Hardloop, le 22 juillet 2016

Saint-Jacques de Compostelle : du pèlerinage au chemin moderne

Saint-Jacques de Compostelle, vous y avez souvent pensé, vous l'avez maintes fois envisagé mais vous n'avez jamais osé sauter le pas ? Après avoir lu cet article, vous n'aurez plus aucune excuse pour ne pas partir crapahuter sur le chemin de Compostelle.



Marcher sur les chemins de Saint-Jacques de Compostelle n'est pas anodin. Peu importe la raison qui vous motive, en choisissant d'emprunter cette route, vous mettez vos pas dans les pas de milliers de pèlerins, vous embrassez leur histoire et construisez la vôtre. Cette expérience est sans aucun doute un moment exceptionnel qui marquera votre vie et dont vous vous souviendrez toujours. Entre coups de blues et joies immenses, vous ressortirez grandi de ce périple. Mais pour comprendre les enjeux d'une telle démarche et ne pas rebrousser chemin au bout de quelques kilomètres, il faut être bien préparé et équipé.


I. Saint-Jacques de Compostelle : l'histoire


> Jacques de Zébédée ou Jacques le Majeur

Jacques de Zébédée ou Jacques le Majeur était l'un des douze apôtres de Jésus Christ. Frère ainé de Jean l'Evangéliste, il était pêcheur sur le lac de Tibériade. C'est d'ailleurs au bord de ce lac que Jésus le rencontra et lui proposa de le suivre. Ce qu'il fit sans douter, renonçant à tout ce qu'il avait. Il devint vite l'un des plus proches disciples de Jésus.

Après la crucifixion du Christ, il part prêcher la bonne parole. Selon Saint-Jerôme et certains textes byzantins, il semble qu'il soit alors allé évangéliser l'Espagne. Mais ces sources étant tardives (an 400), elles restent incertaines.

Il est ensuite retourné à Jérusalem où il aurait fini sa vie en 44. Le roi Hérode Agrippa l'aurait en effet condamné à la décapitation. Il devient donc le premier apôtre martyr.


> L'origine des chemins de Saint-Jacques de Compostelle

Entre 818 et 834, le tombeau de Jacques le Majeur est découvert en Espagne. La nouvelle se répand. Les récits de légendes et miracles se multiplient et participent au développement de la notoriété de l'apôtre, dépassant bien vite les frontières espagnoles. L'endroit où son tombeau est découvert, à Santiago de Compostela, devient alors un lieu de recueillement où les croyants se rendent de plus en plus nombreux.


Les premiers pèlerins vers Compostelle

À partir de 866-910, sous le règne d'Alphonse III le grand, roi des Asturies, le pèlerinage se développe. Il n'est d'abord que local. Ce n'est qu'au Xème siècle que le nom de Compostelle apparait. Dès lors, les premiers pèlerins étrangers font leur apparition. Le premier serait l'évêque Godelscac, venu du Puy en Velay, à cheval. L'engouement pour le pèlerinage de Compostelle ne cesse de croître, en grande partie par le regain de la religion.


Le déclin de la fréquentation du XVI ème au XIXème

Au XVIème siècle, le développement de l'humanisme et de la Réforme entrainent un déclin de la popularité du pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle. Les guerres de religions et le climat ne sont pas propices au pèlerinage. Une véritable crise de conscience religieuse fait son apparition.

La dépréciation du pèlerinage continue avec les Lumières et se poursuit jusqu'au XXème, où les chemins tombent presque en désuétude. De 1815 à 1835, soit en 15 ans, seuls 300 pèlerins arrivent à Compostelle, à peine une vingtaine par an...





Via Tolosana
Le pont du diable
Via Podiensis
Cahors, le pont Valantre
Via Podiensis
Conques


Le renouveau du chemin de Compostelle

Il faut attendre 1950, la fin des guerres mondiales, civiles et des grands troubles politiques en Europe occidentale pour voir de nouveau un réel essor. Au début ce regain se fait surtout sentir dans les milieux catholiques. Mais après mai 68, il s'universalise largement.

Les associations et organisations se multiplient alors autour de St Jacques. À Paris apparaît la société des amis de St Jacques en 1950, tandis que dans le même temps, la Fédération Française des randonnées Pédestres balisent les chemins en vue de développer le tourisme vert. La collaboration des deux organisations aboutit à la création du GR65. La première graine est alors semée, ne reste plus qu'à en récolter les fruits.

Le renouveau de Compostelle semble continuer encore aujourd'hui puisque depuis 1990, le nombre de pèlerin enregistre un croissance d'environ 11% par an. Ainsi, en 2015, ils étaient plus de 250 000 à fouler les chemins de Saint-Jacques de Compostelle.

L'amélioration des chemins, le balisage et la revue des itinéraires a largement participé à ce phénomène, faisant du pèlerinage un réel enjeu économique et commercial, notamment pour les villes traversées.



II. Les 5 chemins vers Saint-Jacques de Compostelle


Tous les chemins mènent à Rome, mais seulement 4 mènent à St Jacques depuis la France. Ils convergent tous vers les Pyrénées, et plus particulièrement vers Saint-Jean-Pied-de-Port d'où commence le camino francès, voie espagnole dans la continuité des voies françaises.



> Via Turonensis ou voie de Tours - 1 027,7 km


L'histoire de cet itinéraire vers Compostelle

Chemin historique, cette voie est appelée « le grand chemin de Saint-Jacques ». L'itinéraire actuel a quelque peu varié au fil du temps. Certains passages étaient en effet inaccessibles.


Le point de départ vers Saint-Jacques

Cette voie part de la tour Saint-Jacques à Paris, vestige de l'église médiévale Saint-Jacques-de-La-Boucherie. Vous pouvez y trouver une plaque apposée, offerte par l'Espagne pour symboliser le passage de milliers de pèlerins.

A partir de ce point et si vous passez Orléans, vous devrez parcourir 1 027,7 km pour arriver à St-Jean-Pied-de-Port, soit environ 40 jours.


Les grandes étapes

  • Orléans - 153,3 km - ou Chartres,
  • Tours - 294,6 km,
  • Poitiers - 433,4 km,
  • Saintes - 625,9 km,
  • Dax - 934,6 km,
  • Saint-Jean-Pied-de-Port - 1 027,7 km.

La topographie

Pour ceux qui ont le vertige, cette voie est idéale, la plus grande altitude que vous atteindrez est de 200 mètres... Ne vous inquiétez donc pas, vous n'aurez pas à affronter beaucoup de difficultés techniques.


La fréquentation

La voie de Tours retient 10% des pèlerins. Elle est surtout la voie empruntée par les étrangers venus du Nord. Vous aurez ainsi la possibilité de croiser des hollandais, anglais et autres marcheurs nordistes.


> Via Lemoviensis ou voie de Vézelay - 1 108,5 km


L'histoire de cet itinéraire vers Saint-Jacques

Son nom latin est dû au fait qu'elle traverse le Limousin et passe par Limoges.

En 1037, suite à l'exposition des reliques de Marie-Madeleine dans l'abbaye de Vézelay, des miracles se produisent. Dès lors, les pèlerins viennent en nombre et font ainsi de Vézelay la ville de départ de la Via Lemoviensis.


Les point de départ

Deux itinéraires sont possibles en partant de Vézelay : l'un partant vers Nevers, l'autre vers Bourges. À vous de choisir !

Comptez environ 87 jours de marche pour parcourir les 1 108,5 km et atteindre Saint-Jacques de Compostelle.


Les grandes étapes (en passant par Nevers)

  • Nevers - 131 km,
  • Saint-Amand-Montrond - 209 km,
  • Neuvy-Saint-Sépulchre - 321,1 km,
  • Limoges - 525,5 km,
  • Périgueux - 690,6 km,
  • Bergerac - 756,1 km,
  • Mont-de-Marsan - 968,2 km,
  • Saint-Jean-Pied-de-de-Port - 1 108,5 km.

La topographie

3 parties bien distinctes sont observables :

  • Jusqu'à Gargilesse-Dampierre (km 349), dénivelé moyen allant jusqu'à 300 mètres d'altitude à Bourges,
  • De Gargilesse-Dampierre à Périgueux (km 690,6), le dénivelé est un peu plus important. Il atteint 500 mètres à Bénévent-L'abbaye,
  • Enfin, de Périgueux à Ostobat, le dénivelé est assez faible et ne présente plus aucune difficulté particulière.
Outre le dénivelé, l'une des difficultés de ce chemin est la distance assez longue qui sépare les étapes. Il est donc obligatoire de bien marcher chaque jour.

La fréquentation

9% des pèlerins choisissent cette voie chaque année. Elle reste donc assez peu fréquentée.


> Via Podiensis ou voie du Puy en Velay - GR65 - 738,6 km


L'histoire de cet itinéraire vers Saint-Jacques

L'itinéraire correspond à celui qu'avait emprunté Godelsac, l'évêque du Puy-en-Velay en l'an 950 ou 951, pour rejoindre Compostelle. Il aurait cheminé à cheval.


Le point de départ

Comme son nom l'indique le point de départ est le Puy-en-Velay. Elle rejoint la voie de limoges et de Vézelay au village d'Ostobat.


Les grandes étapes

  • Conques - 215,5 km,
  • Figeac - 295,5 km,
  • Cahors - 352 km,
  • Moissac - 445,5 km,
  • Aire-sur-l'Adour - 593,3 km,
  • Ostobat - 716,1 km,
  • Saint-Jean-Pied-de-Port - 738,6 km.

La topographie

Sur les 200 premiers kilomètres et jusqu'à Conques, le dénivelé est assez important. Le pic est atteint à Nasbinals, ville située à 1 200 m d'altitude. Après Conques, le dénivelé est assez stable, l'itinéraire est donc moins difficile. La Via Podiensis est réputée assez difficile mais c'est aussi ce qui fait son charme. Elle comprend en effet quelques uns des plus beaux tronçons des chemins de Saint-Jacques.


La fréquentation

Entre 25 000 et 30.000 personnes partent chaque année du Puy. Cette voie est donc l'une des voies les plus empruntées pour aller à Saint Jean. Près de 69% des pèlerins qui arrivent à pied à Ostobat viennent de cette voie, soit près de 7000 pèlerins.


> Via Tolosana ou voie d'Arles - 945,2 km


L'histoire de cet itinéraire vers Saint-Jacques

Au Moyen Âge, Arles servait de point de départ aux pèlerins venus d'Italie et plus généralement du Sud Est. Petit à petit, la ville s'est imposée comme point de départ de la Via Tolosana. La voie tire son nom du fait qu'elle passe par Toulouse.


Le point de départ

La basilique romane de Saint-Honorat à Arles, bien que de nombreux marcheurs partent de la cathédrale Saint-Trophime.

Le chemin est balisé en tant que GR653.


Les grandes étapes

  • Arles,
  • Montpellier - 80km,
  • Castres - 308km,
  • Toulouse - 443 km,
  • Morlaas - 639 km,
  • Puente la Reina - 913 km.
Comptez 36 jours de marche à un rythme de 25 km parcourus par jour.


La topographie

Les 100 premiers kilomètres ne comportent aucune difficulté particulière. Par contre, à partir de Montpellier le chemin commence à grimper jusqu'à atteindre Murat-sur-Vèbre à 842 m d'altitude. Le tronçon est suivi par un fort dénivelé négatif puisqu'en l'espace de moins de 100 km vous passerez d'une altitude de 800 m à une altitude de 200 m à Castres. Vous pourrez ensuite profiter d'une accalmie jusqu'à Oloron-Ste-Marie, soit plus de 400 km sans particularité. En revanche, il vous faudra ensuite passer le col du Somport qui culmine à 1632 m.


La fréquentation

Les voies d'Arles et du Piémont Pyrénéen n'atteignent pas, regroupées, 600 pèlerins. Autant vous dire que la fréquentation est très faible. Idéal pour une marche dans le calme et l'introspection.

> Camino Frances ou chemin des francs - 811,9 km


L'histoire de cet itinéraire vers Compostelle

Il est appelé ainsi en raison des nombreux français qui l'empruntent. Il est le plus connu, le plus cosmopolite et le plus fréquenté de tous les chemins d'Espagne. Son tracé se fixe progressivement à partir du XIème siècle. Depuis 1993, ce tracé est classé patrimoine mondial de l'UNESCO et est devenu itinéraire culturel européen.


Le point de départ

Saint-Jean-Pied-de-port, soit le point d'arrivée des voies françaises.


Les grandes étapes

  • Pamplona - 68,7 km,
  • Puente la Reina - 93 km,
  • Logroño - 165,3 km,
  • Burgos - 296,4 km,
  • León - 489,6 km,
  • Santiago de Compostela - 811,9 km.


La topographie

Le camino Frances n'est pas une mince affaire. Dès le début, dès Saint-Jean-Pied-de-Port, il vous faudra affronter un dénivelé de + 1 200 m. Mais rassurez vous, une fois ce cap passé, plus rien ne sera susceptible de vous arrêter. Le jeu en vaut la chandelle.


La fréquentation

65,6% des pèlerins empruntent ce chemin en Espagne. En 2015, 172 243 sur 262 525 pèlerins ont emprunté ce chemin. Mais vous trouverez aussi de nombreux refuges. Sur certains tronçons, il est possible de trouver 20 albergues, les refuges espagnols, sur la route. À vous de choisir quand vous arrêter, s'il reste des places.


III. Quand partir faire Saint-Jacques ?




Si pour beaucoup le moment du départ est choisi en fonction des disponibilités, des congés, du travail, certains paramètres doivent néanmoins être pris en compte et vérifiés avant le grand départ.


> La météo

La météo est un aléa qui peut s'avérer bien embêtant. Vous aurez beau prévoir votre départ deux ans à l'avance, vous n'êtes pas à l'abri d'une tempête annoncée la veille du départ. Pour autant, ne forcez pas les choses. S'il est recommandé de ne pas partir, ne vous entêtez pas... Non seulement vous prenez des risques, mais en plus vous perdrez tout le plaisir que l'aventure doit vous procurer.

Parce que même si la météo vous sourit, vous croiserez très probablement quelques nuages, voici quelques conseils pour bien choisir votre veste de randonnée.

La plupart des pèlerins partant pendant le printemps ou l'été, la météo est généralement favorable. L'un des pièges peut alors être la chaleur. Mais pour l'éviter, il suffit de partir tôt le matin. Vous pourrez ainsi bénéficier de la fraicheur matinale et arriver tôt au refuge pour prendre le temps de vous reposer le lendemain. Vous aurez aussi sûrement l'opportunité de profiter de paysages qui, à l'aube, se révèlent être magnifiques.


> La fréquentation des chemins de Saint-Jacques de Compostelle

La fréquentation est un paramètre important à prendre en compte. Si vous êtes trop nombreux sur la route, vous le serez aussi dans les refuges où les places se feront rares. C'est l'un des problèmes que vous risquez de rencontrer sur le Camino Francès si vous atteignez la partie espagnole en été.

L'idéal, pour bénéficier du beau temps sans être gêné par la trop forte fréquentation, est de partir début mai. Si vous avez un bon rythme, vous pourrez ainsi arriver avant le mois d'août, moment pendant lequel il est préférable d'éviter de marcher sur le Camino Francès. Cette période est effectivement celle où le plus de pèlerins sont en route et pendant laquelle la fréquentation pourrait devenir vraiment gênante.


> Être prêt pour Saint-Jacques de Compostelle

Rien ne sert de courir (surtout pour Compostelle), il faut partir à point. Faire Saint-Jacques ne s'apparente pas à des vacances comme les autres. Elles seront bien plus éprouvantes qu'une semaine sur la plage, mais les amoureux de nature et de culture y trouveront tout autant leur compte.


IV. Saint-Jacques : comment ?



> La crédential ou la créanciale

Qu'est ce que c'est ?

Historiquement, une lettre de créance était remise par l'évêque à toute personne partant faire le pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle. Attestant du statut de pèlerin, l'individu pouvait alors bénéficier de l'aide ou du toit de l'Église ou de toute personne rencontrée en chemin. Les Jacquets étaient ainsi distingués des vagabonds. Et malheur à la personne qui refusait de tendre la main au pèlerin... L'Église fournit toujours ce document appelé désormais créanciale. Elle est délivrée gratuitement par un responsable religieux. Il faut la distinguer de la crédential, délivrée par les associations et totalement détachée de l'Église.

Dans le même esprit, pour différencier les opportunistes des vrais pèlerins, la Société française des Amis de Saint-Jacques a remis au goût du jour cette pratique en 1958. Elle est aujourd'hui devenue un véritable passeport pour tout pèlerin. Elle permet en effet d'accéder aux gîtes et autres types d'hébergements spécialement ouverts pour les Jacquets. Il faut la faire tamponner à chaque étape pour pouvoir prouver sa bonne foi.





Saint-Jean-Pied-de-Port
Saint-Jean-Pied-de-Port
Refuge
Saint-Jean-Pied-de-Port
Vallée Larceveau

Comment l'obtenir ?

Il vous suffit de remplir le formulaire de demande >> auquel il faudra joindre 8€ à l'ordre de l'ACIR Compostelle si vous résidez en France et 10 si vous habitez à l'étranger ou dans un DOM TOM. Envoyez ensuite le tout à l'adresse suivante :

ACIR COMPOSTELLE

4 Rue Clémence Isaure

31 000 Toulouse

Vous recevrez votre crédential par voie postale. Il est recommandé de le commander 10 jours à l'avance. Si vous êtes dans l'urgence, n'hésitez pas à les joindre directement au +33(0)5 62 27 00 05 ou par mail via l'adresse accueil@chemins-compostelle.com. Ils sont en général très disponibles et arrangeants.


Comment l'utiliser?

Vous pouvez faire tamponner votre crédential à différents endroits :

  • Hébergement jacquaire,
  • Offices de tourisme,
  • Mairie,
  • Église,
  • Commerce,
  • Gendarmerie.

Pourquoi l'obtenir ? Quels sont les avantages ?

  • Accès au gite
Bien que vous n'aurez pas besoin de votre crédential pour accéder aux campings ou hôtel, si vous voulez profiter d'un refuge jacquaire, il vous faudra la présenter.
  • Justification de l'itinéraire

Si vous ne comptez que parcourir les 100 (ou 200 pour ceux qui sont à vélo) derniers kilomètres, vous devrez la faire tamponner 2 fois par jour.

  • Motivation

Quelle satisfaction de faire tamponner chaque jour sa crédential ! Elle vous aidera à vous rendre compte du chemin parcouru et vous motivera pour continuer l'aventure.

  • Obtenir la Compostela

Pour l'obtenir il est en effet nécessaire de prouver que vous avez parcouru les 100 derniers kilomètres du chemin de Compostelle à pied ou à cheval ou les 200 derniers à vélo. 1/3 des pèlerins n'accomplissent que les 100 kilomètres nécessaires à l'obtention de la Compostela.

  • Souvenir
Après un tel périple, il est toujours plaisant de pouvoir retrouver sa crédential et de "refaire" la route au fil des tampons.

> Le budget

Budget moyen quotidien en France : 35€. Mais si vous vous contentez de camping, refuge ou même de nuit chez l'habitant et de sandwichs en guise de repas vous pouvez vous en tirer pour 20€ par jour maximum. Tout dépend de la façon dont vous envisagez votre voyage. Du camping sauvage à l'hôtel, les budgets sont forcément très variables.


> Où dormir ?

Tout au long de votre périple, vous trouverez plusieurs types d'hébergements. Selon votre budget, les places restantes et le confort dont vous avez besoin, vous trouverez forcément celui qui vous convient.



Le refuge jacquaire

Ce type d'hébergement est de plus en plus présent sur les voies de Saint-Jacques. Généralement peu cher, il existe de plus en plus de refuges proposant un prix libre. La plupart du temps vous devrez montrer votre crédential. Cette disposition évite que des touristes ne profitent d'un logement peu cher sans faire Saint-Jacques et que des pèlerins se voient ainsi contraint d'aller dormir ailleurs.

Au delà du confort appréciable d'un bon lit, le refuge jacquaire est aussi l'occasion de rencontrer directement d'autres pèlerins. Vous pourrez échanger sur votre cheminement, votre expérience, vos "bons plans" etc. Autour d'un repas ou en soigant vos ampoules, vous rencontrerez peut-être de futurs très bons amis. Et si le courant passe, certains aiment à cheminer quelques jours avec des Jacquets rencontrés dans le refuge précédent.

Attention toutefois, vous risquez de partager aussi des moments avec des compagnons moins sympathiques : les punaises de lit. Une piqure de punaise de lit est facilement repérable par l'apparition de boutons rouges qui, bien souvent, démangent fortement.


La chambre d'hôte ou l'hôtel

Sans nul doute, la chambre d'hôte ou l'hôtel est le meilleur moyen pour se ressourcer pleinement avant la journée de marche du lendemain. Confort maximum, petit déjeuner et quelque fois très bon repas... Vous trouverez tout ce qu'il vous faut pour vous lever du bon pied (ce qui est plutôt utile pour une bonne journée de marche). L'autre avantage que ce mode d'hébergement apporte est l'absence de tente dans votre sac. Or un sac plus léger pour randonner est un vrai atout. Le prix est logiquement élevé. Si vous partez plusieurs semaines, le montant peut rapidement grimper.


Le camping

Même de très petites villes disposent d'un camping, surtout sur les chemins de Saint-Jacques où les villes ont bien compris que la demande était plus forte. Comme vous pouvez l'imaginer, la nuitée est généralement proposée à faible prix. Votre seule obligation est d'avoir une tente. Quoique en Espagne vous pourrez même dormir à la belle étoile si vous avez une bon duvet très chaud.


Le bivouac

Vous êtes arrivé dans une petite ville où le seul endroit où dormir est une chambre d'hôte assez chère ? Vous n'avez plus la force de continuer jusqu'au prochain village sous la chaleur écrasante ? Seule solution : le bivouac.

Est considéré comme un bivouac un campement minimaliste du coucher du soleil au lever du jour. Il ne faut pas le confondre avec le camping sauvage qui lui est pratiqué plusieurs nuits au même endroit et par des personnes ayant un véhicule. Le bivouac est toléré en France dans la mesure où vous respectez l'environnement, les lieux, la population environnante et ne restez pas plus d'une nuit.

Attention cependant, il est interdit dans certains lieux :

  • Dans tous les espaces placés « zones de protection du patrimoine de la nature et des sites ». Vous devez donc éviter les parcs et forêts classés, ainsi que les lieux à moins de 500 mètres des monuments historiques,
  • Sur les routes et chemins,
  • À moins de 200 mètres d'un point d'eau potable.


V. Saint-Jacques : pour qui ?




> Quelques Chiffres

  • Sur les chemins, 55% des pèlerins sont des hommes et 45% des femmes,
  • L'âge moyen est de 50 ans,
  • Les moins de 30 ans représentent seulement 12% des pèlerins français,
  • Les 60 ans et plus de 60 ans sont 48% parmi l'effectif français (soit près d'un pèlerin sur deux),
  • Les français sont de loin les plus âgés avec un âge moyen du pèlerin de 53,5 ans contre 36 ans pour les sud coréens.


> Les motivations

Si au Moyen-âge le pèlerinage était un moyen de racheter ses pêchés, les motivations actuelles ont bien évolué et le système de l'Indulgence est devenu quasiment obsolète.

Motif religieux - 38%

La définition même du pèlerinage invoque un motif religieux. Le pèlerinage est en effet un voyage d'un fidèle vers un lieux spécifique de dévotion. Auparavant, il était un moyen d'expier ses péchés et de solliciter des faveurs pour une guérison par exemple. Les espoirs de miracle étaient grands.

Aujourd'hui le motif religieux a encore une influence considérable puisqu'en 2015, 38% des pèlerins l'invoquaient. Cependant, cette part est de moins en moins importante et les motivations sont de plus en plus variées.

Motif spirituel - 54%

Pour beaucoup, le climat de la société actuelle est devenu anxiogène. Trop rapide, trop polluée, trop destructrice, trop individualiste... Bref, TROP. Le cheminement vers Saint-jacques est alors un bon moyen de se déconnecter de cette atmosphère oppressante. À l'heure où l'on veut toujours aller plus vite, où la 9G remplacera bientôt la 4G, prendre le temps est devenu un luxe. Saint-Jacques vous permet de le faire.

Le spirituel est devenu une véritable source d'apaisement. Que ce soit par la pratique de la méditation, du yoga ou de la marche, cette quête de la réflexion est un véritable phénomène. Vous apprendrez aussi à vous détacher de certains objets inutiles. Le matérialisme n'a en effet pas sa place sur les chemins de Compostelle. Plus vous arriverez à vous séparer de vos biens, plus votre sac sera léger et plus votre dos vous remerciera. Plutôt que la technologie, c'est l'Homme qui est au cœur de cette aventure. Vous rencontrerez des personnes exceptionnelles, toutes plus singulières les unes que les autres. Une chose est sûre ; redécouvrir la bienveillance sur les chemins et dans les refuges, ça fait du bien !

Cette quête spirituelle est parfois une véritable thérapie pour les personnes en détresse qui ont besoin de faire le point sur leur vie, leurs attentes, etc. Rien de mieux que la marche pour penser, réfléchir, trouver une solution ou prendre une décision concernant un choix difficile.

Motif sportif et touristique - 8%

La marche est une activité en plein développement. Ses bienfaits sont indiscutables et reconnus de tous. Elle tonifie, elle amincie tout en traumatisant moins le corps que certaines activités comme la course à pied.

Partir faire Saint-Jacques est aussi un véritable challenge. Marcher n'est pas bien compliqué, certes, mais marcher 25km par jour pendant plusieurs semaines l'est beaucoup moins. Vous aurez ainsi l'occasion de vous dépasser et faire mentir vos amis qui vous ont peut être dit que vous ne tiendriez pas plus de deux jours...

Les différentes voies de Saint-Jacques sont jalonnées de monuments historiques tous plus beaux et intéressants les uns que les autres. Certains sont d'ailleurs protégés et classés au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1998, rassemblés sous la dénomination « Chemins de Saint-Jacques de Compostelle en France ». Les bonnes nouvelles n'ont donc pas concerné que les footballeurs cette année là, mais aussi les marcheurs et plus particulièrement les « Jacquets ». Au total, 71 monuments, 7 sections de sentier, 13 régions françaises sont concernés par cette inscription au patrimoine mondial de l'UNESCO.


La condition physique pour les chemins de Saint-Jacques de Compostelle

Il faut pouvoir marcher plusieurs dizaines de kilomètres avec un sac d'une dizaine de kilos sur le dos. Les premiers jours sont particulièrement difficiles. Le corps n'est pas habitué à ce type d'effort. Vous aurez probablement un coup de fatigue, un coup de blues, une envie de rentrer à la maison. Mais si vous la dépassez, vous ne vivrez ensuite que de belles choses et l'effort physique sera de moins en moins éprouvant. Votre corps va en effet s'habituer à l'effort quotidien et il sera de plus en plus facile et plaisant de parcourir vos dizaines de kilomètres chaque jour. Il ne faut cependant pas oublier d'écouter son corps. Trouvez votre rythme et n'essayez pas de dépasser la limite de ce que vous pouvez supporter. Saint-Jacques n'est pas une course mais justement, un moment où l'on prend le temps.


VI. Saint-Jacques : avec qui ?


> Vers Compostelle avec un guide

+ Les plus

Partir avec un guide, c'est cheminer avec un groupe de personnes que l'on ne connait pas. Vous aurez donc l'occasion de faire connaissance et partager des moments conviviaux avec ceux qui se sont lancés dans l'aventure à vos côtés.

La présence du guide est aussi un avantage considérable si vous êtes passionné par l'histoire et le patrimoine. Il saura vous expliquer toute l'histoire du chemin, des monuments visités et vous aurez sûrement la chance d'entendre des anecdotes croustillantes.

La logistique sera aussi complètement gérée par le guide, vous évitant ainsi de devoir réserver les gîtes pas vous même et de vous retrouvez sans nourriture au milieu de la forêt. Un vrai atout pour les personnes mal-organisées !

Enfin, la plupart des guides proposent une adaptation à tous les niveaux. Ainsi, vous n'aurez pas à craindre la différence de rythme et pourrez choisir le niveau qui convient le mieux à votre condition physique.

- Les moins

Vous aurez beaucoup moins de liberté. Tout ou presque sera prévu à l'avance. Votre temps pour visiter un monument sera prédéfini par exemple, tout comme les endroits où vous vous arrêterez dormir.

Autre inconvénient : le prix... Logiquement, il est plus cher de faire appel à un guide que de voyager par soi même.


Trouvez votre guide sur Hardloop



La via Podiensis avec Gregory Jovignot

Partez crapahuter sur la voie du Puy-en-Velay avec Gregory Jovignot, accompagnateur en montagne et fondateur de Autre Loire.

Découvrez le patrimoine local, naturel et culturel le long d'un chemin millénaire, guidé par un fin connaisseur qui ne manquera pas de vous conter histoires et anecdotes sur Saint-Jacques de Compostelle.




La Via Podiensis avec Zig Zag Randonnée

Du Puy à Nasbinals ou de Nasbinals a Conques, choisissez l'itinéraire qui vous convient le mieux et profitez pleinement des paysages qui s'offrent à vous. Jalonnés de gorges, de vallons, d'églises, de bourgs au charme incontestable, ces tronçons vous permettront de découvrir des lieux authentiques et sauvages.

Partez en groupe, entre amis ou en famille et partagez une expérience hors du commun, ponctuée de moments conviviaux et chaleureux.



> Vers Compostelle en solo

+ Les plus

Liberté totale, à moins que vous ne soyez pas d'accord avec vous même, vous pourrez choisir où dormir, quand vous arrêter, quoi visiter, quand vous lever, que manger etc.

De plus, vous irez sans doute plus naturellement vers les autres. Que ce soit simplement pour demander une information ou pour discuter tranquillement, on va plus facilement vers les autres quand on est seul. Vous aurez donc plus l'occasion de partager. Finalement, vous partirez en seul mais si vous le voulez, vous pourrez cheminer accompagné.

Enfin, si vous avez besoin de réfléchir, de faire le point sans être influencé, vous aurez tout le temps de le faire si vous partez en solitaire. Jean-Jacques Rousseau lui-même le dit si bien dans ses Confessions en parlant de ses voyages : «Jamais je n'ai tant pensé, tant existé, tant vécu, tant été moi, si j'ose ainsi dire, que dans ceux que j'ai fait seul et à pied.»

- Les moins

Si vous vous perdez, si vous vous blessez ou avez une démotivation, il sera forcément plus dur de vous débrouiller seul. Mais pas de panique, vous trouverez sûrement un Jacquets prêt à vous aider et à cheminer un moment avec vous.


> Vers Compostelle avec ses proches

Saint-Jacques peut être l'occasion de partager des moments incroyables avec vos proches, d'emmagasiner des souvenirs et de vous rapprocher encore plus des personnes que vous aimez. Mais attention, entre coups de blues, coups de fatigue et coups de sang, il faut bien choisir ses compagnons d'aventure. Vous devrez tous être capables de vous soutenir, vous supporter et vous motiver. Mais si vous êtes tous prêts à relever le défi, vous vivrez des moments inoubliables dont vous parlerez longtemps après, en siroptant votre limonade à la terrasse d'un café.

+ Les plus

Vous aurez forcément des coups de blues pendant votre périple, des moments où vous aurez juste envie de dormir, de vous mettre au chaud, de voir votre famille etc. Pendant ces moments un peu durs où vous vous demanderez sûrement ce que vous êtes en train de faire et pourquoi vous le faites, la présence des amis ou de votre frère ou soeur est essentielle. Vos proches sont probablement ceux qui vous comprennent le mieux, ils sauront vous remotiver et ne vous abandonneront jamais sur le bord de la route.

- Les moins

Vous vous énerverez peut-être plus facilement. On ose toujours moins facilement s'en prendre à une personne que l'on ne connait pas qu'à quelqu'un que l'on connait bien. Il vous faudra donc supporter les coups de sang de vos proches. Mais rappelez vous toujours que Saint-Jacques doit être un moyen de trouver le calme, pas la tempête.

Ne partez pas avec des personnes dont la condition physique est trop éloignée de la vôtre. Vous vivrez tous les deux mal votre aventure si l'un doit toujours attendre l'autre et l'autre se force à accélérer pour rattraper celui qui est en tête.



VII. Préparer Saint-Jacques de Compostelle : quel équipement ?


> Astuces pour un sac léger sur les chemins de Compostelle

Objectif : pas + de 10kg pour une femme, pas plus de 12kg pour un homme. Si a priori cette limite parait impossible à respecter, vous allez rapidement vous rendre compte des objets inutiles qui trainent dans votre sac et dont vous ne savez plus quoi faire. Plutôt que de vous encombrer et de renvoyer le superflu au bout de quelques jours. Hardloop vous livre quelques astuces pour alléger votre sac :

  • Ne prendre que ce qui est absolument nécessaire,
  • Préférer des objets multi-usages : couteau allume-feu, gel-douche lessive etc.,
  • Pas de doublon : mieux vaut laver plus souvent qu'avoir un vêtement inutilisé dans son sac,
  • Considérer que chaque gramme supplémentaire vaut un kilo. Si vous ne respectez pas cette règle vous aurez tendance à vous dire que quelques grammes supplémentaires ne vont pas faire de vraie différence alors qu'en réalité c'est le cas.

> La checklist du parfait « Jacquet »

Pour vous aidez à faire des choix, à éliminer le superflu de votre sac et ne pas vous encombrer, Hardloop vous guide en vous proposant un inventaire de tout ce que vous devez emporter pour votre périple.


Choisir son sac pour Compostelle

La première chose à prendre en compte est son poids. Vous aurez déjà assez de vos vêtements et de votre matériel pour l'alourdir, ne vous rajoutez pas du poids supplémentaire inutile. Optez donc pour un sac qui pèse grand maximum 2kg.

Le volume est tout aussi important car il rend compte de tout ce que vous pourrez loger dans votre sac. Si vous dormez en refuge ou gîte, vous n'aurez pas besoin d'un sac à dos de randonnée de plus de 40L. Si vous partez en autonomie, en campant, il vous faudra forcément un litrage supérieur, 50L environ. Si vous prenez trop grand, vous aurez naturellement tendance à vouloir le remplir et donc à emporter des objets qui s'avèrent inutiles.

Surtout, un bon sac de randonnée doit être confortable. Ajustable à votre morphologie, aéré et stable, vous devez pouvoir marcher des heures avec sans le sentir bouger ou peser.

Enfin, l'aspect fonctionnel est primordial. Plutôt que d'avoir à défaire tout le sac pour attraper ce dont vous avez besoin, trouvez un sac donc la conception vous permet d'accéder à tous les espaces grâce à des ouvertures pratiques. De plus, il est essentiel que des accroches permettent d'attacher facilement sac de couchage et matelas de sol.


Veste imperméable Torrentshell - homme - Patagonia Sac à dos LD Ubic 40 L - femme - Millet Sac à dos Act Lite 40+10 - Deuter Sac à dos Kyte 46 Osprey
Millet
UBIC 50 + 10 L

Millet
Ubic 40 L - Femme

Deuter
Act Lite 40 + 10

Osprey
Kyte 46 - Femme


Tous les sacs de randonnée


Comment choisir ses chaussures pour Saint-Jacques ?


Le choix des chaussures est l'un des plus importants pour faire Saint-Jacques de Compostelle. Une chaussure mal adaptée vous donnera forcément des ampoules. Or si a priori les ampoules ne sont pas bien graves, elles ont arrêté plus d'un marcheur, et même des plus déterminés. Effectivement, vous devez marcher chaque jour avec les mêmes chaussures. S'il existe des points d'inconfort, vous allez mécaniquement insister dessus le jour suivant, puis le jour d'après, etc. De ce fait, la douleur non seulement persistera, mais en plus elle s'accroitra. Vous devez donc trouver la bonne paire de chaussure pour ne pas rebrousser chemin au bout de quelques jours. Hors de question de partir avec des chaussures que vous n'avez jamais portées ou qui ne vont pas à votre pied.

Une bonne paire de chaussure pour faire Saint-Jacques doit être :

  • Confortable (vous allez tout de même passer beaucoup de temps avec),
  • Adhérente pour les passages en altitude, notamment dans les Pyrénées,
  • Imperméable, pour rester au sec même les jours de pluie,
  • Respirante, pour que votre pied ne gonfle pas trop, même les jours de chaleur,
  • Protectrice et robuste, pour résister aux chemins les plus exigeants.

Renegade homme Renegade femme Borneo homme Borneo
Lowa
Renegade Homme
Lowa
Renegade Femme
Meindl
Borneo 2 MFS

Meindl
Borneo 2 Femme


Toutes les chaussures de randonnée


Pour en savoir plus, découvrez notre dossier >> Comment bien choisir ses chaussures de randonnée ?


Comment choisir vos chaussettes pour Saint-Jacques de Compostelle ?

Pendant vos journées de marche, vos pieds sont mis à rude épreuve. Pour leur éviter ampoules, champignons et autres désagréments, il vous faut choisir la paire de chaussette adéquate. De bonnes chaussettes de marche doivent permettre à votre pied de respirer, de réguler la température, éviter les frottements et évacuer l'humidité. Pour qu'elles tiennent l'aventure aussi longtemps que vous, optez pour des chaussettes résistantes.



Toutes les chaussettes de randonnée


Comment choisir son short ou sa jupe et son pantalon pour Saint-Jacques ?


Légèreté et respirabilité sont les maîtres mots d'un bon bas de randonnée.

Le petit plus : le pantalon dézippable qui se transforme rapidement en short pour les journées chaudes et ensoleillés. Un gain de poids non négligeable quand on part sur les routes de Saint-Jacques !


EiderGalapagos Bermuda 3.0 Millet Jupe-Short randonnée LD LTK Activist Skirt Pantalon randonnée dézippable Secchi Zip Off - Eider TernuaPantalon randonnée Instincts
Eider
Galapagos Bermuda 3.0

Millet
Jupe-Short LTK Activist

Eider
Dézippable Secchi Zip Off

Ternua
Pantalon Instincts


Tous les shorts de randonnée


Comment bien choisir sa première et deuxième couche pour Compostelle ?


Léger pour ne pas alourdir votre sac, chaud pour les nuits fraiches ou les départs de bon matin, respirant quand la chaleur commence à monter, au séchage rapide pour le porter rapidement après le lavage... Une bonne première couche doit avoir de nombreuses qualités pour répondre aux exigence des chemins de Saint-Jacques de Compostelle.


IcebreakerTee-shirt Cool-Lite Sphere en Mérinos IcebreakerTee-shirt Sphere en Mérinos - femme Icebreaker Oasis Long Sleeve Lightweight - homme Polaire LD Tech Stretch Millet
Icebreaker
Sphere en Mérinos

Icebreaker
Sphere en Mérinos

Eider
Polaire technique Wise 2.0

Millet
Polaire LD Tech Stretch


Toutes les premières et deuxièmes couches


Comment bien choisir sa veste de randonnée imperméable ?

Pour une randonnée de plusieurs semaines, vous devez choisir une veste qui vous protègera quelle que soit l'intempérie. Une veste hardshell reste l'idéal si vous avez à affronter pluie, vent et autres conditions climatiques difficiles. Hardloop vous aide à bien choisir votre veste de randonnée >>


Veste imperméable Torrentshell - homme - Patagonia Veste imperméable Torrentshell - femme - Patagonia Veste Fitz Roy - homme - Millet Veste LD Fitz Roy - femme - Millet
Patagonia
Torrentshell

Patagonia
Torrentshell

Millet
Veste Fitz Roy
Millet
Veste LD Fitz Roy


Toutes les vestes de randonnée


Pourquoi emporter un chapeau sur la route de Compostelle ?

Souvent peu ombragés, les chemins de Saint-Jacques nécessitent de porter un chapeau. Vous serez fortement exposé au soleil, surtout l'été. Pour éviter une insolation, un coup de chaud et protéger votre tête, le port d'une casquette ou d'un chapeau s'avère indispensable. Souple, il se glisse facilement dans le sac et reste très léger.


Tous les chapeaux de randonnée


Pourquoi utiliser des bâtons pour faire Saint-Jacques de Compostelle ?

L'utilisation des bâtons de marche n'est pas indispensable mais tellement pratique et performante qu'on ne saurait trop vous recommander d'en prendre. A priori, cela peut apparaître comme une entorse à la règle du sac léger. En réalité, l'appui sur les bâtons vous soulagera bien plus que les bâtons ne vous alourdiront. De plus, les bâtons permettent une meilleure répartition du poids du sac. Votre dos sera donc encore moins traumatisé.

De plus, les membres du bas du corps souffriront moins. D'une part parce que les chocs subit seront amortis en partie par les bâtons. Vos articulations seront donc moins mises à mal. D'autre part, l'effort sera partagé par tout votre corps et pas seulement les jambes et les pieds.

Hardloop vous guide pour bien choisir vos bâtons de randonnée >>


Bâtons Distance Carbon Z - Black Diamond Leki - cressida
Bâtons Terre de Trek Noyer Easy Lock - Guidetti Bâtons Traveller Alu - Leki
Black Diamond
Distance Carbon Z

Leki
Cressida
- Femme
Guidetti
Terre de Trek Noyer Easy Lock

Leki
Traveller Alu


Tous les bâtons de randonnée


Que prendre dans sa trousse de toilette ?

Plutôt que de multiplier le nombre de produits à emporter (liquide vaisselle, gel douche, shampoing, liquide pour laver le linge...), privilégiez un produit qui fait tout en même temps. Ce choix vous permettra de gagner en place et vous simplifiera la vie. Pas besoin de sortir la moitié de votre sac pour retrouver tous vos flacons, un seul suffit et bien placé il sera facilement accessible.

Découvrez notre produit magique tout en un >>

N'oubliez pas un petit kit de secours. Vous n'êtes en effet jamais à l'abris d'une blessure ou d'un imprévu. Une petite trousse à pharmacie peut aussi être très utile pour soigner vos ampoules.


Quel sac de couchage choisir pour partir en autonomie ?

Si vous ne dormez pas en refuge ou que vous avez besoin de camper à un moment ou un autre, vous devez emportez un sac de couchage. À moins que vous ne partiez en hiver, vous n'aurez pas besoin d'un duvet qui résiste à des températures extrêmes.

Il doit être léger et compact pour loger ou s'accrocher facilement à votre sac à dos.

Sac de couchage Lightec 1000 - Ferrino
Sac de couchage Baikal 750 - Millet Sac de couchage Active 10 - Lafuma Sac de couchage Dreamer Composite 1000 - Millet
Ferrino
Lightec 1000

Millet
Baikal 750

Lafuma
Active 10

Millet
Dreamer Composite 1000


Tous les sacs de couchage


Quel tapis de sol emporter sur les chemins de Saint-Jacques ?

Pour camper, vous avez besoin d'un tapis de sol. Après ces longues journées de marche, vous avez bien mérité le repos sur un matelas douillet. Les matelas de randonnonée doivent vous apportez le confort nécessaire à un sommeil récupérateur. Pour autant, les technologies et les tissus utilisés par les équipementiers offrent une incroyable compacité et légèreté pour se glisser facilement dans votre sac.

Le matelas gonflable Astro™ Air Lite 20R de Nemo est particulièrement impressionnant : 0,75L et 405 g seulement ! Il est le modèle idéal pour partir crapahuter vers Compostelle.


Tous les matelas de randonnée


Quel matériel emporter pour camper sur les chemins de Saint-Jacques de Compostelle ?

Pour cuisiner, vous aurez besoin d'un réchaud, d'une bonbonne de gaz, de couverts, d'un torchon et d'un couteau performants.

N'oubliez pas votre lampe frontale ! La nuit tombe plus vite qu'on ne le pense. Pour soigner vos ampoules ou faire la vaisselle, il vous faudra choisir un éclaire performant et donc une lampe frontale efficace >>

Pour la journée, l'hydratation est primordiale. Gourde ou poche à eau, optez pour le système qui vous convient le mieux et qui vous permet d'avoir toujours de l'eau à portée de main.

La tente, légère mais solide. Elle sera votre logis pendant toute l'aventure, ne la négligez pas !

Les petit plus :

  • les tongs ou chaussures de repos. Idéales pour laisser vos pieds prendre l'air et se doucher dans les refuges (vous éviterez ainsi les maladies de pieds),
  • La coquille Saint-Jacques à accrocher sur son sac à dos.


Vous connaissez maintenant tout sur Saint-Jacques de Compostelle. Il ne reste plus qu'à trouver votre voie et vous lancer dans l'aventure. Mais comme vous l'aurez compris, quel que soit votre chemin, vous rencontrerez des pèlerins, vous partagerez des moments inoubliables, vous aurez des échanges passionnés... Et le cheminement sera aussi intérieur. Loin de tout, vous pourrez prendre le temps de... prendre le temps et ressortirez forcément grandi.

Un vrai luxe et un vrai bol d'air frais dans une société où tout va trop vite. Et si un jour la fatigue ou la déprime pointe le bout de son nez, n'oubliez jamais pour qui et pour quoi vous êtes parti. À l'arrivée, en gravissant les marches de la cathédrale de Saint-Jacques de Compostelle, vous pourrez être fier de vous et de ce que vous avez accompli.