Magazine

Tour des Annapurnas : tout savoir sur ce trek unique

Hardloop, le 16 novembre 2022

Tour des Annapurnas en trek

 

Le Népal vous fait rêver et vous aimez le contact de la terre sous vos pas ? Imaginez-vous contempler une vue imprenable sur des paysages sauvages, où l’homme n’a laissé pour trace qu’un temple bouddhiste ou hindouiste, bien des siècles avant votre naissance. Ces paysages, entre montagnes et rizières étagées, procurent un sentiment de joie unique qui se renforce à chaque nouvelle étape du périple. C'est pourquoi, le trek le plus connu du Népal, le Tour des Annapurnas, fait rêver bon nombre de marcheurs.

Itinéraires, matériel et équipement technique, budget à prévoir : nous vous expliquons tout ce qu'il faut savoir sur le Tour des Annapurnas. Vous aurez ainsi toutes les informations en main pour réaliser ce trek mythique au Népal

 

Le Tour des Annapurnas : un trek en haute altitude

 

Sommet du massif des Annapurnas

 

Le Tour des Annapurnas est connu dans le monde entier, et pour cause. D’une durée moyenne de 15 à 18 jours, ce trek népalais vous fera parcourir plus de 200 kilomètres et franchir les 5 000 m d'altitude. L'Annapurna est un massif de montagnes au centre de l'Himalaya et du Népal. Il est éloigné d'un peu plus de 100 km de la capitale népalaise, Katmandou. On trouve plusieurs montagnes dans le massif des Annapurnas, dont les 6 principales sont :

  • L'Annapurna I  (8 091 m), qui est le 10ème plus haut sommet du monde
  • L'Annapurna II (7 937 m) 
  • L'Annapurna III (7 555 m)
  • L'Annapurna IV (7 525 m)
  • Le Gangapurna (7 455 m)
  • L'Annapurna Sud (7 219 m)

D'autres montagnes, plus petites, se trouvent dans le massif des Annapurnas, comme le mythique Machapuchare, une montagne de 6 993 mètres d'altitude dont le nom signifie « queue de poisson » en népalais, en raison de son double sommet. Vous ne pourrez cependant pas l'escalader puisqu'il est considéré comme sacré par la population népalaise et est par conséquent interdit aux alpinistes. Le Tour des Annapurnas vous permettra donc de faire le tour de tous ces sommets vertigineux, bien plus hauts que les sommets français (puisque le Mont-Blanc culmine, lui, à 4 808,72 m d'altitude). L’acclimatation à l’altitude lors du Tour des Annapurnas est par conséquent très importante. Elle se fera en douceur afin que vous puissiez profiter au mieux de votre aventure sans souffrir des maux liés au mal des montagnes.

Pourquoi réaliser ce voyage au Népal en particulier ? Le Tour des Annapurnas est une aventure exceptionnelle au cours de laquelle vous serez amené à rencontrer la population népalaise et à admirer les drapeaux de prières, symbole de la culture locale. Les drapeaux de prières sont des petites pièces de tissu de forme rectangulaire et colorée. Ils sont suspendus dans des lieux dégagés où le vent peut souffler, comme au passage d'un col, au sommet d'une montagne, sur le toit des maisons ou encore dans la région de l'Himalaya. Selon les bouddhistes tibétains, le vent qui souffle vient caresser les formules sacrées imprimées sur les drapeaux. Ces formules se dispersent alors dans les airs et sont transmises aux dieux et aux hommes de passage. Ce trek népalais propose donc, au-delà des paysages diversifiés et atypiques, de véritables rencontres culturelles et sociales qui font, à coup sûr, évoluer la vision du monde de chacun.

Vous marcherez ainsi sur les pas des écoliers, moines ou encore paysans qui se sont succédés des siècles avant vous pour arriver jusqu’aux villages les plus reculés du Népal. Suivrez-vous le même itinéraire ?

Voici les trajets dont nous allons vous parler à travers un schéma détaillé du Tour des Annapurnas :

 

schéma tour des Annapurnas

 

Tour des Annapurnas : itinéraire à l'aller

 

Parcours du tour des Annapurnas

 

L’itinéraire général du tour des Annapurnas est similaire suivant les guides et les agences de voyage mais plusieurs variantes existent. Nous vous présentons ici le parcours aller, avec les étapes mythiques qui ont fait la renommée de ce trek :

Jour 1 à 2 : Paris - Katmandou

Vous prendrez connaissance du déroulement de votre trek et pourrez rencontrer l’équipe qui vous accompagnera.

Jour 3 : Katmandou - Darapani (1 860 m)

Vous partirez tôt le matin en bus jusqu’à Khudi puis rejoindrez en Jeep locale une piste impressionnante au dessus de la Marsaygdi, une rivière du Népal emblématique, longue de plus de 150 km. Vous rejoindrez ensuite Darapani pour y passer la nuit.

  • Transfert en bus et en Jeep

Jour 4 : Darapani (1 860 m) - Chame (2 600 m)

En partant de Darapani, vous marcherez une heure en suivant une longue montée afin d'arriver au village de Bagarchap. Peu après le village de Bagarchap, vous verrez au loin se dresser l'Annapurna I, puis croiserez de nombreux murs à prières et gompas, des fortifications ecclésiastiques bouddhistes. Après avoir traversé une ultime forêt de pins, vous arriverez à Chame, capitale du district de Manang. Vous y trouverez de nombreuses boutiques et pourrez observer le majestueux Lamjung Himal, une montagne haute de 6 983 m, située à l'extrême est du massif des Annapurnas

  • Heures de marche : 5 h
  • Dénivelé positif : 900 m
  • Dénivelé négatif : 150 m

Jour 5 : Chame (2 600 m) - Pisang (3 200 m)

En quittant le village de Chame, vous traverserez plusieurs villages Gurungs afin de rejoindre Pisang. Les villages Gurungs sont des villages occupés par une population montagnarde groupée dans les hautes collines du Népal central. Cette étape vous offrira une très belle vue sur la chaîne Himalayenne. Vous verrez les paysages évoluer et devenir plus arides. Seules quelques cultures se présenteront encore à vous. Une fois arrivé à Pisang, un village d’influence tibétaine où l’on peut voir un édifice pourvus de 152 moulins à prières, vous pourrez visiter le vieux village et son monastère qui domine la vallée, 150 mètres plus haut que le village de Pisang actuel.

  • Heures de marche : 5 h 30
  • Dénivelé positif : 750 m

Jour 6 : Pisang (3 200 m) - Manang (3 540 m)

Vous entamerez une montée sur les flancs imposants de l'Annapurna II. Cette étape, relativement plate par la suite, vous fera découvrir le village de Braga qui possède un important monastère.Vous reprendrez votre route jusqu’à Manang où vous aurez une vue imprenable sur les Annapurnas II, III et IV, le Manaslu et le Pisang Peak, des montagnes situées dans la chaîne de l’Himalaya. Le village de Manang est plus grand que ceux dans lesquels vous vous êtes arrêté depuis le début de votre trek. Vous apprécierez les boulangeries et le steak de yack régulièrement proposé dans les lodges de ce village typique.

  • Heures de marche : 5 h
  • Dénivelé positif : 240 m
  • Dénivelé négatif : 200 m

Jour 7 : Manang (3 540 m) - Kangshar (3 800 m)

Vous pourrez profiter d’une matinée calme pour vous détendre et vous reposer. L’après-midi, vous vous dirigerez en direction du lac du Tilicho (4 919 m), un lac glaciaire qui se pare de couleurs magnifiques dès les premières lueurs du jours et qui possède le titre de plus haut lac du monde. Ce lac ne fait pas partie du Tour des Annapurnas, il faut faire un détour pour l'atteindre. Ainsi, en l'apercevant de loin, vous continuerez votre route faite de montées et passerez la nuit au joli village de Kangshar (3 750 m), connu pour son gompa et pour l'amicalité des 300 personnes qui y résident. Cette journée, plus calme que les précédentes, servira aussi à vous acclimater à l'altitude. 

  • Heures de marche : 3 h
  • Dénivelé positif : 240 m

Jour 8 : Kangshar (3 800 m) - Camp de Base du Tilicho (4 200 m)

Vous quitterez Kangshar pour suivre un sentier qui surplombe la rivière Khangsar Kola. Vous croiserez deux monastères anciens laissés à l'abandon, puis continuerez votre ascension. Le paysage autour de vous se fait lunaire, hostile et surprenant. La grande quantité de pierres que vous rencontrez est synonyme de danger puisque ces pierres ne sont, bien souvent, pas stabilisées. Il vous faudra donc faire preuve de concentration pour ne pas trébucher et apercevoir, au loin, le Camp de Base du Tilicho, situé au pied du sommet du même nom et de la rivière Khangsar Kola. Vous passerez la nuit au sein de ce camp de base, fier d'avoir accompli la moitié du Tour des Annapurnas.

  • Heures de marche : 7 h
  • Dénivelé positif : 360 m

Le parcours aller, de Katmandou au Camp de base du Tilicho, est similaire suivant les guides et les agences. Le parcours retour du Tour des Annapurnas possède, quant à lui, des variantes plus nombreuses. Nous vous détaillons deux grands parcours retours que vous pourrez faire lors de ce trek mémorable.


Tour des Annapurnas : itinéraires pour le retour

 

Massif des Annapurnas Parcours retour

 

Après avoir parcouru la moitié du trajet, vous pouvez choisir votre itinéraire pour le retour ! Nous vous présentons ces itinéraires détaillés au jour le jour avec toutes les précisions nécessaires pour le choix de votre retour.

L'étape la plus importante de ces itinéraires est, sans nul doute, celle du jour 11, où vous vous attaquerez au col du Thorong-La (5 416 m), le plus haut col du trek des Annapurnas

L'itinéraire 1 vous fait vous arrêter, au jour 10, à Phedi, un ensemble de lodges, situés à 4 450 m d'altitude, qui vous offrent une vue impressionnante sur les sources de la rivière Marsyangdi, longue de 150 km. 

L'itinéraire 2, quant à lui, vous dépose lors du 10ème jour au High camp, haut de 4 800 m, le dernier camp avant le passage du col de Thorong-La. Vous parcourrez donc un dénivelé positif plus important que dans la variante 1.

 

Tour des Annapurnas : itinéraire retour - variante 1

Jour 9 : Camp de Base du Tilicho (4 200 m) - Yak Kharka (4 010 m)

En quittant le camp de base, vous suivrez un sentier sauvage peu emprunté qui vous mènera à Yak Kharka. Le Camp de Base du Tilicho et le village de Yak Khara se situent quasiment à la même altitude. Le sentier suivi vous fera donc monter et descendre des pentes parfois verglacées dont il faudra se méfier. Il n'est pas rare de croiser des vautours dans ces paysages venus d'ailleurs, où les roches prennent le pas sur la végétation. 
  • Heures de marche : 6 h
  • Dénivelé positif : 250 m
  • Dénivelé négatif : 350 m

Jour 10 : Yak Kharka (4 010 m) - Phedi (4 450 m)

Vous partirez de votre lodge à Yak Khara pour rejoindre Letdar et constater que cette étape est placée sous le signe de l’eau ! Vous aurez le privilège de voir des cascades et des petits lacs tout en contemplant l’immensité du massif des Annapurnas au loin. Vous croiserez à coup sûr des yaks et certainement de petits groupes de singes, grands habitués de ce chemin, puis rejoindrez Phedi. Phedi peut aussi être appelé "Thorung Phedi", qui signifie en népalais "en bas du Thorong". Pendant longtemps, cet ensemble de lodges a constitué le dernier hébergement avant le col de Thorong-La. Les paysages restent lunaires et la végétation rare.

  • Heures de marche : 5 h
  • Dénivelé positif : 400 m

Jour 11 : Phedi (4 450 m) - Muktinath (3 800 m)

Cette journée de marche est attendue par tous les amateurs de trekkings, puisque c’est durant celle-ci que vous monterez le fameux col de Thorong-La (5 416 m), le point le plus haut du Tour des Annapurnas dans les Himalayas du Népal. Une fois le col passé, vous entamerez une longue descente relativement difficile jusqu'à atteindre Muktinath, le site le plus sacré du Népal pour les Hindous, qui contient de nombreux temples et sanctuaires hindouistes.
  • Heures de marche : 8 h à 12 h
  • Dénivelé positif : 966 m
  • Dénivelé négatif : 1 616 m

Jour 12 : Muktinath (3 800 m) - Jomsom (2 800 m)

Vous descendrez dans la grande vallée de la Kali Gandakhi, une grande rivière qui traverse le Népal et l’Inde. Vous visiterez le village de Kagbeni, un village de culture et d'architecture tibétaine qui vous touchera par son authenticité. Vous vous élèverez ensuite vers le village de Dagarzong puis redescendrez en direction de Jomsom.

  • Heures de marche : 5 h à 6 h
  • Dénivelé positif : 300 m
  • Dénivelé négatif : 1 200 m

Jour 13 : Jomsom (2 800 m) - Pokhara (1 400 m)

Vous serez transferé en Jeep privatisée jusqu'à Beni puis en bus jusqu'à Pokhara. Après cette journée de trajet reposante, vous pourrez regarder le coucher de soleil sur le lac Pewa.

  • Transfert en Jeep

Jour 14 : Pokhara (1 400 m) - Katmandou

Vous partirez de Pokhara pour Katmandou en bus et vous pourrez profiter d'une journée de liberté pour visiter la capitale politique et religieuse du Népal. La ville s'élève à 1 350 m d'altitude et est située au confluent de deux rivières, la Bagmati et la Bishnumati. On parle régulièrement de la "vallée de Katmandou" puisque la ville est entourée d'une couronne de montagnes, culminant jusqu'à 3 000 m d'altitude et faisant partie intégrante des contreforts de l'Himalaya. Peuplée d'environ 1,5 million d'habitants, Katmandou tire son nom d'un édifice construit en 1596, le Kasthamandapa, qui ne contient ni clou en fer ni aucun support puisque construit entièrement en bois. Vous pouvez visiter encore aujourd'hui cet étonnant édifice et vous imprégnez de la culture népalaise.

  • Transfert en bus

 

Sommet chaîne des Annapurnas

 

Tour des Annapurnas : itinéraire retour - variante 2

Le parcours retour que nous vous proposons ici sera dans l'ensemble un peu plus sportif que celui présenté précédemment. Vous parcourrez en effet 5 600 m de dénivelés cumulés, contre 5 082 m pour l'itinéraire précédent. Néanmoins, l'étape comportant le col du Thorong-La sera plus facile d'accès puisque vous aurez moins de dénivelé positif à parcourir en une seule journée.

Jour 9 : Camp de Base du Tilicho (4 200 m) - Letdar (4 230 m)

Cette étape vous fera descendre du Camp de Base du Tilicho pour emprunter un nouveau sentier, jonché de drapeaux à prières. Ce sentier remonte au niveau de Letdar, connu pour sa grande présence de yaks. Dans cette zone d'alpages himalayens vivent aussi les thars, des chèvres sauvages évoluant en troupeaux. En plus des animaux, les drapeaux à prières vous accompagneront sur une petite partie du trajet, jusqu'à arriver à un pont suspendu à proximité de Letdar, qui vous indique que vous arrivez à destination.
  • Heures de marche : 5 h
  • Dénivelé positif : 500 m
  • Dénivelé négatif : 500 m

Jour 10 : Letdar (4 230 m) - High Camp (4 800 m)

Au départ de Letdar, vous allez traverser des chemins escarpés et relativement raides. Vous monterez progressivement en croisant la route de troupeaux de yaks et de mouflons. Sur ce sentier, la vigilance est de mise puisqu'il faut prendre garde aux éboulements de pierres, fréquents dans cette région. Après avoir suivi ce sentier, vous atteindrez le High Camp, le dernier camp avant le passage du col de Thorong-La (5 416 m), col réputé très difficile. Ce camp vous offrira une vue imprenable sur les sommets Gangapurna, Annapurna III, Annapurna IV et sur d'autres montagnes imposantes de la chaîne himalayenne. 
  • Heures de marche : 4 h
  • Dénivelé positif : 600 m

Jour 11 : High Camp (4 800 m) - Jarkhot (3 600 m)

Vous partirez très tôt le matin afin d’atteindre, après 3 h 30 de montée, le col du Thorong-La et la forêt de drapeaux à prières qui attend tous les randonneurs. Vous redescendrez ensuite en une longue descente raide qui plonge brutalement vers la vallée jusqu’à atteindre Muktinath, où vous pourrez visiter un petit temple hindouiste qui attire un grand nombre de pèlerins. Vous continuerez ensuite votre route jusqu'à atteindre le village de Jarkhot, un village traditionnel au charme d'antan.
  • Heures de marche : 8 h
  • Dénivelé positif : 600 m
  • Dénivelé négatif : 1 800 m

Jour 12 : Jarkhot (3 600 m) - Jomsom (2 800 m)

En quittant Jarkhot, vous vous dirigerez en direction du village Bönpo de Lupra, dont le charme reste intact puisque les villageois sont de religion bön, une religion tibétaine qui a existé avant le bouddhisme. Les paysages arides, dans lesquels vous évoluiez depuis plusieurs jours, changent, quant à eux, pour vous faire découvrir les plateaux tibétains au nord et les hautes montagnes enneigées au sud. Vous pourrez observer, au cours de cette étape, l'impressionnant Dhaulagiri (8 167 m), la plus haute montagne entièrement au Népal, qui ne se situe pas dans le massif des Annapurnas mais dans le massif qui porte son nom. Vous suivrez ensuite le lit de la rivière Kali Gandaki jusqu’au village de Jomsom.
  • Heures de marche : 5 h
  • Dénivelé positif : 400 m
  • Dénivelé négatif : 1 200 m

Jour 13-14 : Retour vers Katmandou

Vous vous envolerez en direction de Pokhara puis effectuerez 6 h de route à destination de Katmandou. Ces journées seront libres pour que vous puissiez visiter les parties de la ville et les monuments qui vous intéressent personnellement.

  • Transfert en avion

Vous pourrez profiter des dernières journées de votre voyage (entre 1 et 3 suivant les formules proposées) pour découvrir davantage la culture népalaise et vous reposer, puis reprendre l’avion pour rentrer chez vous...

Concernant l’hébergement, vous passerez chacune de vos nuits en lodge, c’est-à-dire dans des refuges au confort sommaire prévus sur le Tour des Annapurnas. Vous trouverez, en effet, sur votre parcours des petites maison où vous pourrez vous arrêter pour prendre un thé, manger et dormir. Si vous n'êtes pas accompagné par un guide, le coût d'un repas ou d'une nuit dans un lodge sera très bas et ne dépassera pas 200 roupies népalaises environ. À l'heure actuelle, 1 € = 80 roupies. Vous ne débourserez donc que 2,5 € environ pour passer une nuit en lodge. Il vous faudra simplement prévoir des en-cas salés et sucrés pour votre route (la restauration est proposée dans les lodges). 

Concernant les douches, la plupart du temps l'eau ne sera pas chaude mais oscillera davantage entre une température tiède et froide. Cette faible température est due au fonctionnement des douches, qui utilisent l'énergie solaire. L'eau n'est donc jamais très chaude mais elle ne sera jamais aussi glacée que l'eau des rivières que vous croiserez en chemin. Ne comptez donc pas sur les douches pour vous réchauffer une fois la nuit tombée. Les lodges sont pourvus de couvertures, mais nous conseillons d'emporter avec vous un sac de couchage supplémentaire, pour ne pas avoir froid et pour des raisons d'hygiène. 

La plupart des lodges fournissent, de plus, de l’électricité en soirée, bien que la lumière saute régulièrement. Vous aurez cependant, fait étonnant, très souvent accès au Wifi au sein de ces hébergements. Vous pourrez donc tenir informé vos proches et leur envoyer les photos des plus beaux paysages rencontrés au cours du Tour des Annapurnas.

 

Quand faire le Tour des Annapurnas ?

 

Temple Hindouiste tour des Annapurnas

 

Le Tour des Annapurnas fait rêver les aventuriers du monde entier, mais quand faut-il se lancer ? Le Népal bénéficie d'un climat de mousson. La période estivale est donc chaude et humide et les hivers sont plus froids et secs. Les conditions climatiques vont donc influencer votre choix, mais cela dépend surtout de ce que vous attendez de ce trek

 

Le Tour des Annapurnas au printemps : de mars à fin mai

Vous pourrez assister au renouveau de la végétation et à l’éclosion des rhododendrons autour des Annapurnas. Le matin, vous pourrez profiter d'un ensoleillement optimal puisque le soleil se lèvera généralement dans un ciel dégagé. L’après-midi, à l'inverse, le ciel se couvrira. Les températures restent agréables en vallée, avec une moyenne de 18° à Katmandou. 

 

Le Tour des Annapurnas en été : de juin à fin septembre

Vous découvrirez les régions du Mustang et du Dolpo, les seules régions du Népal épargnées par la mousson. Certaines étapes, suivant l'intensité de la mousson, ne pourront ainsi pas être réalisées. De plus, la mousson entraîne avec elle une grande quantité de sangsues. Nous vous recommandons d'éviter cette saison en raison des températures trop importantes (dépassant parfois les 30°) et du climat très humide. 

 

Le Tour des Annapurnas en automne : de mi-octobre à mi-décembre

Avec un temps agréable de manière générale, le Tour des Annapurnas en automne peut se faire dans des conditions optimales. Cette période est en effet la belle saison au Népal. Le ciel est généralement clair et dégagé, l'air plus sec et la température est douce, idéale pour les récoltes. Le calendrier népalais abondent de fêtes et de festivals religieux dont vous pourrez être témoin. En novembre, le froid s'installe cependant dans les hauteurs. En journée, la température se situe autour des 15°C et descend facilement à -20°C durant la nuit. Le froid se fait cependant plus intense en altitude à l’approche de l’hiver, vous pourrez même voir la neige !

 

Le Tour des Annapurnas en hiver : de mi-décembre à fin février

Le froid est sec, le ciel dégagé, et vous rencontrerez un ensoleillement important. L’avantage de la formule hivernale ? Il y a beaucoup moins de touristes, vous pourrez ainsi profiter plus calmement de ces paysages sauvages. Le point négatif ? Durant l'hiver, les chutes de neige abondantes bloquent les cols de haute altitude comme celui de Thorung-La dont l’accès peut être rendu impossible. La vallée de Katmandou et celle de Pokhara bénéficient, cependant, de conditions climatiques plus clémentes l'hiver puisque le mercure oscille entre un minimal de 3°C la nuit et de 17°C le jour. 

Vous rencontrerez généralement tous les climats, quelle que soit la période à laquelle vous vous rendrez au Népal pour faire le Tour des Annapurnas. Au départ, aux alentours de Darapani, les températures sont élevées et le climat, asiatique, est très humide. Plus vous montez, plus les températures chutent (surtout la nuit). 

Nous vous conseillons donc, pour des conditions climatiques optimales, de préférer partir pour le Tour des Annapurnas à partir de la mi-octobre et jusqu’au mois de mai, tout en évitant les mois de décembre, janvier et février où la neige pourrait rendre difficile l'accès à certains cols. Réussir ce tour oui, mais avec quel matériel ? Nous vous présentons le matériel approprié pour réaliser votre trek de manière optimale.

 

Quel matériel prévoir pour le Tour des Annapurnas ?

 

Matériel trekking tour des Annapurnas Village itinéraire tour des Annapurnas Pentes du massif des Annapurnas

 

Nous vous proposons une liste du matériel dont vous pourriez avoir besoin pour réaliser le Tour des Annapurnas. Bien entendu, cette liste n'est pas exhaustive et dépend entièrement de la saison, à laquelle vous effectuez ce trek népalais. 

 

Vêtements & chaussures de trek

Matériel technique

 

Couchage

Divers accessoires à prendre dans ses bagages

Vous n’aurez pas besoin de crampons ni de piolets et pourrez acheter vos vivres (boissons et en-cas pour la route) à Katmandou, une fois arrivé sur place. 

Durant le Tour des Annapurnas, si vous partez avec un guide ou une agence, vous serez accompagné d’une équipe de porteurs, qui se chargent des 6 à 12 kg de matériel quotidien que vous emmènerez avec vous.

Dans le cas où vous souhaitez réaliser ce trek sans guide, vous devrez porter sur votre dos votre petite maison quotidienne. Si vous êtes amateur de trekking et non un randonneur qualifié, nous vous conseillons de faire appel à un guide (et donc à une équipe de porteurs), pour vous éviter d'avoir le souffle coupé trop rapidement et de vous épuiser avant la fin du trek. Faire le choix de partir avec un guide, c'est aussi faire le choix d'être en contact permanent avec l'histoire et la culture népalaise, puisque le guide pourra vous donner des explications concernant tous les lieux que vous visiterez. Il pourra aussi vous donner des conseils avisés si vous ressentez les premiers signes du mal aigu des montagnes, un mal à prendre au sérieux lorsque vous vous trouvez en altitude. Pour pallier à ces problèmes, une bonne condition physique et la pratique d'un sport en altitude peut vous aider.

 

Quelle condition physique pour réaliser le Tour des Annapurnas ?

 

Paysage altitude tour des Annapurnas

 

Pour envisager le Tour des Annapurnas, vous devez être capable de marcher 8 h à 9 h consécutives et avoir un bon souffle. Le rythme général du trek est plutôt lent afin de s’acclimater à l’altitude de manière optimale. Le passage du Col de Lorong-La est, sans doute, l’étape la plus dure de ce trek, puisqu’elle nécessite une bonne endurance et résistance à l’altitude.

Nous vous recommandons donc de pratiquer une activité d’endurance (course à pied, vélo, natation …) durant la saison qui précède votre trek. Vous pouvez aussi vous entraîner en altitude lors de randonnées ou de treks dépassant les 3 000 m. A travers nos nombreux articles, nous vous proposons une large gamme de treks et de randonnées en altitude, en France comme à l'étranger afin de vous entrainer et vous acclimater. Vous pourrez ainsi prendre conscience des effets de l'altitude sur votre corps.

Tarifs du tour des Annapurnas

 

Hébergement Tour des Annapurnas

 

Pour pouvoir réaliser le Tour des Annapurnas avec un guide, comptez entre 2 400 € et 2 800 € par personne. Le prix comprend généralement :

  • Le transport aérien et les taxes d’aéroport
  • Les transferts terrestres nécessaires au bon déroulement du voyage
  • Les vols intérieurs
  • L'encadrement par un guide népalais francophone
  • L’assistance d’une équipe népalaise pour votre trekking (Sirdar, Sherpa, porteurs…)
  • L’hébergement et les repas tels que décrit au programme
  • Les permis de trekking et droits d’accès aux parcs
  • La présence durant le trekking du matériel de premier secours : trousse de secours et caisson hyperbare

Et ne comprend pas :

  • Les assurances
  • Les frais d'inscription
  • Les frais de visa à l’arrivée à Katmandou
  • Les repas non prévus au programme
  • Les boissons, les dépenses personnelles et les pourboires, qui font partie intégrante de la culture népalaise. Le pourboire est devenu une obligation et une cagnotte est constituée en guise de remerciement, à la fin du voyage, par les membres de l’équipe.
  • Les douches dans les lodges (comptez souvent entre 1 € et 5 € supplémentaires)
  • Les suppléments pour les éventuels excédents de bagage pour les vols internationaux et nationaux
  • Les frais de transferts aéroport en cas de vol différent de celui du groupe

Nous vous rappelons que partir avec un guide de haute montagne offre de nombreux avantages. La présence d'un guide permet de conserver un bon rythme de marche. Au-delà de la performance, le guide peut vous encourager durant les moments les plus difficiles et pourra prendre les meilleures décisions pour assurer votre sécurité en cas d'accident ou de conditions météorologiques dangereuses. 

Le Tour des Annapurnas peut représenter un objectif personnel mais il peut aussi être un objectif culturel. Partir avec un guide local népalais représente, en effet, une occasion unique, celle d'apprendre l'histoire du pays et de pouvoir s'intéresser aux moeurs locales.

Si vous êtes prêt à relever le défi, n'hésitez pas à réagir, à nous envoyer vos conseils, vos retours et surtout à contacter nos HardGuides qui répondront avec plaisir à toutes vos questions au 01 84 67 14 24 (appel gratuit) ou via notre Centre d'Aide !

 

Crédits photos : ©athirati/Fotolia, ©gorke1980/Pixabay, ©remedlen/Pixabay, ©Rnrznzl/Pixabay, ©ajit-thapa/Pixabay, ©kkortmulder/Pixabay, ©chris810/Pixabay, ©ludi/Pixabay, ©kocsisa/Pixabay, ©AdrienBe/Pixabay, ©Sudesh555/Pixabay.

Laissez un commentaire

Articles liés