Livraison gratuite dès 100 €
Retour gratuit sous 100 jours
Conseils d'experts
Magazine

Comment bien choisir ses chaussons d'escalade ?

Partager

Chaussons d'escalade

 

Souples, rigides, cambrés, en cuir ou en synthétique...Il existe une grande variété de chaussons d’escalade, avec leurs particularités, leurs avantages et leurs inconvénients propres. Que vous soyez débutant ou déjà aguerri, bien choisir ses chaussons  n’est pas toujours chose aisée, notamment lorsque notre pratique évolue. Et pourtant, mise à part votre technique de grimpe, le chausson d’escalade joue bel et bien un rôle fondamental dans votre grimpe, qui peut changer du tout au tout lorsque l’on sait comment bien le choisir. Simple piqûre de rappel pour certains ou véritable apprentissage pour d’autres, cet article vous dévoile de manière détaillée comment choisir ses chaussons d’escalade. Et pour faire de vous un expert en la matière, nous vous proposons ce petit rappel (vous l'avez ?) des principaux points à voir avant de choisir ses chaussons : son anatomie, le type de paroi, le niveau d'escalade ... 

ClimbingHeroes_FRA_1200x300.gif

  1. Anatomie d'un chausson d'escalade
  2. Critères de sélection
  3. Choisir ses chaussons en fonction de sa pratique
  4. Choisir ses chaussons en fonction de son niveau
  5. Les chaussettes dans les chaussons : pour ou contre ?
  6. Comment bien choisir les chaussons pour enfants

 

Tout savoir sur l'anatomie d'un chausson d'escalade : tige, semelle, bande de serrage...

 

Anatomie chaussons d'escalade

 

On le sait, se retrouver devant un rayon de chaussons d'escalade, c'est un peu le baptême du feu. Pas de panique, nous allons voir ensemble quels critères regarder. Tout commencer par une bonne compréhension de la composition des chaussons. Comme ça, la prochaine fois qu'un vendeur vous parle de cambrure ou d'intercalaire, vous ne serez pas totalement perdu. Après ces quelques explications, nous parlerons la même langue pour entrer dans les détails de votre pratique et des critères importants à évoluer. 

 

Les types de semelle

Ainsi, en premier lieu, bien choisir ses chaussons d’escalade passe par le choix du type de semelle. Vous n’iriez pas faire un trail avec des baskets de ville : en escalade, c'est la même chose, la semelle joue un rôle tout aussi primordial. Donc pour bien choisir son chausson, il faut  appliquer la même logique. La semelle d’un chausson d’escalade, qui est la partie qui se trouve sous la chaussure, est ainsi votre rempart et point de contact principal entre vos pieds et la paroi. Et si semelle est toujours composée de gomme, c'est son niveau de souplesse qu'il faut prendre en compte. On vous explique tout ça un peu plus bas dans l'article.

 

L'intercalaire

Entre la semelle et l'intérieur du chausson se trouve l'intercalaire. C'est aussi un composant à prendre en compte puisqu'il détermine la rigidité et la forme de votre chausson d'escalade. Invisible, il doit pourtant revêtir une importance particulière dans votre choix puisqu'il aura un impact sur la facilité du ressemelage, et donc sur la durabilité de votre pantoufle. Cet intercalaire est, la plupart du temps, en carton ou en EVA

 

Anatomie d'un chausson

 

La tige

Tout comme les chaussures, les chaussons d’escalade possèdent une tige, qui n’est donc ni plus ni moins que la partie supérieure de vos chaussons  en contact direct avec vos pieds. En cuir ou en synthétique, il est nécessaire d'y prêter attention afin de choisir une tige qui corresponde à votre type de peau et ne vous irrite pas. 

Le confort est bien entendu un élément majeur à prendre en (grande) considération, surtout suivant votre pratique. À ce niveau, la pointe de votre chausson est très importante, puisqu'elle correspond à la partir où sont situés vos orteils. Il faut que vos pieds aient suffisamment de place et que vos orteils ne soient pas trop comprimés. Sinon, il vous sera très difficile de porter vos chaussons durant toute la durée de votre session, voire plus si vous grimpez en grande voie ! 

 

Le talon

Autre caractéristique clé, le talon. Situé à l'opposé de la pointe, il est un indicateur de la bonne taille ou non de vos chaussons. S'il est bien rempli par votre pied, c'est bon signe. S'il reste de l'espace et que vos petons flottent, vous l'aurez sûrement deviné, ça pue (des pieds). Le talon est aussi important pour une raison simple : lorsque vous enfilez vos chaussons d'escalade, la bande de tension présente sur le talon permet de placer vos orteils au fond du chausson, et donc d'augmenter votre précision. Plus vos orteils sont proches de la paroi, plus votre accroche sera bonne. À vous donc de trouver le bon compromis entre confort et accroche !

 

La cambrure

Dernière composante que l'on propose de prendre en compte ici, la cambrure. Il en existe plusieurs types qui sont à déterminer selon votre niveau et votre type de grimpe. Ainsi, un chausson très cambré est idéal pour faire du bloc ou du dévers puisqu'il permet de mieux pousser sur les prises. Un chausson plutôt plat sera lui à utiliser sur dalle ou pour débuter l'escalade. On vous en parle un peu plus bas, car c'est un des critères de sélection à prendre en compte ! 

Maintenant que nous avons passé en revue la composition d'un chausson d'escalade, passons sur les critères de sélection pour savoir quel chausson choisir suivant sa pratique et la forme de son pied. Action !

 

Bien choisir ses chaussons d’escalade : critères de sélection

 

Chaussons d'escalade critères de sélection

 

La forme de vos pieds

Pour bien choisir ses chaussons d’escalade, il faut que ces derniers soient adaptés à votre pratique mais aussi à vos pieds ! En effet, chaque personne possède une forme de pied qui lui est propre, que nous pouvons catégoriser sous 5 types de pied : le pied grec, le pied romain, le pied germanique, le pied égyptien, et enfin le pied celtique. 

 

Chaussons d'escalade forme du pied

 

Prendre en compte la forme de ses pieds est donc très important pour ne pas se retrouver avec les orteils compressés. Toutefois, cela reste à relativiser. De par votre expérience, vous pouvez être habitués à des types de chaussons qui auparavant ne vous auraient pas convenu. Mais il ne faut jamais négliger le confort. Vous devez choisir des chaussons dans lesquels vous vous sentez bien : le ressenti est le critère le plus important. Quoi qu'il en soit, gardez en tête que l'escalade n'est pas l'expérience la plus plaisante pour vos pieds, d'où l'importance de bien prendre en compte la forme de ses pieds pour enfin rapprocher le chausson de la pantoufle. 

 

Différents niveaux de cambrure

 

Chaussons d'escalade niveaux de cambrure

 

Comme évoqué plus haut, la cambrure de votre chausson est déterminante dans le choix de ce dernier. On en retrouve 3 niveaux à adapter en fonction de son niveau et de sa pratique :

  • cambrure nulle : assez confortable, cette cambrure est idéale pour les débutants et la pratique sur dalle.
  • cambrure moyenne : adaptée aux grimpeurs qui s'aventurent dans le dévers et en bloc, pour permettre de pousser et de travailler en adhérence ou à plat sur les volumes.
  • cambrure forte : technique et inconfortable, il donne dès le départ la bonne forme à votre pied pour pousser sur les prises. Plutôt réservée aux grimpeurs aguerris, cette cambrure a l'avantage de moins fatiguer les pieds et les mollets.

En règle générale, plus le chaussant est plat, plus il est confortable et moins il est technique. Ainsi, la cambrure de vos chaussons peut évoluer avec votre pratique. L'idéal serait donc de choisir ses chaussons d’escalade avec une cambrure relativement faible dans un premier temps, et de l’augmenter progressivement. 

 

Système de serrage

 

Chaussons d'escalade système de serrage

 

Si cela peut en étonner certains, le système de serrage est une composante primordiale des chaussons. Comme vous allez les mettre et les enlever à maintes reprises lors de vos séances, c'est un critère important. Aussi, votre type de pied peut avoir son mot à dire. Le système de serrage, un élément à prendre ne compte donc, et il en existe plusieurs.

Les chaussons à velcro sont les plus utilisés car les plus simples d’utilisation. Ils sont gage de rapidité et de facilité lors de toutes vos transitions, et donc particulièrement adaptés à la salle. Toutefois, cette praticité est au détriment du maintien : un velcro maintien moins bien le pied qu'un lacet classique. Pour un usage en salle, cela n'a que peu d'importance car les prises sont, pour la plupart, moins techniques qu'en extérieur. Aussi, avant de choisir des chaussons d'escalade à velcro, prêtez une attention particulière à la largeur de vos pieds. Pour des pieds fins, il est possible que les velcro ne serrent pas suffisamment votre pied et que le maintien s'en trouve affecté. Autre point, les scratchs peuvent s'user plus vite que des lacets. Si votre critère principal de sélection est la durabilité de vos chaussons, pas sûr que les velcro soient la meilleure idée !

Les chaussons à lacets, système de serrage traditionnel, ont l'avantage d'être plus précis. Ils permettent un serrage ajustable et un maintien qui en résulte, plus ou moins important donc. De même, qu'importe la taille de votre pied puisque c'est vous qui gérez le serrage global du chausson.

Enfin, il existe les chaussons ballerines, qui ne possèdent en fait aucun système de serrage. Ces chaussons se présentent sous la forme de chausson avec une tige élastique qui se doit d'être particulièrement bien serrée pour maintenir votre pied. Il est davantage d’usage aujourd’hui de choisir ses chaussons d’escalade ballerines avec un système “hybride”, qui possèdent ainsi un velcro et offrent donc un meilleur maintien.

 

Niveau d’asymétrie

 

Chaussons d'escalade niveau d'asymétrie

 

Comme pour le reste, les niveaux d'asymétrie du chausson varient. Ces variations sont plutôt destinés aux grimpeurs aguerris, car ils modifient la précision et la technicité (ce qu'un débutant ne maîtrise pas encore). Et encore une fois, plus le chausson est asymétrique, plus il est technique et moins il est confortable. Choisir un chausson d'escalade avec un niveau d'asymétrie fort permet d'apporter davantage de force sur le gros orteil, et donc de technique. Mais attention, encore une fois, la transition doit se faire progressivement puisqu'une asymétrie forte oriente le pied d'une manière importante ! 

 

Choix des matières : cuir ou synthétique

Comme pour toute chaussure, il est important de se pencher sur les différentes matières et leurs caractéristiques. Niveau chaussons d'escalade, deux matières se dégagent : le cuir et le synthétique.

Lorsque l’on s’initie à la pratique, le cuir est idéal car il se détend énormément et offre une respiration optimale. À l’inverse, nous vous déconseillons de choisir vos chaussons avec une tige en synthétique si vous débutez. Celui-ci ne se détend pas ou seulement très peu. En fait, pour choisir le synthétique, il convient d'être habitué à porter des chaussons mais surtout de s'assurer que vous êtes à l'aise avec, car leur volume n'évoluera pas. Du coup, si vous grimpez souvent, le synthétique peut s'avérer être un bon choix car vos chaussons ne se détendront pas et vous assureront un bon maintien malgré leur usure. 

Pour tirer le meilleur de ces deux matériaux, des chaussons avec tige mixte existent. Ils associent donc le synthétique et le cuir sous différentes combinaisons. Par exemple, le cuir doublé  offrira un aspect plus doux au contact de vos pieds tout en conservant la capacité respirante du cuir. Cela assure par la même occasion une détente moins importante, appréciable pour la durabilité de vos chaussons d’escalade. Il est également possible de choisir ses chaussons d’escalade en cuir et microfibre synthétique. Placée sur la partie avant de vos chaussons d’escalade uniquement, la microfibre vous garantit un maintien supplémentaire au niveau de vos orteils, idéal pour le long terme. Cette combinaison de matières permet aussi de conserver toute l’aération offerte par le cuir avec le soutien offert par la microfibre au bout de vos pieds, une combinaison efficace et durable. 

 

Bien choisir ses chaussons d'escalade : cuir ou synthétique

 

Types de gomme : gomme tendre vs gomme dure

Après les différentes matières viennent les types de gomme de vos chaussons. À ce niveau, le type de gomme est en fait intrinsèquement liée au type de chausson. Ainsi, choisir un chaussant souple voire très souple vous conduit logiquement à choisir ses chaussons d’escalade avec une gomme tendre. Ce type de gomme, bien que moins résistante car par définition plus tendre et ainsi plus fine, vous permet toutefois une flexibilité et une adhérence de taille. Dans le sens inverse, opter pour des chaussons avec un chaussant rigide vous amène à choisir une gomme dure. Cette dernière est gage de dynamisme et d’une poussée plus puissante, ce dont vous pouvez avoir besoin selon votre niveau et le type de voie d'escalade. 

 

Souplesse ou rigidité : la composante du terrain dans lequel vous évoluez

Tout comme pour les types de gomme, un chausson d'escalade peut être plus ou moins souple ou rigide. Globalement, des chaussons rigides apportent plus de puissance lors des poussées, mais ne permettent pas de se plier et donc de s’adapter à des passages techniques qui nécessitent une certaine déformation. Aussi, les chaussons rigides sont particulièrement adaptés à l’escalade sur dalle où les petites prises nécessitent un chausson ferme. De même, ils sont idéaux pour débuter ou reprendre l'escalade car ils apportent la poussée nécessaire. Au contraire, des chaussons souples ne favorisent pas le dynamisme mais apportent une meilleure adhérence. Recommandés pour le bloc et le dévers, ils permettent de facilement plier les pieds mais aussi de les poser à plat pour plus d'adhérence.

Prendre aussi en compte son niveau d'escalade et son gabarit est ici utile pour bien choisir la souplesse ou la rigidité de votre chausson. Le chausson souple est plus exigeant au niveau du pied et conviendra donc mieux à un habitué des parois, et inversement. La taille joue aussi un rôle dans le choix de sa chaussure. Plus votre chausson est grand, plus il est amené à se déformer sur la prise. Dans ce cas, mieux vaut opter pour un chausson rigide. 

 

Vous l'avez compris, il est nécessaire de connaitre les caractéristiques d'un chausson d'escalade pour en choisir un adapté à son niveau, sa morphologie et sa pratique. La salle, le bloc, la falaise ou la grande voie influencent les caractéristiques du chausson. On vous explique tout ça !

 

 

Bien choisir ses chaussons d’escalade en fonction de sa pratique

 

Chaussons d'escalade en fonction de sa pratique

 

Chaussons d’escalade pour la salle : caractéristiques

Si vous faites de l'escalade en salle, il n’est pas indispensable de porter un chausson avec une accroche très agressive. Les prises étant vissées et en relief, un chausson d’escalade confortable, peu technique, fera largement l’affaire. De la même manière, le choix du velcro peut être le bon : le maintien exigé est moins important qu'en extérieur, et surtout vous êtes amenés à souvent enlever et remettre vos chaussons. On recommande donc un chausson d'escalade confortable, peu technique (donc avec une cambrure plutôt réduite et de type rigide) et pratique :

 

 

Chaussons d’escalade pour le bloc : caractéristiques

Pour le bloc, il convient d'analyser le style de prise que vous allez rencontrer. Ainsi, sur du bloc granitique avec de nombreuses réglettes, des chaussons d’escalade rigides seront de mise. Sur des sites avec des prises plutôt rondes, sur du bloc de grès notamment, des chaussons d’escalade souples seront plus efficaces, car ils vous permettront une plus grande adhérence. Notre sélection des meilleurs chaussons d’escalade pour le bloc est la suivante :

 

 

Chaussons d’escalade pour la falaise : caractéristiques

Pour l'escalade en falaise, vous prendrez un chausson d’escalade qui correspond au type de voie sur lequel vous grimpez le plus. Il est difficile de se prononcer pour la falaise car selon le type de prises que vous allez rencontrer, le type de chausson adéquat peut changer du tout au tout. Dans des falaises plutôt verticales, il faut opter pour une bonne rigidité et un laçage précis. Dans des falaises plutôt en dévers, en revanche, il est préférable de choisir des chaussons avec une souplesse importante, ainsi qu’une cambrure et une asymétrie fortes, pour plus de précision. Nous, on vous recommande ceux-là :

 

 

Chaussons d’escalade pour les grandes voies : caractéristiques

Graal de tout grimpeur en extérieur expérimenté, les grandes voies ne sont ni plus ni moins que des falaises particulièrement longues. Nous allons donc suivre la même logique que pour la falaise, tout en apportant une touche de confort puisqu'en grande voie, vous allez porter vos chaussons bien plus longtemps qu'en "petite" falaise. Nous, on pense que vous pouvez choisir le même modèle que celui que vous portez en falaise, mais en y ajoutant une demie voire une pointure de plus. On vous recommande quand même ceux-là, qui ont quasiment les mêmes caractéristiques que pour la falaise :

 

 

Si la prise en compte de votre pratique est importante pour bien choisir ses chaussons d’escalade, votre niveau d’escalade, lui, est tout aussi déterminant. Que ce soit pour niveau débutant, confirmé ou intermédiaire, chacun y trouve son compte ! 

 

Bien choisir ses chaussons d’escalade en fonction de son niveau

 

Chaussons d'escalade en fonction de votre niveau

 

Chaussons d’escalade pour grimpeur débutant 

 

Choisir ses chaussons n’est pas affaire aisée lorsque l’on débute en la matière ! L’idéal est de faire mesurer sa pointure réelle par des spécialistes. A partir de là, vous saurez ainsi de quelle pointure partir, et vous pourrez, selon votre ressenti, augmenter ou réduire les pointures en fonction de cette base. Vous verrez, choisir les bons chaussons peut être délicat, mais c'est toujours moins douloureux que de grimper avec une paire trop petite. Pour ceux qui découvrent les salles, on recommande une cambrure faible ou moyenne et un confort relativement élevé. A ce stade, il n’est pas nécessaire d’avoir des chaussons d’escalade très techniques : le principal est que vos pieds s’y sentent bien ! Ci-dessous, nous avons sélectionné les meilleurs chaussons d’escalade pour débuter l'escalade :

 

 

Chaussons d’escalade pour grimpeur intermédiaire

Avec le temps, vos pieds s’habituent aux chaussons d’escalade, et votre besoin de précision augmente avec votre niveau. Mais attention à ne pas griller des étapes et se précipiter sur des chaussons trop techniques. Le but est ici de sélectionner des chaussons un peu plus serrés avec un maintien plus prononcé, tout en gardant un confort relativement important. Vous allez à la salle d'escalade, pas de torture ! De la même façon, le niveau de cambrure et d’asymétrie doivent augmenter très progressivement. Il est préférable de choisir ses chaussons d’escalade avec une technicité moyenne mais à la bonne pointure, plutôt que très techniques et que vos pieds ne supportent pas, ou dans la mauvaise pointure. Nous vous proposons ces chaussons pour un niveau d'escalade intermédiaire :

 

 

Chaussons d’escalade pour grimpeur confirmé

A ce stade, choisir ses chaussons d’escalade n’est plus véritablement un casse-tête, car vous en aurez déjà expérimenté bon nombre et vous saurez ainsi plus ou moins ceux qui vous correspondent le mieux. La recherche de technicité vous amène ainsi sur des niveaux de cambrure et d’asymétrie plutôt élevés, afin de correspondre aux voies d'escalade que vous affrontez. Vous trouverez ainsi notre sélection des meilleurs chaussons d’escalade pour grimpeur confirmé :

 

 

Choisir ses chaussons d’escalade n’est désormais plus un problème pour vous. Toutefois, une question qui fait débat reste encore sans réponse : peut-on porter des chaussettes dans ses chaussons d’escalade ? Chez Hardloop.fr, nous vous donnons notre avis sur le sujet. 

 

Chaussettes dans les chaussons d’escalade : pour ou contre ?

 

Chaussons d'escalade

 

Si porter des chaussettes traditionnelles dans ses chaussons ne semble pas conseillé, il est toutefois envisageable de porter des chaussettes spécifiques pour la pratique. Idéales si vous transpirez beaucoup par exemple, les chaussettes pour chaussons empêchent la formation de mauvaises odeurs mais également les frottements et ainsi la formation d’ampoules intempestives. Grâce à leur composition, ces chaussettes améliorent la respirabilité de vos pieds et ainsi la sensation de pieds mouillés, tout en assurant une fonction antibactérienne, plus hygiénique. Un seul mot d’ordre : tester !

Les chaussettes dans les chaussons peuvent aussi être une bonne idée pour ceux qui ont les pieds vraiment fins, comme les enfants. D'ailleurs, on en parle des chaussons pour enfants ?

 

Bien choisir des chaussons d’escalade pour les enfants

 

Chaussons d'escalade pour enfants

 

Pour les enfants, il est plus aisé de trouver les chaussons d’escalade qui conviennent à leur pratique. Le mot-clé est ici le confort de l’enfant. Il n’est en effet pas nécessaire de choisir des chaussons trop techniques et inconfortables. Étant donné leur gabarit, un chausson d'escalade souple est idéal pour débuter la pratique. La pointure doit, comme pour les adultes, être adaptée et le talon ne doit donc pas sortir. Aussi, certains fabricants proposent aujourd’hui des modèles ajustables, qui peuvent donc suivre l’évolution de la taille du pied de l’enfant, afin d’éviter de changer de paire de chaussons trop souvent. De quoi donner envie de se mettre à la grimpe à tout âge ! 

 

 

Après la lecture de cet article, vous connaissez (normalement)  toutes les composantes à prendre en compte pour bien choisir ses chaussons d’escalade. Que ce soit pour débuter ou lorsqu’on est déjà bien expérimenté, vous l'aurez compris, vos chaussons jouent un rôle clé dans votre pratique ! 

Si vous avez des questions, des doutes qui persistent ou simplement besoin d'un conseil, notre équipe d'experts et de passionnés se tient à votre disposition via notre Centre d'Aide. Nos HardGuides seront ravis de vous répondre et de vous accompagner dans la préparation de votre projet !

 

 

Crédits photos : ©La Sportiva - ©Millet - ©freestocks-photos / Pixabay - ©Scarpa

Partager

Articles liés