Peaux de phoque ski de randonnée

(6 résultats)
Trier par
6 résultats
Filtrer
Trier par

Peaux de phoque, votre indéfectible compagne de grimpe en ski de randonnée ! 

La poudreuse a fait son apparition, et les montagnes sont fin prêtes à vous accueillir, vous n’avez alors plus qu’une envie : chausser vos skis de randonnée et partir à la conquête des plus beaux sommets de votre région ! Que ce soit dans les Alpes, dans les Pyrénées, à l’étranger, les possibilités en termes de ski de randonnée sont infinies, et l’inspiration ne manque pas ! Que vous débutiez le ski de randonnée ou que vous ayez déjà de l’expérience en la matière, un accessoire vous est indispensable : vos peaux de phoque. Placées sous vos skis de randonnée, vos peaux de phoque vous permettent ainsi de grimper sans aucun problème les pentes enneigées et d’atteindre les plus beaux sommets. Pour tous ceux qui découvrent le ski de randonnée et ses merveilleux bienfaits, tout cela peut toutefois paraître assez incroyable : comment peut-on gravir des faces enneigées, parfois fortement inclinées, sans glisser sur nos skis ? Aucune magie ne se cache derrière tout cela : les peaux de ski de randonnée sont tout simplement extrêmement adhérentes sur la neige. Mais alors, comment fonctionnent concrètement des peaux de phoque ? Et quelles peaux de phoque doit-on choisir face aux différents modèles existants ? Si ce sont des questions que vous vous posez, ne bougez pas : vous êtes au bon endroit pour obtenir toutes les réponses à vos interrogations sur les peaux de phoque

Peaux de phoque : comment ça fonctionne ? 

Commençons tout d’abord par un peu d’histoire. Ainsi, les peaux de phoque ont hérité leur nom il y a plusieurs siècles, pour une simple et bonne raison : auparavant, les skieurs avaient généralement recours à de véritables peaux de phoque, ou exceptionnellement à des élans ou d’autres animaux à poils courts et durs. Si cette pratique a duré plusieurs dizaines d’années, cette période est heureusement révolue et les skieurs ont aujourd’hui recours à des peaux de phoque synthétiques, qui ont toutefois conservé leur nom d’origine. Ainsi, comme pour les pneus d’une voiture, une peau de phoque a pour objectif d’assurer l’adhérence, en l’occurrence de vos skis sur la neige. Extrêmement accrocheuses, les peaux de phoque vous permettent de rester fixés sur la neige et de ne pas glisser en arrière, en offrant un effet anti-recul. Sans peau de phoque, il est en effet impossible de gravir une montagne à skis, qui glisseraient dès la première montée. Il est donc important de bien les choisir, afin de vous assurer une ascension sans problème au sommet. Aussi, si vous débutez en la matière, vous ne le savez peut-être pas encore, mais il existe plusieurs typologies de peaux de phoque : à colle ou autocollantes, en mohair, en fibres synthétiques ou mixtes, découpées ou prédécoupées, et enfin avec différents systèmes de fixation. Bref, une multitude de possibilités s’offrent à vous en termes de peaux de phoque ! Etudions ces paramètres un à un, afin que vous deveniez un (ou une) véritable expert(e) en la matière ! 

Peaux de phoque : comment collent-elles sous les skis ? 

Vous vous en doutez, vos peaux de phoque n’arrivent pas sur vos skis par magie ! Il faut donc les y ajouter, et surtout qu’elles y restent accrochées ! Jusqu’à très récemment, le moyen le plus communément utilisé pour faire coller vos peaux de phoque sous vos skis était tout simplement... la colle ! Particulièrement efficace, l’usage de la colle est toutefois l’objet de nombreux désavantages liés à son usage. Aussi, depuis quelques années, les peaux de phoque autocollantes ont fait leur apparition, et proposent ainsi un procédé de collage révolutionnaire. Jetons un coup d’oeil sur ces deux options et leurs avantages et inconvénients respectifs ! 

Peaux de phoque à colle

Ayant fait leurs preuves à maintes reprises, les peaux de phoque à colle sont très largement utilisées en ski de randonnée. Il s’agit en fait d’enduire de colle la surface de la peau de ski de rando en contact avec la semelle de ski. Ce procédé traditionnel offre une excellente accroche, c’est pourquoi il était jusqu’à présent majoritairement utilisé. En revanche, l’usage de la colle fait l’objet de plusieurs inconvénients. Tout d’abord, vous y avez sûrement immédiatement pensé, mais il n’est pas rare de se retrouver les mains pleines de colle en ayant voulu coller ou décoller vos peaux de phoque de vos skis. Le second désavantage principal concerne l’entretien de vos peaux de phoque : il est en effet indispensable de réencoller ses peaux régulièrement afin de conserver une accroche optimale, ainsi que de ranger ses peaux de phoque sur un filet spécial une fois votre ascension achevée afin d’éviter qu’elles ne se retrouvent collées l’une à l’autre. Pour éviter ces désagréments, les peaux de phoque sans colle, autrement dit autocollantes, ont fait leur apparition ces dernières années. 

Peaux autocollantes

Considérées comme révolutionnaires, les peaux autocollantes fonctionnent en fait sur le principe d’une ventouse moléculaire, généralement en acrylique ou en silicone. Ainsi, les peaux de phoque autocollantes ne contiennent aucune once de colle. Plus faciles d’utilisation, les peaux de phoque autocollantes ne nécessitent aucun ré-encollage, et, vous vous en doutez, vous évitent de vous retrouver les mains remplies de colle ! De plus, elles se rangent plus facilement dans votre sac à dos, et peuvent même se replier sur elles-mêmes dans votre veste. Enfin, les peaux sans colle peuvent se laver à l’eau tiède, en vue de retirer les saletés que se seraient immiscées durant votre sortie. Leur principal inconvénient concerne le prix : plus chères que les peaux de phoque à colle, elles nécessitent donc un investissement supplémentaire. Toutefois, leur côté extrêmement pratique séduit de plus en plus d’adeptes de ski de randonnée

Au-delà de leur moyen de collage, les peaux de phoque se différencient également de par leur composition. Fibre en mohair, fibres synthétiques ou fibres mixtes : point d’éclairage sur ces différentes catégories de fibres. 

Peaux de phoque : 3 catégories de fibres utilisées

Peaux de phoque en mohair

Issu de la toison de chèvres angora d’Asie, le mohair est une laine qui offre d’incroyables qualités de glisse vers l’avant et un excellent effet anti-recul. Efficace, le mohair est toutefois très fragile, et s’use rapidement. De plus, le mohair a tendance à botter de manière très rapide, ce qui signifie que la neige s’accumule facilement dans les fibres, ce qui réduit donc leur efficacité tout en les alourdissant. Pour lutter contre ce fléau, il est donc primordial des les entretenir très souvent, afin de conserver toute leur performance. Les peaux de phoque en mohair sont généralement utilisées en compétition. 

Peaux de phoque synthétiques

Résistantes, les peaux de phoque synthétiques, vous vous en doutez, sont bien plus faciles d’entretien. En revanche, les peaux de phoque synthétiques offrent une bien moindre qualité de glisse que des peaux en mohair. Souvent peu chères ou ultra-légères, les peaux de phoque en synthétique sont des modèles réservés à une utilisation bien spécifique et ainsi peu vendues. 

Peaux de phoque mixtes : mohair + synthétique 

Combinaison parfaite entre les avantages du synthétique et ceux du mohair, les peaux mixtes sont généralement composées à 70% de mohair et à 30% de synthétique. Offrant de bonnes performances de glisse et d’un effet anti-recul idéal, les peaux de phoque mixtes offrent également l’avantage d’une durée de vie plus longue. Les peaux de phoque mixtes sont généralement utilisées par le grand public, skieur débutant ou régulier. 

Vous êtes maintenant informé des différentes compositions existantes en matière de peaux de phoque. Mais les peaux de phoque sont des outils complexes, qui méritent une attention toute particulière. Ainsi, bien que nous ayons vu les critères primordiaux, d’autres sujets sont tout aussi importants, à commencer par le conditionnement de vos peaux de phoque

Peaux de phoque : prédécoupées ou à découper, quelle différence ? 

Il existe ainsi 2 types de peaux de phoques, à savoir les peaux pré-taillées et les peaux prêtes à découper. Les peaux pré-taillés sont en général fabriquées par les marques de ski, et sont adaptées à leurs propres modèles de skis. Choisir des peaux de phoque prédécoupées de la marque de vos skis de randonnée peut donc vous faciliter la tâche et se révéler plutôt pratique. Les peaux à découper sont des peaux universelles, qu’il est possible d’utiliser avec n’importe quelle marque et modèle de skis de randonnée. Proposées dans différentes largeurs, il est possible de les couper à la fois dans la longueur et dans la largeur, afin de s’adapter exactement aux lignes de côtes de vos skis. Ainsi, pour la découpe dans la largeur, il suffit de placer les peaux de phoque sur les skis, et de laisser glisser le cutter le long des carres de vos skis. Veillez à utiliser un cutter spécifique, souvent fourni lors de l’achat, qui est conçu pour découper vos peaux de phoque à environ 2 mm de la carre de vos skis, ce qui vous évitera tout problème d’accroche. Une fois vos peaux de phoque découpées et collées sur vos skis de randonnée, il est important de vous doter d’un système d’accroche pour que celles-ci soient maintenues durant toute votre ascension. 

Peaux de phoque : une pluralité de systèmes de fixation des peaux de phoque 

Si les peaux de phoque adhèrent à vos skis grâce à leur surface autocollante ou collée, il est toutefois indispensable de venir compléter ce maintien par un système mécanique, situé au niveau de la spatule et parfois complété par une attache au niveau du talon du ski. Il est possible de trouver plusieurs systèmes d’accroche sur le marché. 

Système de fixation avec étrier en spatule 

Pour ce système, l’étrier (en métal ou en plastique) est accroché sur la spatule avant du ski, afin d’éviter que vos peaux de phoque ne glissent durant l’ascension. Plus communément utilisé, ce système est ainsi compatible avec une multitude de skis de randonnée

Système de fixation avec étrier en spatule et tendeur au talon

Ce système reprend l’étrier placé sur la spatule avant du ski, et vient en plus ajouter un système camlock à l’arrière du ski. Cela permet ainsi de maintenir la peau de phoque aux deux extrémités du ski, ce qui offre donc une garantie supplémentaire. Toutefois, cela alourdit vos skis, et est donc plutôt réservé aux skis de randonnée particulièrement larges (avec plus de 80 mm au patin). 

Système de fixation avec insert

Compatible avec seulement certaines marque de skis de randonnée, les peaux de phoque à insert se fixent sur la spatule du ski, dans un logement dédié. Ce système permet de réduire légèrement le poids de vos skis.  

Système de fixation avec tendeur rapide 

Enfin, largement plébiscité par les compétiteurs, le système de fixation avec tendeur rapide permet de dépeauter vos skis par l’avant en une fraction de secondes, et ce sans même devoir déchausser. Réservé à seulement quelques marques, ce système est également un des plus onéreux. 

Maintenant que vous êtes pleinement informé sur les peaux de phoque, que ce soit à propos de leur composition, leur conditionnement, leur système d’accroche ou encore leur type de collage, il est temp de comprendre comment choisir vos peaux de phoque, optimisées pour votre pratique et vos besoins ! 

Comment bien choisir ses peaux de phoque ? 

La dimension des skis, critère primordial de sélection de votre peau de phoque 

En premier lieu, le choix de vos peaux de phoque dépend largement de vos skis de randonnée. Ainsi, bien que certains fabricants proposent des peaux de phoque prédécoupées pouvant convenir à certains modèles de skis, il est de commune mesure de découper soi-même ses peaux de phoque, qui seront ainsi parfaitement adaptées à vos skis, découpées sur-mesure. Pour trouver la bonne taille de peaux de phoque, il faut donc veiller à choisir des peaux de phoque légèrement plus grandes que vos skis en largeur, afin de s’adapter parfaitement à la carre de ceux-ci. A ce titre, prévoyez environ 5 mm supplémentaires pour ne pas prendre de risque. Au-delà de la dimension de vos skis de randonnée, votre pratique va également déterminer la typologie de peaux de phoque qu’il est conseillé de choisir.

Bien choisir sa peau de phoque selon sa pratique du ski de randonnée 

Si vous faites de la compétition, une peau à colle avec un système de fixation à tendeur rapide est idéale. En ce qui concerne la fibre, (peaux 100% mohair, matière synthétique ou mixte), le choix dépendra de l’épreuve et du type de neige. 

Si le ski de randonnée n’a plus de secrets pour vous, et que la performance est l’un de vos critères, nous vous recommandons d’investir dans un peau à colle avec une accroche avant. Pour ce qui est de la fibre, une fibre mixte est idéale pour cet usage. 

Si vous êtes un pratiquant modéré, mais avec toutefois un certain niveau, il est possible de choisir une peau à colle ou une peau autocollante, selon vos préférences. En revanche, une fibre 100 % mohair est vivement conseillée, de même qu’une accroche simple en spatule avant. 

Enfin, si le ski de randonnée est une nouveauté pour vous, des peaux de phoque autocollantes feront parfaitement l’affaire ! Aussi, privilégiez une fibre mixte et un système d’accroche avant et arrière. 

Vous êtes maintenant incollable sur les peaux de phoque ! Il ne vous reste plus qu’à faire votre choix selon votre pratique et votre niveau ! Toutefois, deux points restent encore non traités à ce stade, à savoir les accessoires qui accompagnent vos peaux de phoque et l'entretien de vos peaux de phoque

Peaux de phoque : qu’en est-il des accessoires ? 

Selon les fabricants, vos peaux de phoque peuvent être livrées avec différents accessoires : cutters, filet, sac de stockage… Prenez soin de bien vous anticiper tous les accessoires dont vous aurez besoin et de vous renseigner au moment de l’achat de vos peaux de phoque sur les accessoires qui sont livrés avec ces dernières. Sachez qu’il existe des peaux de phoque avec le système de fixation déjà installé : cela peut ainsi vous assurer une sécurité supplémentaire et vous faciliter la phase d’accrochage de vos peaux. Au-delà des accessoires, veillez à respecter quelques consignes d’entretien pour que vos peaux de phoque traversent les années. 

Peaux de phoque : comment les entretenir ? 

Ainsi, pour que vos peaux de phoque restent efficaces, évitez de les entreposer dans un endroit poussiéreux qui nuira à l’adhérence de vos peaux. Lorsque vous les retirez, stockez-les colle contre colle, dans un contenant fermé à l’abri de tout courant d’air, pour que la colle ne se dessèche pas. Aussi, il est préconisé de ré-encoller ses peaux de phoque après plusieurs sorties. Sachez qu’il existe des peaux ayant recours à du silicone plutôt que la colle, qui est à la fois plus confortable d’usage, lavable à l’eau, et offre une meilleure longévité sans besoin de ré-encollage. 

Trouvez vos peaux de phoque sur Hardloop.fr

Vous pourrez trouver sur Hardloop.fr une pluralité de modèles de peaux de phoque, adaptés à votre pratique et à vos besoins. Une question ou un doute persistent quant au choix de vos peaux de phoque ? Contactez notre équipe au 01 58 48 30 20 ou par email à hello@hardloop.fr. Vous recevrez les conseils avisés de nos experts en la matière !