DVA - Détecteurs de Victime d'Avalanche

(23 résultats)
Trier par
23 résultats
Filtrer
Trier par

D.V.A (Détecteur de victimes d’avalanche)

Nous offrant splendeur et frisson, la montagne est une intarissable source de découvertes, d’activités et de sensations. Mais la montagne est également source de dangers, que rien ni personne ne peut maîtriser. Si aujourd’hui de nombreux moyens existent en termes de préventions de dangers et d’évaluation des risques, tous ne sont pas pour autant évitables. C’est notamment le cas des avalanches, qui peuvent survenir sans que l’on ne s’y attende forcément. Or, que ce soit en alpinisme ou en ski de randonnée ou ski freestyle, les victimes d’avalanche sont nombreuses, et les chances de survie infimes. Pour faire face à ces dangers, des constructeurs ont mis au point des appareils de recherche de victimes, fonctionnant sous forme d’émetteur récepteur afin de retrouver plus facilement une victime ensevelie par une avalanche. Egalement connu sous le nom de DVA ou ARVA, ce détecteur de victimes d’avalanche est effectivement utilisé en premier lieu par les professionnels de la montagne, mais également par les adeptes d’activités outdoors, exposés aux nombreux dangers de la montagne. Toutefois, devant le choix incommensurable de modèles de D.V.A existants, il peut être difficile de s’y retrouver et de comprendre comment trouver le bon modèle, adapté à sa pratique propre. Fonctionnement, D.V.A numérique ou analogique, portée du signal, entretien… : nous nous chargeons de répondre à toutes vos questions ! 

D.V.A : quelle utilité ? 

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : face à une avalanche, vos chances de survie sont de 90% durant les quinze premières minutes. Or, les chances pour qu’une équipe de secours n’intervienne durant ce laps de temps très court sont très faibles : elles sont de l’ordre de 30% environ pour le hors-piste, et tombent jusqu’à 15% en haute montagne où les secours sont éloignés. Dans ce cas, un D.V.A peut donc augmenter grandement vos chances de survie, en permettant aux personnes qui vous accompagnent de vous retrouver plus facilement. Mais pour cela, il faut déjà en posséder un, et surtout, savoir s’en servir ! 

DVA : comment ça fonctionne ?

Comment se servir d’un DVA

Pour pouvoir compter sur son ARVA en cas d’avalanche, encore faut-il savoir s’en servir ! Ainsi, un Détecteur de Victimes d’Avalanches (ou ARVA), est un appareil électronique pouvant transmettre et recevoir un signal radio basé sur la fréquence 457 kHz. Cette même fréquence vous permet, en tant que victime, d’être trouvé grâce à une position d’émission, ou de rechercher une personne, en position réception cette fois-ci. Tous les D.V.A, peu importe la marque, sont compatibles, sauf les modèles fabriqués avant 1992, n’utilisant pas forcément la même fréquence. 

Vient alors la question cruciale : comment fonctionne concrètement un D.V.A ? Si vous n’avez jamais eu l’occasion d’avoir un tel type d’appareil en main, sachez que même les modèles les plus simples nécessitent un apprentissage pour pouvoir être utilisés correctement. Cet apprentissage est d’autant plus nécessaire qu’en cas d’accident, la panique peut vite vous déstabiliser et vous faire perdre de précieuses minutes. Dans certaines stations, il est possible de trouver des zones dédiées aux recherches D.V.A. Si ce n’est pas le cas des stations autour de chez vous, l’essentiel est de trouver une zone suffisamment enneigée et ne présentant pas de risque d’avalanche. Une fois sur place, placez un D.V.A loin de vous, et tentez de vous en rapprocher en suivant les indications de votre appareil en main. Vous pouvez très bien reproduire ce système en mettant un D.V.A en mode émission dans un sac à dos sous la neige pour tenter de le retrouver par exemple. Vous pouvez également vous entraîner virtuellement grâce au site spécialisé www.montagne-secu.com, qui vous donnera également une méthode de recherche simple et efficace à appliquer lorsque vous recherchez une personne. L’Association Nationale pour l’Etude de la Neige et des Avalanches propose également des séances de formation de recherche sur la demie journée afin de vous partager les conseils et méthodes des experts de la montagne

Mais concrètement, quelles sont les étapes de recherche d’une victime d’avalanche avec un D.V.A ? Nous vous livrons ci-après de manière résumée la méthode à appliquer pour rechercher une victime d’avalanche

Les étapes de recherche d’une victime avec un DVA 

Nous pouvons identifier 3 phases lors de la recherche d’une victime d’avalanche avec un D.V.A

-Il y a tout d’abord la phase de recherche primaire, qui consiste à réaliser des largeurs de bandes de recherche en vue d’obtenir un signal sur son appareil de recherche. La recherche doit ici être méthodique, en effectuant des largeurs bien découpées.

-En second lieu, la phase de recherche secondaire a pour but de se rapprocher au maximum de la victime identifiée par le signal du D.V.A. Pour cela, un système de recherche en croix est particulièrement efficace, puisqu’il permet de balayer la zone afin de se rapprocher au maximum de la personne. 

-Pour finir, la dernière phrase de recherche fine a pour objectif de déterminer de manière précise la localisation exacte de la victime à l’aide du D.V.A, avant de commencer à creuser. 

Ce mode de recherche se révèle particulièrement efficace pour retrouver une personne ensevelie, et peut permettre de réduire le nombre de victimes. 

Bien choisir son D.V.A : les critères essentiels 

D.V.A numérique vs D.V.A analogique: quelle différence ? 

Auparavant la norme, les DVA analogiques sont aujourd’hui considérés comme obsolètes face aux dva numériques. En effet, les nouveaux modèles de dva ne sont pas compatibles avec les anciens modèles ARVA, ce qui diminue donc drastiquement l’utilité de votre D.V.A et ainsi vos chances de survie en cas d’avalanche ! En plus d’être plus largement répandus, les dva numériques sont également bien plus simples d’utilisation et intuitifs, ce qui n’est pas négligeable en situation d’urgence lorsque la pression monte. Equipés d’un écran qui indique de manière chiffrée votre progression en direction de la victime ainsi que la direction à prendre grâce à une diode ou une flèche, les dva numériques augmentent l’efficacité et ainsi la rapidité des recherches. 

DVA : quelle portée de signal ? 

Pour différencier un modèle de D.V.A d’un autre, la portée utile est l’un des premiers critères à prendre en compte. Celle-ci est en fait la distance maximale à laquelle votre D.V.A peut recevoir le signal d’un autre ARVA. Attention toutefois de ne pas confondre la portée utile avec la largeur de bande de recherche, qui correspond au double de la portée utile. Concrètement, en vous plaçant au milieu d’une coulée de neige avec un dva d’une portée utile de 20 mètres, votre dva pourra repérer la victime dans un périmètre de 20 mètres sur votre gauche, et également sur votre droite. Vous l’aurez donc compris, plus la portée utile de votre D.V.A est importante, plus les chances de repérer une personne ensevelie sont grandes ! Certains modèles proposent ainsi jusqu’à 35 mètres de portée utile, ce qui représente un important périmètre de recherche et peut accélérer la phase de recherche de signal

DVA : le rôle crucial des antennes 

Tout comme la portée utile, le nombre d’antennes de votre détecteur de victimes d’avalanche est déterminant pour choisir votre dva. Ainsi, la première antenne offre la plus longue portée de réception, et vous indique l’indice de progression en mètres. Cette première antenne sert également d’émetteur lorsque vous êtes vous-même victime d’avalanche. La deuxième antenne de votre D.V.A, quant à elle, fonctionne de paire avec la première. Elle permet au processeur de calculer et d’afficher la direction que vous devez suivre pour retrouver la victime. La troisième antenne, aujourd’hui largement répandue, n’est pas indispensable mais peut éviter tout problème de “double maximum”: les maximums annoncés peuvent en fait se situer à deux endroits opposés, en raison des lignes de force du champ magnétique. Cela vous contraint alors à chercher de manière manuelle la véritable verticale de la victime, ce qui peut se révéler compliqué, surtout dans ce genre de situation. La troisième antenne offre ainsi une localisation en 3 dimensions de la victime lorsque vous en êtes suffisamment près, ce qui peut vous faire gagner un temps précieux de repérage. Même si les D.V.A à deux antennes offrent un meilleur prix, choisir un dva à 3 antennes peut se révéler être une bonne option pour contrer tout problème de localisation. 

DVA : les fonctions annexes 

Chaque marque proposant des modèles différents, il est ainsi possible de trouver des dva avec des fonctionnalités diverses et variées. A ce titre, il existe notamment une fonction de marquage, qui a pour but de faciliter les recherches. En l'occurrence, cette fonctionnalité permet, lorsque le DVA capte différents signaux, de vous mener directement vers le plus fort. Une fois la personne localisée au plus près, il est possible de bloquer sa position afin de partir à la recherche d’une autre personne ensevelie. Autres possibilités, certains D.V.A permettent une utilisation tel un GPS, avec à l’écran l’affichage des étapes à suivre, ou bien une carte avec la position estimée des victimes, ou encore une méthode de sondage en escargot. Parfois complexes, ces différentes fonctionnalités nécessitent un apprentissage préalable afin d’éviter une surcharge d’informations le jour où vous devrez utiliser votre dva en conditions réelles. Enfin, certains D.V.A peuvent être portés grâce à un holster, qui vous permet une amplitude de mouvements importante. Placé sous vos couches de vêtements, il sera plus aisé de le sortir grâce à son cordon, ce qui est extrêmement pratique. 

Vous savez désormais tout ce qu’il faut savoir pour bien choisir son dva ! Toutefois, une question de taille reste en suspens : comment entretenir son détecteur de victimes d’avalanche ? La suite se charge de répondre à toutes vos interrogations sur le sujet. 

DVA : comment bien l’entretenir 

Comme tout appareil électronique, un dva doit être placé à l’abri de la chaleur et dans un endroit sec lorsque vous ne vous en servez pas. Une fois la saison terminée, notamment si vous vous en servez ponctuellement pour faire du ski hors-piste, n’oubliez pas de retirer les piles, afin d’éviter tout dégât de piles qui coulent dans l’appareil. Aussi, à chaque début de saison, pensez à remplacer les anciennes piles par de nouvelles piles, afin de contrer toute éventualité de pile déchargée. Enfin, nous vous recommandons de faire contrôler votre appareil en magasin ou par le fabricant de votre dva dans les 5 ans suivants l’achat du produit neuf, puis tous les deux ans. Ces révisions permettent notamment de recalibrer les antennes et de vérifier l’état du boîtier. 

Si un DVA bien entretenu peut se révéler extrêmement efficace en cas d’avalanche pour retrouver une personne ensevelie, ou pour être soi-même retrouvé un autre dva, un dva seul ne vous permet toutefois pas de creuser pour retrouver une victime ! Pour cela, pelle et sonde sont en effet les deux accessoires indispensables à emporter avec vous, au même titre que votre D.V.A

Pelle et sondes, accessoires indispensables au DVA 

Si maîtriser son dva est primordial, il est également utile de rappeler que seul, un dva n’est pas de très grande utilité ! Ainsi, une pelle à neige et une sonde sont indispensables pour venir en secours à une victime d’avalanche. En ce qui concerne la sonde, elle est tout aussi importante que votre dva. En général, l’ensevelissement moyen est de 110 cm, ce qui vous donne une bonne idée de la profondeur que vous devez creuser pour retrouver la victime. Votre sonde doit ainsi posséder un système de blocage efficace afin d’offrir une tension suffisante lorsque vous la plongez dans la neige. De même, le diamètre et la rigidité doivent être suffisamment importants, et la longueur d’au moins 240 cm. En ce qui concerne la pelle, elle est l’accessoire qui prend la relève sur votre dva une fois la position de la personne identifiée. A ce titre, un manche télescopique et un godet en métal anodisé sont les principaux critères de choix. 

Trouvez votre DVA sur Hardloop.fr

D.V.A numérique, nombre d’antennes, méthode de recherche, type de fréquence…: vous êtes désormais doté de toutes les informations pour trouver le meilleur dva pour vos activités outdoors ! Si une question persiste quant au choix de votre dva, n’hésitez pas à contacter notre équipe au  01 48 58 30 28 (appel gratuit) ou par mail à hello@hardloop.com. Nous nous ferons une joie de vous accompagner dans le choix de votre dva pour vos prochaines aventures en montagne