Livraison gratuite dès
50 €
Retour gratuit sous
100 jours
Neutre en carbone
01 84 67 14 24
Chat
Hardloop logo
Me connecter
Retour |
Accueil>Vêtements & équipements>Ski>
Fixations ski de rando
Trier par
Catégories

Fixations Ski de randonnée

(0 résultats)
Aucun produit ne correspond à cette recherche

Fixations de ski de randonnée : le mécanisme indispensable pour gravir les sommets 

Reprenant presque à l’identique le même principe que les fixations alpines classiques, les fixations de ski de randonnée vous permettent de maintenir la chaussure de ski à vos skis, et la libère en cas de chute. De plus, des fixations de ski de randonnée vous offrent un mode de marche unique, libérant votre talon de la chaussure afin de faire glisser vos skis de façon naturelle à la montée en limitant les efforts. Vous le savez déjà sûrement si vous n’en êtes pas à votre première paire de fixations de ski de randonnée, mais il existe plusieurs technologies en la matière, répondant à des pratiques plus ou moins différentes du ski de randonnée. Fixation ski rando Low Tech, à plaque, hybrides, largeur des freins, norme ISO 11088 : tout cela vous donne le vertige ? Ne paniquez-pas, nous allons vous expliquer simplement et en détail tous les éléments à prendre en compte pour bien choisir ses fixations de ski de randonnée

Fixations de ski de randonnée : comment ça fonctionne ?  

Pour bien démarrer, un rappel s’impose sur les fixations de randonnée, et plus précisément sur leur fonctionnement. Ainsi, durant la phase de montée, votre fixation de ski de randonnée a pour rôle de libérer le talon afin de vous permettre de glisser le ski en avant comme si vous marchiez. Certaines fixations de ski de randonnée proposent des cales de montée qui peuvent être placées sous le talon lorsque le dénivelé est important, pour soulager vos mollets. Certaines fixations ski rando proposent même plusieurs niveaux de cale, afin de s’adapter au type de pente que vous allez gravir. Par ailleurs, lorsque la neige est particulièrement dure, il est possible de placer sur vos fixations de ski de randonnée ce qu’on appelle des couteaux, qui ont en fait un véritable rôle de crampons. A chacune de vos avancées, le couteau vient ainsi casser la surface de neige glacée, vous assurant ainsi un effet anti recul idéal, en soutien à vos peaux de phoques et carres de ski. Durant la phase de descente, vos fixations ski rando se transforment en fixations classiques, et maintiennent ainsi vos chaussures de ski dans leur intégralité pour vous permettre de dévaler les pentes pleines de poudreuse. 

Ce petit rappel sur le fonctionnement d’une fixation de ski de randonnée réalisé, passons à présent aux choses sérieuses, à savoir comment bien choisir ses fixations de ski de randonnée.

Bien choisir ses fixations de ski de randonnée 

Avant même de se pencher sur les différents modèles de fixations de ski de randonnée existants, commençons d’abord par des critères de base pour bien choisir ses fixations. 

Fixations de ski de randonnée : quelle largeur de freins choisir ? 

Comme vous avez déjà sûrement pu en faire l’expérience, une fixation de ski doit se déclencher en cas de chute ou de choc violent, afin que vos chaussures de ski se détachent de vos skis et d’éviter ainsi toute blessure. Pour cela, il est important que vos fixations de ski de randonnée soient adaptées à vos chaussures de ski, et évidemment à vos skis. La largeur du ski en patin varie en général de 63 à 140 mm. Il est donc primordial d’opter pour des fixations de ski de randonnée avec une largeur de freins adaptée à la largeur de vos skis. Pour éviter tout désagrément, veillez à prendre connaissance du descriptif technique de vos fixations de ski de randonnée, qui indique la largeur maximale de patin possible. 

Fixations de ski de randonnée : quid de l’élasticité

Après la largeur, qui est un critère fondamental pour choisir vos fixations de ski de randonnée, l’élasticité de ces dernières est également à prendre en compte. Pour rappel, l’élasticité découle de la position réglée sur vos fixations. Lorsque la torsion que vous infligez à votre fixation atteint sa valeur de déclenchement programmée, l’élasticité intervient et vos pieds se déchaussent. Il s’agit donc ni plus ni moins du nombre de millimètres de déplacement de vos chaussures de ski supportés par vos fixations de ski de randonnée avant de vous faire déchausser. Importante pour votre sécurité, l’élasticité dépend donc de votre niveau à ski. Plus l’élasticité est élevée, plus vous déchaussez facilement, ce qui est notamment recommandé pour débuter le ski. En plus de l’élasticité, la dureté joue un rôle important pour affronter la poudreuse. 

Fixations de ski de randonnée : qu’en est-il de la dureté ? 

Prenant en compte votre niveau, votre pratique, votre âge et votre poids, le niveau de dureté s’établit en DIN, et exprime le niveau de serrage de vos fixations de ski de randonnée. Il est donc recommandé d’opter pour des fixations de ski de randonnée qui supportent le niveau de serrage optimal pour votre pratique. Le niveau de dureté varie en plages, allant ainsi de 6-10, à 4-12, et enfin de 6 à 14 en général. Veillez à ne pas viser trop juste : si votre serrage est évalué à environ 10, optez pour des fixations avec une plage de dureté de 6-14, pour vous laisser des crans de réglage supplémentaires selon la situation. Aussi, en règle générale, en cas de neige plutôt molle de type poudreuse, il vaut mieux opter pour un réglage peu serré de vos fixations de ski de randonnée, qui se déclencheront ainsi plus facilement. Face à une neige plutôt dure ou une pente particulièrement raide, le serrage doit au contraire être maximum pour s’adapter aux chocs plus importants. 

Fixations de ski de randonnée : la norme ISO 11088 comme point de repère

Pour éviter toute erreur durant vos réglages, il est important de vous référer à la norme ISO 11088, qui régit tout ce qui touche au montage, réglage et contrôle des skis, fixations et chaussures. Suivez donc les indications de la norme ISO 11088, qui est un véritable standard international, pour régler la dureté de vos fixations de ski de randonnée

Les critères essentiels pour bien choisir ses fixations de ski de randonnée ayant été évoqués, il s’agit maintenant de comprendre les différents modèles de fixations et leur usage. 

Fixations de ski de randonnée : une pluralité de modèles pour satisfaire tous les goûts ! 

Afin de s’adapter aux diverses pratiques, les fabricants ont mis au point plusieurs modèles de fixations de ski de randonnée.

Fixations de ski de randonnée Low Tech compétition

Il s’agit de fixations ultra-légères (les plus légères du marché, avec moins de 300 g pour une  paire de fixations). Ces modèles peuvent comporter (ou pas) une norme de sécurité minimale de déclenchement, avec une butée et une talonnière minimalistes. Généralement, les fixations de ski de randonnée Low Tech compétition ne comportent qu’une cale de montée, et la position de descente se fait par abaissement de levier. Il n’y a en général pas de rail de réglage arrière. Aussi, les fixations de ski de randonnée Low Tech compétition n’ont ni frein ski, ni leashes. Les fixations de ski de randonnée ultra-légères pèsent entre 70 à 150 grammes par fixation, et sont ainsi utilisées en compétition, ou par des inconditionnels de la légèreté. 

Fixations de ski de randonnée Low Tech

Considérées comme des fixations de ski de randonnée classiques, les Low Tech sont simples et basée sur une butée avant et une talonnière à trois hauteurs de cale (à plat, normale, haute). Le passage montée/descente se réalise soit en abaissant un levier, soit en rotation, de même que le passage d’une cale à une autre. Également très légères, les fixations de ski de randonnée Low Tech sont donc idéales pour la pratique du ski de randonnée en version light. Certains modèles proposent un frein-ski ou des leashes. Ces fixations sont les plus polyvalentes car elles disposent d’une valeur de déclenchement normée réglable à l’arrière, d’une largeur suffisante pour être montées sur des skis à partir d’environ 95 mm au patin, et d’un poids raisonnable pour la montée : comptez entre 250 à 400 grammes par fixation.

Fixations de ski de randonnée Low Tech hybrides  

Destinées aux skieurs privilégiant la sécurité, les fixations de ski de randonnée Low Tech hybrides sont bien plus lourdes que des fixations classiques : environ 1 000 à 1 700 grammes par paire. Aussi, il existe 3 grandes familles de fixations de ski de randonnée hybrides, à savoir : à butée rotative, avec réglage DIN sur la butée, et avec une talonnière “classique”. 

-Les fixations de ski de randonnée hybrides à butée rotative proposent un réglage DIN au niveau de la talonnière, et une butée avant montée sur un système de ressorts permettant d’avoir un certain jeu en rotation. Ce système a pour avantage d’améliorer le déchaussage latéral en cas de chute. 

-Le deuxième type de fixations de ski de randonnée hybride est celui avec réglage DIN sur la butée. Offrant la possibilité de régler la valeur de déclenchement DIN sur la butée avant en complément du réglage de base sur la talonnière, ce modèle permet de déchausser par l’avant de façon contrôlée. 

-Enfin, les fixations de ski de randonnée hybrides avec une talonnière dite classique reprennent le système de butée classique à insert pour faciliter la marche, et la partie talonnière d’un modèle de fixation pour le ski alpin (avec des cales de montée). Ce type de fixation améliore la fiabilité du déchaussage et la maintien de la chaussure de ski durant la descente. Toutefois, cette typologie de fixations de ski de randonnée n’est compatible qu’avec certaines chaussures de ski de randonnée, en raison de sa talonnière sans insert. 

Fixations de ski de randonnée à plaque

Dernière typologie de fixations de ski de randonnée, les fixations à plaque sont celles qui se rapprochent le plus du modèle que l’on trouve sur les skis alpins. On retrouve ainsi une talonnière et une butée avant réglables, toutes deux montées sur une plaque articulée pouvant être verrouillée à la demande, pour passer aisément du mode montée au mode descente. Compatibles avec toutes les chaussures de ski ISO 5355, les fixations de ski de randonnée à plaque sont également compatibles avec un grand nombre de chaussures de ski de randonnée. Ce modèle offre aussi plusieurs niveaux de cales de montées et un réglage de pointure. Plutôt lourd, ce système de fixations de ski de randonnée pèse au minimum 1 600 g par paire. 

Ainsi, chaque modèle de fixations de ski de randonnée répond à une pratique bien distincte. Pour les amateurs de montées sèches et de compétition, les fixations de ski de randonnée ultra-légères (Low Tech compétition) sont donc idéales. Pour des randonneurs enchaînant plusieurs cols dans la journée, les fixations de ski de randonnée classiques (Low Tech) sont à privilégier. Pour des sportifs qui multiplient les cols mais recherchent également un bon niveau de sécurité au niveau du déchaussage, des fixations de ski de randonnée Low Tech hybrides sont un bon compromis. Enfin, pour les randonneurs en quête d’une sécurité optimale, des fixations de ski de randonnée hybrides ou à plaque sont les plus privilégiées. 

Maintenant que tous les modèles de fixations ont été passés en revue, passons à un sujet qui fait débat, à savoir le stop-ski et le leash.

Fixations de ski de randonnée : le stop-ski et le leash, bonnes ou mauvaise idées ?

A tous ceux qui se demandent pour quel système opter entre le stop-ski et le leash, la réponse est simple : aucun ! Il existe en fait trois écoles, à savoir la lanière, le frein, ou absolument rien. La lanière est le système le plus contraignant, et en cas d’avalanche, relie le skieur à ses skis et peut ainsi se révéler dangereuse en le tirant vers le fond. Au vu de toutes ces contraintes, la lanière est donc peu utilisée. Mais pourquoi ne pas utiliser de frein ? Bien que celui-ci soit un bon compromis en termes de sécurité, le frein alourdit de près de 100 à 150 g la paire de fixations de ski de randonnée. Cependant, dans une épaisse poudreuse, il peut disparaître dans la neige en cas de déchaussage, et dans les pentes raides, il n’est d’aucune utilité. 

Vous avez choisi vos fixations de ski de randonnée, et vous êtes prêt à dévaler les pentes. Reste une question de taille, à savoir : comment régler ses fixations de ski de randonnée

Fixations de ski de randonnée : comment les régler ? 

Quelques principes de base sont à respecter pour régler ses fixations de ski de randonnée. Ainsi, il est conseillé de régler ses fixations de ski de randonnée sur terrain plat, en commençant par adapter leur longueur par rapport à la taille de vos chaussures de ski. Si possible, réalisez quelques simulations de chutes, afin de vous assurer que le déchaussage se fait sans douleur. Aussi, le réglage de vos fixations de ski de randonnée se fait en fonction de votre taille et de votre poids, de votre niveau à ski, et également du type de neige. Référez-vous à la norme ISO 11088, et informez-vous au préalable sur les conditions de neige, afin de savoir s’il s’agit plutôt de poudreuse (un déclenchement facile est dans ce cas recommandé) ou de neige dure ou de pentes raides (un serrage maximal et des couteaux sont alors nécessaires). 

Trouvez vos fixations de ski de randonnée sur Hardloop.fr

Vous savez à présent tout sur les fixations de ski de randonnée. Que vous recherchiez la légèreté ou la sécurité, vous trouverez un modèle de fixations de ski de randonnée fait pour vous. Vous avez une question ou un doute à propos du choix de vos fixations de ski de randonnée ? N’hésitez pas à contacter notre équipe d’experts au 01 48 58 30 28 (appel gratuit) ou par email à hello@hardloop.fr. Nous serons ravis de pouvoir vous aider à trouver le matériel parfait pour vos aventures hivernales !