Magazine

Comment bien choisir ses chaussures de trail ?

Hardloop, le 17 mai 2022

Chaussure de trail chemin


Pour courir dans les meilleures conditions possibles et apprécier au mieux vos sessions de trail-running, il est indispensable d’être bien équipé. Cela commence par le choix de vos chaussures de trail ! Pour réaliser un trail de quelques kilomètres en forêt ou un ultra-trail de plusieurs jours en montagne, votre paire de chaussures sera en effet différente ! Elle doit donc être choisie avec soin, s’adapter à votre morphologie et répondre à tous les besoins qu’imposent le ou les terrains que vous allez rencontrer.


Chaussures trail Dynafit


Entre la chaussure de trail possédant une accroche parfaite sur terrains glissants, celle très protectrice qui propose au sportif bon nombre de renforts et la chaussure minimaliste, vous ne savez pas où donner de la tête ? De la conception de la chaussure à l’entretien en passant par les critères de sélection, voici tout ce que vous devez savoir pour bien choisir vos chaussures de trail !

  1. Chaussure de trail : anatomie et conception
  2. Les différents types de chaussures de trail
  3. Comment choisir sa chaussure de trail : critères de sélection
  4. Chaussures de trail en Gore-Tex : pour ou contre ?

Chaussure de trail : anatomie et conception


Schéma chaussure de trail


Anatomie d’une chaussure de trail

Connaître l’anatomie d’une chaussure de trail est indispensable pour bien la choisir . En préambule, nous vous proposons donc de découvrir les différents éléments qui la compose.

Le Mesh : Le mesh d’une chaussure est un maillage plus ou moins serré présent sur le dessus de votre chaussure de trail. Si votre mesh est aéré, très respirant, il offrira peu de protection face à l’humidité et à l’infiltration de l’eau, mais sèchera rapidement. Un mesh resserré, à l’inverse, offrira une meilleure protection contre l’eau et un meilleur maintien à votre pied, mais évacuera moins vite l’eau accumulée si elle parvient à rentrer dans votre chaussure de trail. Les adeptes des trails estivaux ou des compétitions préféreront les meshs respirants, quand les coureurs peu réguliers préféreront un mesh resserré, afin de ne pas avoir les pieds mouillés par la rosée lors des entraînements matinaux.

 

Mesh respirant chaussure trail
Mesh resserré chaussure trail
Mesh respirant
Mesh resserré


Si vous aimez le SwimRun, cette pratique importée de la Suède qui consiste, par équipe de deux, à enchaîner la course à pied et la nage en eau vive, la question ne se pose pas : opter pour un mesh ultra respirant, très aéré, vous permettra de finir votre course dans les meilleures conditions !

Le mesh est l’une des parties les plus fragiles de votre chaussure de trail. Bon nombre de traileurs se plaignent de voir apparaître des trous dans leur mesh après une course de plusieurs jours consécutifs. Ce problème apparaît parfois même si votre chaussure est d’excellente qualité. Il est parfois impossible, en effet, d’éviter tous les obstacles de votre parcours. Il suffit d’une branche mal placée combinée à une vive allure pour que votre mesh soit déchiré ! Si cela vous arrive, et que vous ne voulez pas changer votre chaussure nouvellement acquise, vous pourrez utiliser une colle de réparation. Les tubes de colle Seam Grip 2 de la marque Mc Nett ont été conçus pour réparer les déchirures de tout type. L’avantage de cette colle ? Une fois que la colle a séché, le tissu de votre mesh restera souple, pour éviter toute autre déchirure. Tout simplement magique !


➤ Chaussures de trail homme - Boutique


Semelle chaussure de trail


Une chaussure de trail comporte 3 semelles différentes. La semelle intérieure tout d’abord, appelée aussi “semelle de propreté”, est utilisée pour le confort de votre pied, l’évacuation de la sueur et parfois le traitement des bactéries. Vient ensuite la semelle intermédiaire. C’est la semelle située entre votre semelle intérieure et votre semelle extérieure. Cette semelle est d’une grande importance puisqu’elle déterminera en partie votre stabilité et votre amorti durant l’effort. La semelle extérieure enfin, un élément d’une importance capitale pour votre trail.

La semelle intérieure :  afin de lutter contre l’humidité et les odeurs à l’intérieur de votre chaussure, il n’y a rien de mieux qu’une semelle de propreté ! La semelle intérieure la plus connue est certainement la semelle Ortholite. Cette semelle se compose à partir de mousse Ortholite® et d'un coussinet en EVA situé au niveau du talon. La mousse Ortholite® assure au coureur un bon amorti, un rafraîchissement, ainsi qu’un climat sain dans la chaussure. Pour les coureurs qui disposent de semelles orthopédiques, il convient de retirer les semelles intérieures et de les remplacer par les semelles conçues sur-mesure par votre podologue spécialisé dans le sport.

La semelle intermédiaire : cette semelle peut être constituée à l’aide de matériaux différents, mais elle reste généralement composée en mousse EVA, de différente densité, ou en polyuréthane. L'EVA, tout comme le polyuréthane est une matière plastique, une résine que l'on obtient sous forme de mousse, qui permet d'isoler le pied du coureur grâce à un agent gonflant.

Mais à quoi servent exactement ces deux matériaux ? Le polyuréthane, mélangé avec l’EVA, permet à cette dernière d’être plus légère et de récupérer plus vite. La semelle intermédiaire, en EVA ou dans un mélange d’EVA, de polyuréthane et d’élasthanne, cherchera toujours à vous offrir le meilleur amorti possible au cours de vos courses.  

En complément  de la semelle intermédiaire, certaines chaussures de trail se dotent de renforts supplémentaires destinés à amortir les chocs. Parmi ces différentes technologies d’absorption des chocs, la plaque en carbone « Carbon Shield » de Dynafit est  disposée entre la semelle extérieure et intermédiaire. Elle permet au coureur d’avoir un renfort supplémentaire entre le pied et le sol caillouteux. La plaque Wave de Mizuno est également une référence. Elle garantit une excellente stabilité au coureur et ainsi ainsi de nombreuses blessures.

La semelle extérieure : cette semelle adaptée aux terrains meubles dépendra du type de trail que vous pratiquez. Il s’agit de la semelle directement en contact avec le sol. Certaines semelles, présentes sur des chaussures de trail dédiées au parcours en montagne, seront plus performantes sur les terrains accidentés que d’autres. Une semelle extérieure souple sera généralement plus accrocheuse, puisqu’elle s’enfoncera dans le sol et sera donc généralement utilisée pour courir sur un sol glissant ou humide. À l’inverse, une semelle rigide vous permettra de moins vous enfoncer dans le sol et vous offrira donc un meilleur dynamisme. Votre semelle extérieure est donc à choisir suivant le terrain sur lequel vous aimez courir ou courez le plus régulièrement !

Parmi les semelles extérieures performantes des chaussures de trail les plus connues, il est possible de retrouver :

  • La semelle Vibram® : une semelle Vibram® est reconnaissable entre toute grâce à son logo jaune. Réalisée à partir d'un mélange de caoutchouc qui garantit au coureur une excellente adhérence, même si le sol est gelé ou glissant. Elles sont également réputées pour leur résistance dans le temps.
  • La Semelle Contagrip® : cette semelle, plus ou moins tendre, assure au sportif une adhérence imbattable sur sol sec. En revanche, si le sol est mouillé et glissant, cette semelle doit être sélectionnée avec des crampons plus importants pour une efficacité optimale.peut être un peu moins adhérente.
  • La semelle Michelin® : inspirée directement des pneus Michelin®, cette semelle fournit une très bonne adhérence et possède un pouvoir de traction puissant.


Semlle Vibram chaussure de trail
Semelle contagrip chaussure de trail
Semelle Michelin chaussure de trail


Les crampons : Vous trouverez sur le marché de nombreuses semelles extérieures toutes différentes et chacune d’entre elles possédera un crantage différent. On dit généralement qu’une course sur un sol sec ne nécessitera pas des crampons aussi importants que sur un terrain technique et glissant, mais dans les faits, ce n’est pas aussi simple. Pour les crampons, tout est une question de disposition, de géométrie et de matière, et chaque marque propose des solutions différentes ! Les Lone Peak de la marque Altra sont par exemple dotés des crampons multidirectionnels MaxTrac pour une accroche idéale et une adhérence exemplaire.

Il existe autant de disposition de crampons que de fourmis sur Terre… ou presque. À vous de trouvez crampons à vos pieds et surtout à votre terrain de jeu ! Vous hésitez ? N’hésitez pas à contacter notre équipe d’expert Hardloop qui vous guidera avec plaisir dans votre choix !


Le drop : Si vous êtes un coureur chevronné, il y a peu de chance que vous n’ayez jamais entendu parler du drop et du minimalisme. Néamoins, le drop reste un élément de la chaussure de trail souvent sous-estimé. Que vous le connaissiez déjà ou que vous n’en ayez jamais entendu parler, voici tout ce qu’il y a à savoir sur le drop ! Le drop est la différence de hauteur entre l’avant et l’arrière de votre chaussure de trail.

Schéma drop chaussure trail

Drop faible
Entre 6 et 0 mm
Drop universel
8 mm
                     Drop élevé
                         
12 mm


Depuis quelques temps, les chaussures avec un faible drop voire avec une drop égal à zéro ont le vent en poupe. Vous vous demandez pourquoi ? L’explication est simple : avec une basket de trail qui possède un drop important, vous aurez de plus grandes chances d’attaquer votre foulée avec votre talon, générant ainsi davantage de chocs dans l’ensemble de vos articulations. C’est pourquoi, de nombreux coureurs sont aujourd’hui à la recherche d’une chaussure de course avec un drop faible ou nul afin de favoriser ce que l’on appelle la “foulée naturelle”. Avec un drop proche de zéro, votre pied se rapprochera en effet de son fonctionnement naturel. Les coureurs aguerris, équipés d’une chaussure de trail avec un drop minimaliste, attaqueront ainsi leur foulée avec le milieu, ou l’avant du pied. En ce qui concerne le drop zéro, Altra est la référence. C'est en effet cette marque qui a démocratisé la semelle "plate". On vous invite d'ailleurs à lire l'article "Lone Peak : comment Altra a créé un bestseller avec un grille-pain" pour en apprendre plus sur l'histoire de cette marque et de ses deux créateurs.

Le drop minimaliste n’est cependant pas recommandé pour tous les coureurs ! Si vous débutez votre pratique du trail, un drop proche de zéro pourra en effet être la cause de blessures. Si un drop faible convient parfaitement aux coureurs chevronnés, c’est parce que ces dernier ont développé, avec le temps, une foulée qui attaque par l’avant du pied. Si votre foulée, à l’inverse, attaque par le talon et que votre chaussure de trail ne possède qu’un très faible amorti, vous aurez donc davantage de chances de vous blesser. Certains coureurs, par ailleurs, continuent à privilégier des baskets de trail avec un drop de 6 ou 8 mm malgré leur nombreuses années de pratique, par souci de confort ou par habitude. En effet, avec la fatigue le talon peut à nouveau être sollicité et un drop moyen ainsi qu’un amorti talon permet de vous accompagner sereinement jusqu’à l’arrivée de votre course.

En définitif, si vous êtes débutant dans la pratique du trail, nous vous conseillons de choisir une chaussure pourvue d’un drop universel, d’environ 8 mm. Pour les habitués de la course à pied, un drop plus faible, entre 6 et 0 mm, devrait convenir à leur foulée. Les personnes possédant un gabarit fort choisiront quant à eux un drop de 10 mm, permettant d’absorber au mieux les chocs.

Les lacets : Afin de régler les chaussures de trail à votre taille et de bénéficier d’un bon maintien, le laçage n’est pas à oublier ! Vous retrouverez généralement deux types de laçages : les lacets classiques, simples ou comportant un zip pour vous protéger de la neige, ainsi que le laçage rapide de type Quicklace. Ce dernier permet d’ajuster parfaitement le serrage de votre chaussure de trail et de le verrouiller. Le plus souvent, une poche permet de ranger le curseur (le bouton qui permet le serrage) afin que celui-ci ne se prenne pas dans des branches d’arbre !


➤ Chaussures de trail femme - Boutique


Conception minimaliste ou maximaliste

Maintenant que vous avez connaissance de tous les éléments d’une chaussure de trail, vous pouvez déterminer si votre pratique du trail et vos habitudes vous feront choisir une chaussure de trail à la conception minimaliste, ou, à l’inverse, maximaliste.


Chaussure minimaliste

Chaussure maximaliste

Drop de 0 mm ou drop faible

Drop universel ou plus élevé

Peu d’amorti

Amorti optimal (EVA …)

Empeigne légère

Empeigne renforcée

Pas de renforts ou de protection

Systèmes de protection (pare-pierre …)

Très peu de maintien

Châssis rigide

Poids faible

Poids élevé

Aucune de ces deux conceptions ne vous convient entièrement ? Pas de panique, la majorité des chaussures de trail se situent entre ces deux conceptions et possèdent des critères moins extrêmes.

Pour que votre choix soit encore plus précis, il est possible de regrouper ces différents critères en fonction de votre pratique du trail. Que vous soyez des adeptes du trail sur chemin sec, du trail sur terrains glissants ou du trail en montagne, vous trouverez une paire de chaussures de trail adaptée !


Les différents types de chaussures de trail


Différents types chaussures de trail


Les chaussures de trail que vous trouverez sur le marché sont généralement classées en 3 catégories : les chaussures légères pour les chemins non techniques, les chaussures de trail dédiées aux sentiers techniques, qui seront plus robustes et les chaussures pour les terrains très accidentés et le hors-pistes, qui seront, quant à elles, très robustes et protectrices. Nous vous proposons de découvrir toutes leurs spécificités et de déterminer quelle catégorie convient le mieux à votre pratique du trail.


➤ Chaussures de trail Altra - Boutique


Chaussures de trail pour les chemins

Les chaussures de trail dédiées uniquement aux chemins et aux sentiers relativement uniformes sont des chaussures qui offrent peu de protection latérales et frontales, et par conséquent, qui sont plus légères que les autres chaussures. Si vous pratiquez le trail sur des collines, en forêt ou des pistes bien dessinées en plein été, ce type de chaussures de trail-running est idéal.

Wave Daichi 7 - Chaussures trail homme
Mizuno
Fresh Foam Hierro V7 - Chaussures trail homme
New Balance
Peregrine 12 - Chaussures trail homme
Saucony
Trail Glove 6 - Chaussures trail homme
Merrell


Caractéristiques des chaussures de trail pour les chemins:

  • Conception légère
  • Faible protection et renfort contre les éléments extérieurs
  • Bon dynamisme
  • Faible rigidité
  • Semelle extérieure qui comprend de petits crampons
  • Semelle intermédiaire qui varie selon les modèles, tantôt amortissante, tantôt offrant un amorti minimal pour que le coureur se sente plus proche du terrain


Chaussures de trail pour les terrains glissants et techniques

Les chaussures de trail conçues pour la course sur sentier glissant et technique telles que les chemins de randonnée doivent pouvoir s’adapter à un large éventail de terrains.


Caractéristiques des chaussures de trail pour les terrains glissants et techniques :

  • Renforts de protection comme les pare-pierres
  • Semelle intermédiaire amortissante, idéale pour absorber les vibrations au cours des descentes
  • Crampons adhérents qui permettent au coureur de freiner durant sa course et de négocier des virages sans glisser
  • Espace entre les crampons qui permet à la terre et à la boue séchée de tomber au cours de la course
  • Construction rigide permettant de maintenir le pied
  • Laçage qui favorise un bon maintien du pied


Chaussures de trail pour les sorties en montagne

Si vous êtes un aventurier dans l’âme et que vous aimez fouler du pied les terrains les plus accidentés il vous faudra opter pour des chaussures de trail extrêmement robustes et protectrices. Ces chaussures reprennent la plupart des caractéristiques présentes sur des chaussures de trail pour la course sur terrains glissants et techniques, avec quelques améliorations (options) supplémentaires.

Supertrac Ultra RC - Chaussures trail homme
Scott
Ribelle Run - Chaussures trail homme
Scarpa
Lone Peak 6 - Chaussures trail homme
Altra
Terrex Agravic Ultra - Chaussures trail homme
Adidas

Caractéristiques pour les chaussures de trail pour les sorties en montagne :

  • Renforts de protection comme les pare-pierres
  • Crampons adhérents qui permettent au coureur de freiner durant sa course et de négocier des virages sans glisser
  • Construction très rigide, empêchant la torsion du pied et de la cheville
  • Laçage qui favorise un bon maintien du pied
  • Membrane  imperméables
  • Matériaux très résistants  (le polyuréthane vient souvent remplacer la mousse EVA)
  • Poids important


Afin d'avoir une vue d'ensemble des différentes caractéristiques des chaussures de trail, voici un tableau récapitulatif : 


Caractéristiques


Chaussures de trail

pour les chemins

Chaussures de trail pour

terrains techniques

et glissants

Chaussures de trail pour

terrain montagnard

et hors-piste

Protection contre

les éléments extérieurs

Faible

Importante

Importante

Structure

Légère

Robuste

Très robuste

Semelle intermédiaire

Amorti minimal ou

relativement amortissant

Très amortissante

Très amortissante

Crampons

Petits crampons

Crampons importants et espacés

Crampons importants

Laçage

Classique

Favorisant un bon maintien

du pied

Favorisant un bon maintien

du pied


➤ Chaussures de trail Saucony - Boutique


Comment choisir sa chaussure de trail : critères de sélection


Chaussure de trail foulée


Maintenant que vous connaissez tous les éléments d’une chaussure de trail, il ne vous reste plus qu’à connaître les critères de sélection qui vous permettront de trouver quelle paire choisir. Entre confort, respirabilité, protection et accroche, découvrez tous les critères pour définir la chaussure qui guidera vos pas sur les plus beaux sentiers du monde, et peut-être jusqu’à la victoire.


Choisir sa chaussure de trail en fonction de la forme de son pied

Chaussant : On entend souvent parler du “fit” d’une chaussure de trail. Ce fit provient de la forme, de la souplesse, du confort et du maintien qu’offre le chausson d’une chaussure. Vous trouverez, sur le marché actuel, des fits davantage resserrés, idéaux pour les coureurs qui possèdent des pieds fins, ainsi que des fits plus larges, adaptés quant à eux aux pieds plus larges. Votre première sensation, lors de l’essayage de votre chaussure de trail, est primordiale. Si vous ne vous sentez pas bien lorsque votre pied est au repos, il y a peu de chances pour que vous vous sentiez mieux au cours de votre course à pied ! En effet, le pied gonfle durant l’effort. Pour savoir si le fit et le chausson de la chaussure de trail conviennent à votre pied, ressentir un certain confort est important. Vous devez aussi pouvoir bouger vos orteils librement, au repos, afin de garder une certaine marge lorsque vos pieds gonfleront. Nous vous recommandons, pour cela, de choisir une demi-taille ou une taille au-dessus de votre pointure habituelle pour le trail, et jusqu’à une pointure et demi au-dessus de votre taille habituelle pour l’ultra-trail.

Pointure : Comment choisir la bonne taille chez des marques de chaussures de trail différentes ? Nombreux sont les sportifs à se poser cette question. Pour vous donner un exemple, si votre pied mesure 26 cm de long, vous chausserez du 41 chez Saucony mais du 40,5 chez Salewa ou Dynafit. Si vous doutez, nous vous proposons de vous référer au guide des tailles présents sur Hardloop.fr ou de vous adresser à nos conseillers ! Ils vous guideront avec plaisir.

Pour les sportifs qui possèdent un coup de pied large, certaines marques seront, là encore, plus confortables que d’autres. Ces derniers se sentiront peut-être mieux dans des Altra, quand des coureurs possédant un pied fin à normal seront plus à l’aise dans des chaussures de trail La Sportiva ou Scarpa, dont le fit est plus serré. N’hésitez pas à essayer plusieurs marques pour déterminer celle qui convient le mieux à votre morphologie, et n’oubliez pas, mieux vaut choisir un peu trop grand qu’un peu trop petit pour le trail !

Toe-box ou boîte à orteils : Le nom “toe-box” vous semble totalement inconnu ? Pourtant, vous voyez très certainement de quoi il s’agit. La Toe-box, au sein d’une chaussure de trail, est l’espace entièrement réservé à vos orteils. Vous pourrez remarquer qu’une chaussure qui possède un fit serré comprimera davantage vos orteils qu’une chaussure de trail à fit large, puisqu’avec un fit serré, la Toe-Box sera plus étroite. Ainsi, pour ne pas gêner votre course et profiter au mieux des qualités de vos orteils, qui jouent un rôle très important dans votre stabilité et votre capacité de propulsion, bon nombre de marques proposent aujourd’hui des Toe-Box larges et souples. Là encore, tout dépend de votre morphologie et de vos préférences concernant les marques de chaussures de trail !


Schéma toe-box chaussure de trail
La toe-box est un système créé par la marque Altra, qui permet à vos orteils de pouvoir se placer et d'avoir assez d'espace pour vous propulser à chaque foulée.


➤ Chaussures de trail Dynafit - Boutique


Choisir sa chaussure de trail en fonction du terrain

Guêtres : Un système de guêtres peut être intégré à vos chaussures de trail. Les guêtres empêchent les éléments extérieurs, tels que le sable, la neige les petites branches ou encore la boue de rentrer dans vos chaussures. Ces éléments extérieurs peuvent en effet vous gêner lors de votre course et provoquer une irritation dû aux frottements répétitifs. La guêtre intégrée à la chaussure de trail garantit donc votre protection. La chaussure Crossover 2.0 GTX de La Sportiva possède des guêtres intégrées afin de survoler tous les terrains accidentés en haute montagne. Equipées de semelles FriXion® Blue pour une accroche et une adhérente sans pareils, cette chaussure de trail La Sportiva offre un excellent compromis entre dynamisme, protection et mouvement naturel.

Pare-pierre : Pour les coureurs qui ne pratiquent le trail que sur des chemins accidentés ou techniques en montagne, le pare-pierre est une protection obligatoire. Généralement situés sur l’avant et les côtés des chaussures de trail, les pare-pierres ont pour objectif de protéger vos pieds en cas de contact avec des rochers et des pierres. Fixés à même la chaussure de trail, ces morceaux dérivés du caoutchouc viendront à la rescousse de vos orteils. Ces renforts de protection ne sont donc pas à négliger si vous aimez pratiquer le trail sur terrain très accidenté et notamment en montagne.


Choisir sa chaussure de trail en fonction de sa foulée

Il est possible d’entendre qu’une chaussure de trail se choisit en fonction de sa foulée. Il existe en effet 3 types de foulées : pronateur, supinateur et universel.

Schéma foulée chaussure de trail

       Supinateur

 Universel

      Pronateur


Si vous êtes pronateur, votre mouvement naturel fait que votre talon externe touche le sol en premier, avant que l’avant de votre pied ne bascule vers l’intérieur. Les supinateurs, quant à eux, attaqueront leur foulée avec le talon interne avant de basculer vers l’extérieur du pied.

Il existe des chaussures de trail qui proposent une correction pour les coureurs pronateurs et les supinateurs, mais cette correction est très faible. Elle n’est en effet pas très utile au cours d’un trail technique, où vous serez amenés à courir sur des terrains meubles en pente ou accidentés qui déséquilibrent en permanence votre foulée. Chaque foulée est donc différente et contrairement au running sur route la corriger n’est donc souvent pas nécessaire. Néanmoins, si votre foulée vous handicape réellement, nous vous conseillons de vous rendre chez un podologue afin qu’il réalise pour vous des semelles adaptées.


Choisir sa chaussure de trail en fonction de son poids / gabarit

Comme nous l’avons vu pour le choix du drop, le poids et le gabarit du coureur joue un rôle important pour sélectionner la chaussure de trail idéale. Une personne qui possède un fort gabarit va en effet chercher un maintien et un amorti importants, quand une personne plus légère va chercher, en priorité, un bon dynamisme. Les coureurs “lourds” (+85 kg pour les hommes et plus de 70 kg pour les femmes)  s’orienteront ainsi vers une paire qui offre un maintien optimal du pied et de la cheville, une grande stabilité, un drop important, ainsi qu’une semelle intermédiaire dont la densité de mousse est importante. Pourquoi ? Parce qu’une semelle en mousse EVA de forte densité résistera mieux dans le temps aux multiples chocs. Si votre semelle intermédiaire est une mousse de faible densité, elle se tassera très vite et perdra donc rapidement de son amorti.

Bien qu’il soit recommandé de s’intéresser aux semelles intermédiaires, toutes les chaussures de trail peuvent convenir à une personne forte ! Des chaussures de trail classiques risquent simplement de s’user plus rapidement que celles d’une personne d’un poids moyen.


➤ Chaussures de trail Mizuno - Boutique


Chaussures de trail en Gore-Tex : pour ou contre ?


Chaussures de trail Gore-Tex


La membrane Gore-Tex est une couche extrêmement fine de polytétrafluoroethylène, un matériau qui contient plus d'1,4 milliard de pores par cm². Ces nombreux pores assurent au tissu Gore-Tex une imperméabilité durable dans le temps. Ils sont en effet trop petit pour laisser entrer l’eau mais suffisamment grands pour que la vapeur liée à la chaleur de vos pieds s’évacue.

Lors d’un trail, le Gore-Tex peut avoir de nombreux avantages puisqu’un tissu mouillé évacue 3 fois plus vite la chaleur qu’un tissu qui est resté sec tout au long de l’effort. Avec une chaussure de trail Gore-Tex, vous pourrez donc affronter les plus sévères intempéries en restant bien au chaud et au sec. Vos pieds, préservés de l'humidité, pourront ainsi éviter la formation d’éventuelles ampoules. Une chaussure Gore-Tex peut donc être un atout au cours d’un trail en moyenne montagne, lorsque les conditions sont peu clémentes et les températures fraîches. Malgré cela, la chaussure de trail en Gore-Tex n’est pas à emporter partout. Si cette dernière empêche l’eau de rentrer en effet, elle l’empêche aussi d’en sortir. Dans le cas où vous avez l’habitude de courir dans les bois en traversant des ruisseaux, l’utilisation du Gore-Tex n’est donc pas recommandé. Nous vous conseillons alors de choisir une chaussure de trail avec un mesh respirant, qui séchera rapidement, et ne retiendra pas l’eau prisonnière. De même, si votre prochain trail se déroule en période estivale et que les températures sont à la hausse, vous pourriez regretter d’avoir choisi une paire de Gore-Tex, moins respirante et évacuant plus difficilement la transpiration. Le choix d’une chaussure de trail Gore-Tex ou non dépend donc uniquement de votre pratique sportive. À vous de déterminer si elle vous correspond !

Vous connaissez désormais tout ce qu’il y a à savoir sur les chaussures de trail et pouvez choisir votre paire en toute tranquillité. Découvrez de nouvelles sensations de course et partez découvrir de nouveaux horizons ! S’il vous reste des questions concernant les chaussures de trail, n'hésitez pas à nous les adresser. Nos HardGuides répondront à toutes vos interrogations au 01 84 67 14 24 (appel gratuit) ou via notre Centre d'Aide.


➤ Chaussures de trail - Boutique


Crédits photos : ©Dynafit - ©Saucony - ©Mizuno - ©Scott

Laissez un commentaire

Articles liés