Magazine

Comment bien choisir ses gants de ski ?

Hardloop, le 20 décembre 2021
Comment bien choisir ses gants de ski ?

A qui n’est-il jamais arrivé d’avoir froid aux mains au sommet des pentes enneigées ? Nous avons tous vu au moins une personne se plaindre de ses gants, souffler à l’intérieur ou faire une pause boisson chaude pour essayer de se réchauffer les mains. Cela peut même devenir une raison pour mettre fin à la journée ski plus tôt que prévu. À l’inverse, il nous est tous arrivé de skier sans gants lorsque les températures sont clémentes, sous prétexte d’avoir trop chaud aux mains.

Détail pour certains, la protection et le confort des mains (gant ou moufle) sont essentiels à la bonne pratique des sports de neige. Les gants de ski protègent du froid et de l’humidité mais ils permettent aussi d’éviter de s’abîmer les mains lors des chutes et d’avoir une bonne tenue des bâtons. En haute altitude, les extrémités sont les premières touchées par les conditions climatiques, souvent malmenées par le vent, le froid et la neige. C’est pourquoi il est important voire indispensable, pour une pratique confortable du ski ou du snowboard, de bien choisir sa paire de gants. 

Au beau milieu de toutes ces paires de gants et de moufles, faire une sélection efficace peut être des plus difficiles... Pas de panique, on vous explique tout !


Gants Black Diamond


  1. Pourquoi porter des gants de ski ?
  2. 6 critères de sélection pour choisir ses gants
  3. Choisir ses gants en fonction de sa pratique
  4. Entretenir ses gants de ski


Pourquoi porter des gants de ski ?


Pourquoi porter des gants de ski ?

Pour avoir chaud vous allez dire ? Et bien oui, mais ce n’est pas la raison première. On oublie souvent qu’il est important de porter des gants de ski avant tout pour la sécurité de nos mains. Le ski n’est pas un sport sans risques et il nous semble ici utile de rappeler rapidement les raisons de porter des gants de ski.

Porter des gants de ski pour sa sécurité

Le port de gants de ski est dans un premier temps un gage de sécurité. Tout être humain, en cas de chute, aura le réflexe d’amortir en mettant les mains devant. Or dans les sports d’hiver et notamment le ski, on s’abîme vite les mains. La vitesse, l’affluence, les éléments extérieurs propres à l’environnement alpin et le matériel utilisé sont autant de risques potentiels. En effet, rien qu'en portant vos skis, vos mains sont en contact avec les carres aiguisées. Le port de gants ou de moufles pour la pratique de ski est donc une protection à ne pas négliger, quelles que soient les conditions météorologiques.

Porter des gants de ski pour son confort

On ne va pas se le cacher, entre nous, porter des gants est aussi un confort. Descendre les pentes enneigées dans le vent, le froid, et parfois sous la neige, est beaucoup plus agréable les mains protégées. Avoir ses petits doigts dans un nid chaud et douillet est tout de même bien plus confortable. Le ski nécessite de la concentration, il est préférable de penser à ce qu’il y a devant plutôt qu’à ses mains.

Vous savez désormais que le port de gants de ski ou de moufles de ski est vivement conseillé, autant au niveau sécuritaire que pour le confort de vos mains. Une fois que l’on a décidé d’en avoir, le plus dur commence : comment bien choisir ses gants de ski ? Allez, on vous aide ! Voici un petit topo sur tous les critères à prendre en compte pour bien choisir ses gants de ski.


Choisir ses gants de ski : 6 critères de sélection


Choisir ses gants de ski : 6 critères de sélection

Les critères de choix sont nombreux pour bien choisir ses gants de ski. Rassurez-vous, cet article est là pour vous éclairer sur les critères de choix notamment, en expliquant leur niveau d’importance.


Gants ou moufles : quelle paire choisir ?

La première question à se poser : gants ou moufles, quel modèle choisir ? Les deux produits possèdent chacun leurs avantages et leurs inconvénients, à vous de choisir celui qui vous convient le mieux !

  • Moufles de ski : chaleur et confort

Si vous êtes vraiment très sensible au froid, les moufles de ski sont faites pour vous grâce à leur apport de chaleur supplémentaire. En effet, les moufles réunissent tous les doigts entre eux, excepté le pouce, vous permettant ainsi à ces derniers de se réchauffer entre eux.

Son utilisation est possible pour toutes les activités de neige (ski alpin, ski de randonnée, ski de fond, snowboard…) mais elle n’est pas conseillée pour toutes. Dans certaines pratiques comme le ski alpin ou le ski de randonnée, il est préférable d’utiliser des gants de ski pour une meilleure dextérité et donc des manipulations simplifiées, ou encore une meilleure tenue des bâtons.

Avantages
Inconvénients
  • Chaleur plus importante
  • Très facile à mettre
  • Utilisable pour toutes les activités de montagne
  • Moins de dextérité qu’un gant
  • Technologie du doigt tactile moins pratique (4 doigts en 1)
  • Gants de ski : dextérité et polyvalence

Les gants de ski, qui séparent donc les doigts les uns des autres, offrent une chaleur moindre que les moufles (à caractéristiques identiques). La dextérité en revanche, est bien supérieure grâce à la séparation des doigts. Les gants de ski sont utilisables pour toutes les pratiques de sports d'hiver également (alpinisme, ski de fond, ski alpin, ski de randonnée…). Il existe bien sûr des modèles plus adaptés que d’autres à certaines pratiques en fonction de leurs caractéristiques, mais nous y reviendrons en fin d’article.

A l'instar des moufles, les gants de ski peuvent se décliner en plusieurs niveaux de chaleur. Pour les plus sensibles, un gant (comme une moufle) très chaud peut être couplé à un sous gant (en soie par exemple), astuce que l’on oublie souvent.

Avantages
Inconvénients
  • Dextérité supérieure
  • Utilisable pour toutes les activités de montagne
  • Chaque doigt est entièrement entouré de matière (confort)
  • Plus difficile à mettre (5 trous)
  • Moins chaud qu’une moufle à caractéristiques égales


➤ Sous-gants de ski - Boutique


Choisir des gants de ski offrant une isolation thermique optimale

La chaleur des gants de ski dépend principalement de l'isolation thermique présente ou non dans ces derniers. Le but de l'isolation thermique n'est pas de produire la chaleur dans vos gants mais de conserver la chaleur produite naturellement par vos mains. Elle sera donc plus ou moins importante en fonction de la doublure de vos gants de ski. 

Il existe des doublures en matières techniques (développées par les départements R&D des marques ou des fabricants spécifiques), telles que la doublure en Primaloft®, des doublures polaires et les doublures en duvet.

  • Les doublures dotées d'une technologie de pointe

Les doublures en matières nobles, dotées d'une technologie de pointe, sont les doublures les plus efficaces du marché, ce sont elles qui apporteront le plus de chaleur à vos mains en période de grand froid. 

L'isolation thermique de référence sur le marché est l'isolation Primaloft®, composée de fibres synthétiques et l'une des meilleure alternatives au duvet. L’isolant est situé sur une couche extérieure du gant, le plus souvent en seconde couche (si présence de membrane imperméable, la membrane sera par dessus l’isolation). La technologie Primaloft® se décline en trois niveaux : Primaloft® Black, Primaloft® Silver et Primaloft® Gold. Vous ne trouverez que les séries Silver et Gold dans les gants de ski, la série Gold étant la plus efficace de toutes. Leur différence se fait au niveau de la finition de la couche. La basique, l’isolation Primaloft® Black, procure une souplesse importante, une compressibilité élevée, une forte respirabilité et une chaleur sans entrave pour un poids minimal. L’isolation Primaloft® Silver propose une matière déperlante complémentaire sur le dessus.

Certaines marques ont choisi de développer, en interne, des technologies similaires à Primaloft®. Par exemple, la marque Racer a développé l'isolation thermique Fiberfill tandis que Millet a créé la technologie Hyperloft™. 

  • La doublure polaire

On parle de doublure polaire quand les gants de ski ne sont pas dotés d'une technologie spécifiquement développée par une marque. La doublure polaire signifie donc que l'intérieur des gants de ski n'est constitué que de fibres polaires pour isoler les mains du froid. 

La doublure polaire est un élément qui vous apporte à la fois la chaleur et le confort. Constituée de polyester, la fibre synthétique est tricotée puis grattée pour avoir la sensation duveteuse. La chaleur est apportée par la matière et par son grammage : plus elle est dense, plus elle sera chaude. Le confort vous sera offert par la douceur de celle-ci (sensation équivalente lorsque vous glissez vos mains dans un plaid doux et chaud). Il existe des doublures 100% polyester. La référence en doublure polaire est la doublure polaire Silk™.

  • Le duvet

De la même manière, on parle de doublure en duvet quand l'isolation thermique est assurée par le duvet présent dans les gants. Le duvet constitue la matière de rembourrage du gant. Il existe plusieurs types de duvet, dont parmi eux deux grands se distinguent : le duvet d’oie et le duvet synthétique

Le duvet d’oie vous apporte ce qui se fait de mieux au niveau du rembourrage des gants de ski, avec notamment une bonne chaleur pour un poids minimal. Il existe aussi le duvet de canard par exemple, qui se rapproche du duvet d’oie mais ne l’égale pas (légèrement plus lourd et moins chaud).

  • Le critère coupe-vent

Le critère coupe-vent (exemple : technologie Windstopper®) peut être vu comme un détail, pourtant, selon sa pratique (descentes rapides, longues montées intenses) ou la météo, il peut être fortement utile. Il se compose d’une membrane de deux à trois couches, sur la partie supérieure du gant. Cette technologie coupe-vent vous apporte un premier niveau d’isolation thermique (même si elle est bien inférieure à l’isolant vu précédemment). Elle vous procure également une souplesse remarquable et, comme son nom l’indique, empêche le vent (froid) de pénétrer vos gants. Vous verrez souvent le mot anglais Softshell (signifiant coquille molle pour souligner sa souplesse) qui correspond à toutes les caractéristiques coupe-vent citées précédemment.

  • Gants de ski chauffants

Les gants de ski chauffants sont des produits techniques qui offrent une chaleur très importante. Ils fonctionnent grâce à une batterie qui permet le chauffage de l’intérieur des gants. Ces gants vous apportent plusieurs heures de chaleur en continu pour garder vos mains au chaud, en haut comme en bas des pistes. Les gants chauffants les plus sophistiqués comportent plusieurs niveaux de chauffage pour choisir la température confort que vous souhaitez. Avec une efficacité de chaleur peu comparable, le prix de cette technologie rend la paire de gants bien évidemment plus chère que les autres. L’inconvénient des gants de ski chauffants reste son poids, qui peut gêner certains skieurs.


➤ Gants de ski chauffants - Boutique


Choisir des gants de ski imperméables et respirants

Notre 3ème critère pour choisir la bonne paire de gants de ski se concentre sur les notions d’imperméabilité et de respirabilité.

  • Imperméabilité

Une météo exécrable composée de chutes de neige ou de pluie peut rapidement mettre fin à votre sortie ski, surtout si vos gants ne supportent pas l'eau. Et en fonction de votre pratique (ski de piste, ski de rando, ski freeride, ski nordique…), vos mains seront plus ou moins en contact avec la neige. Suivant ces variables, privilégiez des gants imperméables, ou non.

Si vous souhaitez des gants imperméables, vérifiez qu’ils soient dotés d’une membrane imperméable. Ces membranes sont constituées de plusieurs couches, généralement 3, qui contiennent des pores plus petits qu’une goutte d’eau pour le côté imperméable mais plus gros qu’une molécule de vapeur d’eau pour son côté respirant. 

  • Respirabilité

Parlons à présent de respirabilité. Vous avez des gants imperméables, qui agissent comme véritable bouclier contre les intempéries extérieures et c’est très bien ! N’oublions cependant pas que le ski est une pratique physique assez intense, voire même très intense. Vous êtes constamment en mouvement, et qui dit mouvement, dit coup de chaud. Il faut donc que vos gants de ski offrent une bonne respirabilité. L’air doit pouvoir circuler à l’intérieur et à l'extérieur du gant afin de permettre aux mains de ne pas trop transpirer. Si vos gants de ski ne sont pas respirants, l’humidité y restera emprisonnée, refroidissant vos mains lorsque vous êtes à l’arrêt. Inconfort garanti, surtout à la fin de votre pause lorsque vous remettrez votre gants tout humide.

Il existe de nombreuses membranes imperméables et respirantes sur le marché, la plus connue d’entre toutes étant la membrane Gore-Tex® que nous allons vous présenter un peu plus en détail.

  • Les gants de ski Gore-Tex®

Les gants de ski en Gore-Tex jouissent d’une très bonne réputation dans le secteur des gants de ski et de snowboard. La membrane, imperméable, coupe-vent et respirante est aujourd’hui la plus connue et la plus réputée dans son domaine. La membrane Gore-Tex® est une couche extrêmement fine de polytétrafluoroéthylène expansé, qui contient plus d’1,4 milliard de pores par cm2. Cette complexité en fait son efficacité redoutable. Ses pores 20 000 fois plus petits qu’une goutte font barrière à l'eau pour assurer une imperméabilité à toute épreuve. Par contre, leur taille 700 fois supérieure à celle d'une molécule de vapeur d’eau laisse l'humidité s'évacuer et donc la main respirer. Sa qualité, tant au niveau de son efficacité que de sa durabilité dans le temps, en fait son point fort. 

Aujourd’hui, une grande majorité des gants/moufles de ski ou de snowboard sont équipés d'une membrane Gore-Tex® pour une protection optimale et durable face à l’humidité.


➤ Gants de ski Gore-tex - Boutique


Choisir des gants de ski simples d'utilisation et accessoirisés

Autre critère important lorsque vous choisissez vos gants : la préhension des objets et les accessoires complémentaires qui facilitent la maniabilité de votre équipement.

  • Préhension et confort

La préhension est le niveau de facilité qu’a une personne à attraper les objets avec ses mains. La moufle possède une capacité de préhension inférieure au gant car elle ne comporte que “2 doigts” distincts : le pouce, et les 4 autres réunis. Le gant, quant à lui, est beaucoup plus maniable et plus confortable globalement, car chaque doigt est entouré de matière polaire douce.

Il est important de choisir une paire qui corresponde à sa pratique. Si vous maniez régulièrement sacs à dos, sangles et boucles d’attache, téléphones, bâtons, en bref, si vous utilisez très régulièrement vos mains et dans des conditions peu favorables, il est préférable d’avoir recours aux gants de ski.

  • Les accessoires : dragonnes, grips, doigts tactiles...

La facilité d’utilisation d’une paire de gants de ski ou de moufles se mesure également avec les accessoires et autres caractéristiques qu’elle possède.

Premier accessoire, des plus essentiels, la présence ou non d’une dragonne autour du poignet, vous permettant de quitter facilement vos gants, sans pour autant qu’ils tombent au sol. La présence de cette dragonne vous facilitera la vie dans vos mouvements durant vos sessions ski, on vous l’assure ! Surtout, suivant votre pratique, ces dragonnes peuvent être indispensables. On pense notamment au freeride ou aux sorties en poudreuse : faire tomber son gant dans 1 mètre de neige fraîche peut être embêtant. Déjà, il ne sera pas facile à retrouver, et si vous y arrivez, il sera plein de neige. Pas fou.

N’oublions pas également le clip pour lier les gants ensemble lorsque vous les quittez. Très pratique, cela vous fera gagner un temps considérable lorsque vous skiez avec vos amis car vous ne passerez plus des heures à rechercher vos gants parmi toutes les paires. Aussi, c'est un petit point important sur un télésiège : vous pouvez enlever un gant et avoir une main de libre (pour regarder vos notifications, on vous connait) tout en laissant votre gant volant accroché à celui que vous portez encore. Aucun risque de chute !

Autre atout, la présence d’un grip sur la paume permettant d’avoir une meilleure accroche aux objets et notamment des bâtons. Généralement en silicone ou en cuir, cela vous permet de toujours bien tenir vos bâtons de ski, sans avoir besoin d’exercer une pression importante qui vous fatiguera. À noter que les grips en cuir sont légèrement plus lourds que les grips en silicone, mais de meilleure qualité et plus robustes.

Le cordon de manchon et le réglage poignet velcro permettent également de mieux adapter votre moufle à la main et diminuer ainsi la déperdition de chaleur. Il existe, par ailleurs, des manchettes longues qui empêchent l’entrée de neige à l’intérieur des moufles ou des gants de ski. Ces manchettes sont à favoriser lorsque vous avez tendance à avoir les mains près du sol, en snowboard par exemple.

Les accessoires proposés sont globalement identiques entre les moufles de ski et les gants de ski. La principale différence se fait sur la technologie tactile, impossible à incorporer dans des moufles de ski.

  • Technologie tactile

Il existe, depuis quelques années maintenant, des gants dotés de la technologie tactile. La présence de fils conducteurs contenus et tressés sur le bout des doigts forme des petits capteurs. Ces derniers vous permettent d’utiliser vos écrans tactiles (téléphone portable, tablette, caméra…) tout en gardant vos mains bien au chaud dans vos gants. Rassurez-vous, avec cette technologie du doigt tactile vous n’avez plus à répondre aux SMS les mains frigorifiées, mouillées par la neige qui tombe etc. Un confort d’utilisation bien plus qu’un détail pour certains !


➤ Gants de ski - Boutique


Bien choisir la taille de ses gants de ski

La taille est un critère capital pour le choix des gants ou des moufles de ski. Si le produit est trop petit, cela peut rapidement gâcher une journée et s’il est trop grand, la chaleur peut être diminuée en raison du plus grand espace à chauffer. Dans le doute, il vaudra tout de même mieux opter pour des gants légèrement trop grands que trop petits. Vous pourrez ainsi les enlever et les mettre plus facilement et si jamais l’idée de les coupler avec des sous-gants vous venait à l’esprit, cela serait possible. De plus, votre main va légèrement gonfler pendant l’effort et le confort sera toujours supérieur pour une main libre que pour une main compressée.

Pour connaître sa taille de gants de ski, il suffit de mesurer la circonférence de sa main, à savoir la taille de sa paume de main. Pour cela, vous pouvez prendre un mètre de couturier ou tout autre ruban, le placer sur le côté de la paume entre l’index et le pouce, et faire le tour de la paume (sous les 4 doigts). Si c’est un mètre couturier, repérez la mesure de la circonférence. Si c’est un ruban, faites une marque à l’intersection et mesurez la distance qui représente le tour de votre paume. Cette taille, en centimètre, correspondra à votre taille de gants. N’hésitez pas à regarder plus en détail nos guides des tailles présents sur chaque produit et les correspondances avec les marques.


Choisir des gants de ski solides

Passons à présent au dernier critère pour choisir la bonne paire de gants de ski : leur solidité. Les gants de ski sont soumis à de rudes épreuves. Ils subissent le froid, le vent, les chutes de neige ou de pluie… Il faut donc bien choisir la matière de vos gants et faire attention à leur solidité. Les gants de ski seront plus sensibles face aux conditions climatiques les plus difficiles mais aussi lors de vos chutes. Il faut donc choisir une paire solide et durable dans le temps.

La solidité des gants de ski se juge sur deux critères principaux : les matériaux utilisés dans la conception des gants et les renforts situés sur ces derniers.

Commençons par les matériaux utilisés. Il est préférable d’éviter des matériaux sensibles sur l’extérieur du produit, comme la laine ou le tissu par exemple, afin de se préserver des déchirures possibles en cas de chutes ou en portant ses skis. On retrouve ainsi très souvent du nylon sur l’extérieur car sa conception va empêcher le gant de se déchirer. Très solide, le nylon peut toutefois être coupé. En revanche, il ne s’effilochera pas. Il existe également des gants de ski entièrement en cuir. Ces derniers sont souvent plus rigides et plus lourds mais offrent une meilleure protection.  

Concernant les renforts, ces derniers peuvent être nombreux et positionnés sur différentes parties telles que les doigts, les phalanges ou encore les paumes. Le cuir est souvent utilisé en renforcement de la paume, très souvent sollicitée, car il offre à la fois solidité et bonne préhension. Le silicone ou le PVC sont également fréquemment utilisés.

Tout nylon ou tout cuir, vous n’avez pas forcément à choisir car on retrouve souvent la solution intermédiaire : des gants de ski en nylon sur l’extérieur avec un renforcement en cuir sur la paume.

Vous savez désormais comment choisir vos gants de ski ou vos moufles en fonction des critères que vous recherchez ! À vous de trouver le bon équilibre entre chaleur, imperméabilité, respirabilité, confort, praticité et solidité en fonction de votre pratique sportive et de la fréquence d’utilisation de vos gants.

Pour vous aider à mieux vous y retrouver dans toutes ces caractéristiques, nous vous proposons un petit topo de très bons modèles correspondant aux différentes disciplines en ski.


Quels gants de ski en fonction de quelle pratique ?


Quelq gants de ski en fonction de quelle pratique ?

Les pratiques de ski sont bien différentes les unes des autres : l’altitude d’exécution, l’intensité et la régularité de l’effort, le contact fréquent ou non avec la neige… À chaque pratique, sa paire de gants

Nous vous proposons donc un petit tour d’horizon des différentes disciplines en ski en vous proposant quelques très bons modèles adaptés à la pratique. Et pour commencer, une paire à toujours avoir au fond de son sac : les sous-gants. Indispensables les jours de grand froid, ils vous seront aussi utiles lorsque le soleil pointe le bout de son nez et que les températures remontent ! Ces gants, confectionnés en matières synthétiques pour la plupart, peuvent aussi être en laine mérinos et parfois même de soie. Fins et anatomiques, ils apportent une dose de chaleur supplémentaire tout en permettant de conserver une dextérité impressionnante. 



Gants de ski de fond

Gants de ski de fond

Le ski de fond ou ski nordique est une pratique sportive qui se réalise très souvent à moyenne altitude, contrairement à d’autres disciplines comme le ski alpin ou le ski freeride. Elle présente un faible dénivelé (les itinéraires sont souvent sur des plateaux) et consiste à évoluer sur une neige damée. L’effort fourni est intense et régulier et le contact avec la neige est peu fréquent (peu de chutes). Les bâtons de ski nordique sont donc loin d’être un équipement superflu : ils sont indispensables !

Concernant la protection des mains, il n’est donc pas forcément nécessaire d’avoir des gants imperméables, très chauds ou très épais.

Lorsque vous pratiquez le ski de fond, il est, avant tout, essentiel de se munir de gants dotés d’une membrane windstopper (coupe-vent) et d’une respirabilité optimale pour évacuer rapidement la transpiration. Le corps étant constamment en mouvement, l’apport de chaleur n’est pas primordial.



Gants de ski de rando

Gants de ski de randonnée

Le ski de randonnée est une pratique sportive qui, quant à elle, consiste à atteindre des endroits à l’aide de skis et peaux de phoque, sans avoir recours aux remontées mécaniques. Une fois votre spot atteint, une belle et longue descente en pleine poudreuse s’offre à vous, n’attendant que votre trace.

Le ski de randonnée est donc une activité physique intense, puisqu'elle nécessite un effort quasi constant pour atteindre le but souhaité et avaler le dénivelé positif qui vous en sépare. Et si les montées sont parfois très longues et difficiles, les descentes peuvent aussi s'avérer techniques et exténuantes.

Il est donc préférable, pour la pratique de ce sport, de privilégier imperméabilité et apport de chaleur (isolation thermique), en raison du contact beaucoup plus fréquent avec la neige et des conditions météorologiques plus changeantes en haute altitude. Enfin, le plus important, veillez à ce que vos gants soient dotés d’une respirabilité optimale, l’air doit circuler facilement à l’intérieur de votre gant et évacuer rapidement la sueur (notamment durant la montée).



➤ Gants de ski de randonnée - Boutique


Gants de ski alpin

Gants de ski alpin

Egalement appelé ski de piste ou ski de descente, le ski alpin consiste à descente des pentes (moyennes à fortes) sur des pistes balisées. Une bonne préhension est nécessaire pour vos gants de ski alpin car l’utilisation des bâtons (moindre pour certains) est récurrente pour cette pratique. Les efforts de la main sont plus irréguliers que pour le ski de fond car ils sont concentrés sur les descentes. En revanche, l’effort est plus important à son maximum car les appuis des bâtons sont plus rapides, durs et non réguliers. Recherchez donc avant tout des gants respirants, imperméables et ayant un apport de chaleur optimal.



Gants de ski freeride

Gants de ski freeride

Autre manière de jouer en montagne, le ski freeride (ski hors piste) ! Cette fois-ci, vous utilisez les remontées mécaniques (partiellement) et vous vous éloignez des sentiers balisés pour de folles descentes en pleine poudreuse ! Plus intense que le ski alpin, vous allez être confronté à des pentes plus ou moins raides et à des obstacles que vous ne trouverez pas sur les pistes, tels que des bûches ou des sapins ! Le risque de chute est également plus élevé que sur piste, il vous faut donc des gants avant tout imperméables et solides. Ne lésinez pas non plus sur l’isolation et l’apport de chaleur, car vous serez confronté à des conditions météorologiques changeantes et diverses.



Gants de ski de compétition

Gants de ski de compétition

Avant dernière catégorie de notre article, le ski de compétition. Slalom spécial, slalom géant, descente, combiné… Il existe bon nombre de catégories sportives en compétition. Ces dernières ont cependant toutes un point commun : la vitesse. Il n’est pas rare en effet de dépasser les 130 km/h voire même atteindre les 250 km/h sur du kilomètre lancé ! Inutile de vous préciser que la protection de vos extrémités doit être optimale, car en cas de chute, les dommages corporels peuvent être importants.

Les gants de ski de compétition doivent être munis de renforts spéciaux, aux phalanges par exemple (notamment face aux piquets), aux paumes des mains… Ils doivent être solides, légers et facilement maniables.



Gants de snowboard

Gants de snowboard

On ne pouvait pas parler de gants de ski sans évoquer les gants de snowboard. Cette pratique est plus périlleuse pour les mains car les pieds sont constamment liés par la planche. En cas de déséquilibre, les snowboarders n’ont pas l’appui qu’un skieur peut avoir avec son autre jambe ou son bâton. Pour palier à cette perte d’équilibre, les pratiquants de snowboard tombent évidemment toujours les mains en premier. C’est pourquoi les gants de snow sont le plus souvent équipés d’une protection poignet (intérieure). Cette protection peut être amovible pour une extension d’utilisation des gants : en randonnée montagne, la protection n’est pas nécessaire par exemple. Ces protections sont couplées aux renforts normaux des gants de ski alpin et ski freeride par exemple. La présence d’une protection supplémentaire sur le dos de la main est un bon plus sur certains gants. N’ayant pas besoin de bâton de ski pour la pratique du snowboard, les moufles sont plus souvent utilisées dans cette discipline.

En bref, des protections plus dures, amovibles pour pouvoir étendre l’utilisation des moufles ou des gants, sont vivement conseillées pour la pratique du snowboard.



Vous savez désormais tout des critères à prendre en compte pour correctement choisir ses gants de ski en fonction de son niveau, sa pratique et la fréquence d’utilisation !

Vous allez pouvoir taquiner les pentes enneigées, équipé pour le mieux, mains bien au chaud ! L’hiver terminé, ne rangez pas vos gants trop vite ! Leur entretien est essentiel pour ne pas les retrouver en mauvais état quelques mois plus tard. On vous explique tout !


Comment entretenir ses gants de ski ?


Comment entretenir ses gants de ski ?

L’entretien de ses gants de ski est une question délicate à traiter. Il est important de savoir les choisir mais également de savoir les entretenir pour les faire durer dans le temps. Il n’y a rien de plus pénible que d’acheter un produit avec une durée de vie trop courte. Un bon entretien effectué régulièrement permettra à vos gants de tenir (à qualité égale) quelques saisons supplémentaires.

Concernant l’entretien de vos gants ou moufles de ski, évitez le lavage fréquent en machine car cela va détériorer la membrane imperméable et respirante tout comme la qualité de votre produit. Pour les laver, une pointe de lessive ou de savon dans de l’eau tiède avec une brosse souple suffit. N'ajoutez surtout pas d'adoucissant, qui fermerait alors les pores de la membrane. Attention aussi au cuir qui peut déteindre. Enfin, si une mauvaise odeur persiste, vous pouvez utiliser de la prêle des champs (plante) en poudre, à saupoudrer à l’intérieur de vos gants de ski. Celle-ci correspond à l’alternative parfaite aux produits chimiques.

Il est nécessaire de bien laisser sécher votre paire après une journée de ski, autant l’extérieur que l’intérieur des gants. Pour cela, évitez de les mettre sur le radiateur, au soleil ou près de la cheminée. Posez-les dans un endroit sec, poignet vers le bas. Avec précaution (programme délicat) et en basse température, vos gants de ski (en fonction de l'indication de l'étiquette) peuvent également aller en machine et au sèche linge. 

Concernant la membrane imperméable, un traitement à base d’eau peut être projeté régulièrement sur l’extérieur du produit pour entretenir sa déperlance et toutes les caractéristiques de la membrane. Cet entretien se fait au cours de la saison hivernale, suivant les conditions de ski que vous affrontez, ainsi qu’en fin de saison avant de ranger vos gants dans les placards. Pour remettre un tel coup de neuf à vis gants, nous vous proposons le produit d'entretien Glove Proof pour gants de ski.

Il est préférable de ranger vos gants dans un endroit à l’abri de la poussière pour éviter que celle-ci ne s’accumule dans les pores de la membrane supérieure. Pour éviter la moisissure, bien évidemment, un endroit sec est recommandé. Enfin, il faut également éviter si possible les changements de température trop importants, par exemple, exposition au soleil (chaleur) puis froid dans une cave.


Désormais, les gants de ski n’ont plus de secret pour vous ! Pour mettre en pratique tout ce que vous avez appris, n'hésitez pas à regarder nos différents gants de ski et moufles de ski !


➤ Gants de ski - Boutique


Si vous avez des questions, besoin de conseils, ou simplement l’envie d’être rassuré pour un achat, notre équipe de passionnés et d’experts vous répondra avec autant de plaisir que d’attention. Pour cela, n'hésitez pas à nous contacter au +33 1 84 67 14 24 du lundi au vendredi de 9h à 18h (appel gratuit) ou envoyez-nous un message depuis notre centre d'aide


Crédits photos (dans l'ordre d'apparition) : (1)©ChristophSchoech/Leki - (2,3)©Outdoor Research - (4)©Millet - (5)©Odlo - (6)©Ortovox -  - (7,9,10,11)©Reusch - (8)©Black Diamond

Laissez un commentaire

Articles liés