Checklist Matériel Bivouac : la liste complète

Checklist matériel bivouac

Un bon bol d'air pur en pleine nature, ça vous tente ? Le bivouac ou camping sauvage est une belle aubaine pour profiter de la nature et se reconnecter avec soi-même. Paysages fabuleux seront au rendez-vous pour vous rendre sur votre site de camping et le soir, quoi de mieux que de déguster un bon petit repas entre amis, le son des grillons tout autour de vous, avant d'admirer les étoiles et vous laisser envelopper par cette sérénité ambiante ? Nous, en tout cas, nous avons hâte de pouvoir partir s'exiler en pleine nature ! Si vous n'avez jamais eu l'occasion de réaliser un bivouac et que vous ne savez pas comment vous préparer à cette belle aventure, pas de panique ! Nous vous avons concocté une checklist du matériel complète pour un bivouac réussi ! Tente, sac de couchage, réchaud, matelas..., assurez-vous de n'avoir rien oublié dans votre sac à dos avant votre départ et sinon belle expérience à vous !


Assur Connect


➤ Télécharger la liste complète du matériel de bivouac (PDF)


Bivouac ou camping : quelle différence ?

Bivouac ou camping : quelle différence ?

Avant de rentrer dans le vif du sujet du matériel pour un bivouac, nous tenions tout d'abord à bien préciser le terme bivouac, qui peut être souvent confondu avec le camping. Qu’est-ce qui distingue finalement le bivouac d'une semaine en camping traditionnelle ? Le point principal de différenciation concerne tout simplement... le poids ! 

Ainsi, le camping fait appel au confort et de fait à un équipement plus conséquent, avec du matériel plus lourd. Vous opterez alors pour une tente plus spacieuse, des matelas gonflables plus confortables et volumineux et pourquoi pas une véritable installation avec chaises, tables et éclairage spécifique. 

Le bivouac, quant à lui, se veut le plus léger et pratique possible, car il est le plus souvent réalisé au cours d’une randonnée ou d'un trek. Ainsi, pour accéder à votre emplacement de bivouac, contrairement au camping auquel vous accédez en voiture, il vous faudra vous servir de vos jambes et de vos pieds ! Autant vous dire qu'un matériel léger s'impose pour le plus grand bien de votre dos et de vos hanches !

Si la principale distinction entre le camping et le bivouac tient à la nature plus sauvage de ce dernier, profitons-en toutefois pour rappeler quelques règles de base sur le bivouac en France. Et oui, vous ne pouvez pas poser votre tente où bon vous semble, il y a une règlementation bien précise à suivre !


➤ Matériel bivouac - Boutique


Rappel sur la règlementation du bivouac en France

Rappel sur la règlementation du bivouac en France

Avant de poser votre tente où bon vous semble, sachez qu'il n’est ainsi pas autorisé de bivouaquer partout où le vent nous porte ! À ce titre, il est interdit de poser sa tente dans les lieux suivant :

  • forêts, bois et parcs classés comme espaces à conserver ou réserves naturelles
  • routes et chemins publics
  • bords de mer
  • à moins de 200 mètres d’un accès à l’eau propre à la consommation
  • à moins de 500 mètres d’un monument historique classé ou inscrit au patrimoine
  • sur un site classé en zone de protection du patrimoine de la nature
  • sur des terrains ou chemins privés

De manière générale, avant de vous lancer dans cette aventure, prenez bien le temps de vous renseigner auprès de la mairie de la commune concernée pour connaître la règlementation en vigueur là où vous souhaitez poser votre tente ! Par exemple, sur certains sentiers de grande randonnée comme le GR20 en Corse, il est interdit de faire du camping sauvage, votre tente doit être sur un emplacement dédié à proximité d'un refuge pour ne pas perturber la faune locale. 

Pour y voir plus clair sur les principaux parcs nationaux de France et la législation en vigueur, nous avons dressé la liste des autorisations et restrictions les concernant :

  • Bivouac dans le Parc national de la Vanoise : autorisé à proximité immédiate de certains refuges mettant à disposition des emplacements, entre 19 h et 8 h du matin.
  • Bivouac dans le Parc national des Cévennes : autorisé entre 19 h et 9 h du matin, mais seulement le long des itinéraires balisés de grande randonnée, à 50 mètres maximum de part et d’autre du chemin.
  • Bivouac dans le Parc national des Pyrénées : autorisé entre 19 h et 9 h à au moins une heure de marche des limites du parc national ou d’un accès routier.
  • Bivouac dans le Parc national des Écrins : autorisé dans une tente de petite taille entre 19 h et 9 h à au moins une heure de marche des limites du parc ou d’une route. Si le campement est installé à moins d’une heure de marche, il doit être à proximité de refuges fréquentés des itinéraires de grande randonnée (le Pré de la Chaumette, aux abords du lac de la Muzelle à Venosc et au Pré des Selles aux abords du lac Lauvitel au Bourg d’Oisans).
  • Bivouac dans le Parc national du Mercantour : autorisé entre 19 h et 9 h  à au moins une heure de marche des limites du parc ou d’une route.
  • Bivouac dans le Parc national de la Guadeloupe : autorisé à au moins une heure de marche des limites du parc ou d’une route.
  • Bivouac dans le Parc national de la Réunion : autorisé à proximité immédiate d’un itinéraire ou d’un gîte entre 18 h et 7 h.
  • Bivouac dans le Parc national de Port-Cros, Parc national des Calanques et Parc national de Guyane : interdit. 

Par ailleurs, sachez que les feux sont interdits dans 99% des cas.

Ces réglementations sur le bivouac à l’esprit, passons à présent au coeur du sujet : quel matériel de bivouac choisir ! Débutons la liste par la pièce phare de votre équipement, à savoir celle qui va abriter vos nuits : la tente



Checklist Bivouac : Tente

Matériel Bivouac : tente

Bien choisir sa tente de randonnée et son emplacement

Dépliée et montée chaque soir, repliée chaque matin, votre tente de bivouac doit donc être à la fois facile à monter pour vous éviter un casse-tête hebdomadaire, mais également légère, car elle sera présente sur votre dos tout au long de votre périple. Vous l’aurez compris, un matériel de bivouac léger est crucial ! Nous vous conseiller d'opter pour une tente auto-portante offrant une imperméabilité au sol d'au minimum 1 500 Schmerber, afin d'essuyer les orages ! Bien pratique si une fois montée, vous vous êtes rendu compte que l'emplacement choisi ne convenait pas ! Outre votre tente de randonnée, l’emplacement est également déterminant pour vous faciliter la tâche. Ainsi, veillez choisir un espace plat, débarrassé des pierres et autres indésirables qui pourraient abîmer cette dernière. Aussi, prenez soin de placer l’ouverture principale de votre tente à l’abri du vent, et, si possible, votre tente de bivouac elle-même à l’abri du vent ! Pour encore plus de confort, vous pouvez également disposer de l’herbe sèche supplémentaire sur votre emplacement, avant d’attaquer l’étape finale, à savoir le montage de votre tente de randonnée.  En l’occurrence, une règle doit être respectée : ne surtout pas attendre la nuit pour installer cette dernière : moment désagréable et mauvaises surprises assurés ! 

Comment bien choisir sa tente de randonnée ?


Matériel bivouac : tente

➤ Tentes ultra légères - Boutique


Une fois votre tente de randonnée installée vient le moment de se glisser à l’intérieur de celle-ci, dans votre sac de couchage et pour les plus adeptes de confort, sur votre matelas de randonnée.


Checklist Bivouac : Couchage

Matériel Bivouac : couchage

Bien choisir son sac de couchage

En grande partie responsable de la qualité de votre sommeil, votre sac de couchage doit faire l’objet d’un choix mûrement réfléchi. En effet, vous ne prendrez pas le même sac de couchage pour réaliser un bivouac en montagne ou un bivouac dans des endroits chauds et humides. À températures et situation géographique différentes, sac de couchage différent ! Ainsi, l’un des premiers aspects à prendre en compte dans le choix de votre sac de couchage n’est autre que sa température de confort. A noter : une température de confort comprise entre 0°C et 5°C est généralement suffisante pour vos bivouacs et représente le meilleur ratio poids/température/compressibilité. Veillez à bien vous renseigner sur le lieu dans lequel vous vous rendez, une erreur d'appréciation sur la température de confort de votre sac et c'est un risque d'hyperthermie que vous encourez. Le second aspect, tout aussi primordial, concerne le choix de l’isolation de votre sac de couchage. Autrement dit, votre choix doit-il se porter sur un sac de couchage en duvet, ou un sac de couchage synthétique ? Il n’y a en l'occurrence pas de bonne réponse. Globalement, un sac de couchage en duvet est généralement plus léger et plus compact, et tient plus chaud. Il est néanmoins plus fragile et sensible à l'humidité. Un sac de couchage synthétique, quant à lui, se distingue plutôt pour ses qualités hydrophobes et de séchage rapide. Toutefois, le matériel de bivouac a grandement évolué ces dernières années, réduisant ainsi les défauts de chaque typologie. Vous trouverez à ce titre des sacs de couchage en duvet hydrophobe, ou des sacs de couchage synthétiques extrêmement compressibles et légers. A votre coeur (et à votre porte-monnaie !) de décider donc vers quel modèle se porter pour vos bivouacs ! 

Comment bien choisir son sac de couchage ?


➤ Sacs de couchage légers - Boutique


Si le sac de couchage fait partie des indispensables de votre équipement de bivouac, le matelas de randonnée peut également faire toute la différence durant vos nuits à la belle étoile. Zoom sur la question ! 


Bien choisir son matelas de randonnée

Un matelas autogonflant, tu prendras ? Si le confort est crucial pour vous, un matelas auto-gonflant est, en effet, idéal. Le matelas en mousse, quant à lui, est indéniablement moins moelleux, mais présente l’avantage d’une résistance à toutes épreuves, quels que soient le sol ou la météo. Outre l’aspect confort, l'isolation est également importante dans le choix de votre matelas de randonnée. A ce titre, votre matelas de randonnée peut réellement faire la différence en cas de températures très basses, en formant une barrière entre vous et le sol. L’isolation d’un matelas de randonnée s’exprime en valeur R (R-Value), qui se décompose comme suit :

  • R-Value < 1 : matelas 1 saison - été uniquement$
  • R-Value 1 à 2 : matelas 2 saisons - mi-printemps à mi-automne
  • R-Value 2 à 3 : matelas 3 saisons - printemps, été, automne
  • R-Value > 3 : matelas 4 saisons - toute l’année

Si l’isolation joue un rôle crucial pour votre confort, l’épaisseur de votre matelas de randonnée joue également directement ce dernier. De manière générale, les matelas de randonnée auto-gonflants offrent le meilleur ratio épaisseur/poids. 


Matériel bivouac : sac de couchage


Après une bonne nuit dans les bras de Morphée, une deuxième thématique de votre matériel de bivouac entre en jeu, et non des moindres : celle de l’alimentation et de l’hydratation. Réchaud, filtre à eau, vaisselle de camping, encas... passons au crible cette partie essentielle de votre équipement de bivouac.                          


Checklist Bivouac : Autour du repas

Matériel Bivouac : autour du repas

Bien choisir son réchaud

En matière de réchaud, votre destination guide majoritairement votre choix. Plusieurs critères de sélection entrent en compte comme, par exemple, le type de combustible, l'environnement dans lequel vous allez vous trouver, les éventuels transports, le temps d'ébullition moyen ou encore la puissance de son réchaud. Pour un bivouac dans nos montagnes françaises entre le printemps et l'automne, un simple réchaud à gaz sera largement suffisant pour votre excursion. Offrant un bon rapport qualité/prix, leur cartouche contient un mélange de propane et de butane. Autre option qui s'offre à vous, le réchaud multi-combustibles. Ce type de réchaud est particulièrement adapté si vous partez dans des contrées très froides. En effet, ce type de réchaud fonctionne avec de l'essence, qui a pour vertu, contrairement au butane, de ne pas geler lorsqu'il fait très froid. De plus, on peut trouver de l'essence partout dans le monde, c'est donc une bonne option si vous devez voyager en avion !

Comment bien choisir son réchaud ?


➤ Réchauds - Boutique


Bien choisir son filtre à eau / pastilles purificatrices

Si s’alimenter est important, s’hydrater l’est tout autant ! Pour vous assurer d’avoir de l’eau potable à disposition durant votre périple, un système de purification d’eau vous sera nécessaire et doit ainsi faire partie de votre liste de matériel de bivouac. En effet, même l’eau la plus claire peut être contaminée, de diverses manières. Or, une contamination pourrait vous causer bien des problèmes, voire mettre fin prématurément à votre périple. Pour éviter ce genre de possibilité, deux solutions existent sur le marché : les filtres à eau et les pastilles purificatrices. Si les filtres à eau proposent en général une solution immédiate de traitement de l’eau, les pastilles purificatrices nécessitent généralement 30 minutes à 2 heures d’attente. Ces dernières peuvent être utilisées seules, ou en complément d’un filtre à eau, pour encore plus de fiabilité. Aussi, si vous faites le choix d’un filtre à eau dans votre équipement de bivouac, sachez qu’il en existe plusieurs sortes : les filtres à eau avec pompe, les filtres à eau par gravité, les pailles et gourdes filtrantes et les purificateurs par UV. 

Comment choisir son filtre à eau de randonnée ?


Si les fabricants proposent de véritables petits bijoux pour vous hydrater, il en va de même pour vous alimenter ! Couteaux multifonctions, repas lyophilisés, barres énergétiques : vous trouverez forcément votre bonheur ! 


Bien choisir sa vaisselle de camping

Le poids et le gain de place étant primordiaux durant un bivouac, la vaisselle de camping peut vite devenir encombrante dans votre matériel de bivouac. Pour vous faciliter la vie, de nombreuses marques, à l’image de Sea To Summit, proposent par exemple des couteaux multifonctions, des fourchettes/cuillères, ou encore des couverts et bols rétractables à emporter dans toutes vos épopées. Là encore, ce n’est pas le choix qui manque ! 


Matériel bivouac : repas


Une tente, un repas, de l’eau potable : votre bivouac s’annonce parfait, ou presque… Pour y voir clair après la tombée de la nuit, l’éclairage est également un must-have de votre équipement de bivouac à ne surtout pas oublier ! 


Checklist Bivouac : Eclairage

Matériel Bivouac : éclairage

Bien choisir sa lampe frontale

Que ce soit pour reprendre son chemin avant le lever du jour, ou pour vous éclairer durant votre repas au pied de votre tente le soir, une lampe frontale est tout simplement indispensable. A ce titre, nous vous recommandons d’opter pour une lampe frontale d’une puissance de 100 à 150 lumens, ou entre 200 et 300 lumens si vous comptez marcher de nuit. Aussi, pour choisir entre deux modèles à la puissance lumens identique, prenez également en compte l’autonomie de la lampe frontale. Plus elle est élevée, mieux ce sera ! 


Matériel bivouac : éclairage

Dernière thématique, et non des moindres, pour votre équipement de bivouac : l’hygiène et les soins ! Découvrez nos recommandations phare à ce sujet. 


Checklist Bivouac : Hygiène et soins

Matériel bivouac : hygiène & soins

Bien préparer sa trousse à pharmacie

De la même manière qu’une blessure ne se prévoit pas, il en va de même pour une piqûre d’un quelconque insecte, une tique, un éraflure, ou tout accident inopiné. C’est pour cette raison que votre matériel de bivouac doit inévitablement contenir une trousse à pharmacie composés de produits essentiels, à savoir :

  • Antiseptique
  • Bandes adhésives élastiques (Elastoplast, Urgo)
  • Pansements
  • Compeed (de différentes formes)
  • Pince à épiler
  • Epingles à nourrice (x 2)
  • Aiguille
  • Petite paire de ciseaux
  • Compresses stériles
  • Sérum physiologique ou collyre
  • Tire-tiques
  • Sparadrap
  • Ibuprofène ou autre anti-inflammatoire
  • Antihistaminique pour traiter les réactions allergiques
  • Pommade anti-bactérienne
  • Aspivenin
  • Manuel d’utilisation et d’information avec numéro de téléphone des secours etc.



Checklist équipement : Trousse de secours


Non exhaustive, cette trousse de secours peut être complétée par vos soins en fonction de vos sensibilités personnelles (asthme, allergies etc…) pour limiter toute mauvaise surprise durant votre trek.  


Matériel bivouac : pharmacie & hygiène



➤ Hygiène & Soins - Boutique


Checklist Bivouac : Autres effets personnels utiles

Matériel bivouac : effets personnels


Toutes les thématiques de votre matériel de bivouac ont à présent été passées en revue. Il reste toutefois un point non moins négligeable à aborder, qui ne concerne cette fois non pas votre équipement de bivouac, mais une véritable ligne de conduite à tenir pour vos bivouacs. Prenez note ! 


Bivouac : l’importance de ne pas laisser de traces de son passage

Bivouac : l'importance de ne pas laisser de trace de son passage

Peu importe que vous réalisiez une randonnée à la journée ou un trek de plusieurs semaines, le respect de l’environnement doit tout le temps s’appliquer. Pour préserver l’environnement dans lequel vous évoluez, et tout particulièrement en tant que randonneur, la règle d’or est la suivante : ne laisser aucune trace sur son passage. Si l’on pense en premier lieu au fait de ne pas laisser de déchets, ce concept va plus loin et porte également sur votre comportement : ne pas cueillir de plantes, ne pas s’éloigner des sentiers pour préserver les espaces sauvages, ne pas piétiner l’herbe… en somme, avoir l’impact le plus minime sur le lieu dans lequel vous vous trouvez. Fondez-vous dans le paysage : l’expérience n’en sera que plus riche ! 


Des doutes ou des questions persistent sur le matériel de bivouac à emporter pour votre prochaine aventure ? Contactez notre équipe d'experts au 01 84 67 14 24 (appel gratuit) ou en envoyant un message depuis notre Centre d'aide. Nous nous ferons une joie de vous aiguiller dans le choix de votre équipement de bivouac


➤ Matériel bivouac - Boutique


Crédits photos (dans l'ordre d'apparition) : (1,2,4,8)©Nemo Equipment - (3,9,10)©Big Agnès - (6)©Sea To Summit- (7)©Black Diamond - (5)©Mountain Equipment

Laissez un commentaire

Articles liés