Magazine

Comment bien s'habiller pour courir en hiver ?

Hardloop, le 4 août 2022
Comment s'habiller pour courir en hiver

Conserver son rythme sportif et ses entraînements hebdomadaires malgré les conditions hivernales n’est pas toujours aisé. Difficile de se motiver pour courir les jours de vent, de froid, de pluie ou même parfois de neige. Avec les journées qui raccourcissent, cela donnerait presque une bonne excuse pour éviter une sortie running après le travail...

Si vous prenez tout de même votre courage à deux moufles et vous décidez à sortir le bout de votre nez dans le froid, se pose alors la question suivante : comment s’habiller pour courir en hiver ? L'art du running dans des conditions climatiques variables est délicat. Comme souvent, tout est une question de superposition efficace de couches techniques pour ne pas finir avec toute votre garde robe sur le dos, ni complètement congelé. 

Voici donc nos conseils pour choisir la tenue de running adéquate pour braver le froid mais également les potentielles intempéries. Nul besoin d'échauffement, suivez le guide et apprenez comment bien vous habiller pour courir en hiver !

  1. Haut du corps : entre protection et isolation
  2. Bas du corps : entre confort et liberté de mouvement
  3. Protéger ses extrémités pour une sortie de qualité
  4. Notre sélection Hardloop dans la gamme Odlo
  5. Nos quelques conseils avant de chausser ses baskets

Comment s'habiller pour courir en hiver : haut du corps

Comment s'habiller pour courir par temps froid

Lorsque vous courez, le haut de votre corps est la partie la plus exposée au froid, contrairement à vos jambes qui ont déjà moins de prise au vent et qui produisent plus de chaleur grâce aux muscles en action.

Tout d'abord, oubliez vos sweat-shirts à capuche et vos t-shirts en coton et optez pour des vêtements près du corps et en tissus techniques. Les vêtements de running larges sont en effet à proscrire car l’entrée d’air et donc de froid est beaucoup plus importante. Or lorsque les températures diminuent, il n’est pas très agréable d’avoir des courants d’air froids circulant sous ses vêtements.

Laissez également de côté vos affaires en coton car le tissu absorbe l’humidité mais ne l’évacue pas.

Nous vous conseillons d’adopter le système des trois couches que nous allons vous détailler dès maintenant, composées de tissus techniques spécifiques pour optimiser l’apport de chaleur, l’évacuation de la transpiration et la protection contre les intempéries extérieures. 

 

Tenue running hiver : adoptez le système 3 couches

Le système de trois couches est devenu un incontournable pour courir en hiver. Il permet d’adapter son équipement en fonction des conditions météo et de l'intensité de sa course à pied. Chaque couche possède des caractéristiques différentes et complémentaires. La première va apporter la respirabilité, la deuxième la chaleur par son isolation thermique et la troisième, le caractère coupe-vent et l’imperméabilité.

Le système des trois couches se décline facilement car la première couche, en contact direct avec la peau, est obligatoirement portée durant votre séance running. La deuxième couche est une couche d’isolation thermique, apportant de la chaleur au corps et à ajouter lorsque les températures sont basses. Enfin, la troisième couche n’est pas obligatoirement portée car elle intervient uniquement en cas d’intempéries (vent, pluie, neige…). Son caractère coupe-vent et imperméable (ou a minima déperlant) vous offre une protection efficace contre les aléas de la météo.

technologie des trois couches haut du corps pour courir en hiver

Maintenant que vous avez bien compris le principe, rentrons un peu plus dans le détail technique des caractéristiques propres à chaque couche. 

  • Première couche : respirabilité

La première couche est en contact direct avec votre peau et a pour objectif de gérer correctement l’humidité au cours de l’effort. Bien entendu, lorsque vous courez, vous transpirez et votre maillot de running en contact direct avec votre peau devient humide. Votre première couche doit donc être respirante, permettant ainsi au tissu de sécher rapidement et d’empêcher le froid de vous atteindre pendant votre session de course à pied. Un tissu humide ou mouillé prive en effet le corps de sa chaleur naturelle, favorisant cette sensation désagréable de froid contre le corps (ou comment rester cloué au lit le lendemain !). Bannissez donc les t-shirts en coton de votre garde-robe et optez pour un sous vêtement technique composée de fibres hydrophobes qui absorberont correctement votre sueur et sècheront rapidement. D'ailleurs, si vous ne savez pas comment choisir vos sous-vêtements techniques, on vous a concocté un petit guide à retrouver ici : comment bien choisir ses sous-vêtements thermiques ?

Pour info, vous entendrez parfois parler de “seconde peau”. La seconde peau est une couche intermédiaire entre la peau et la première couche, faisant office de couche 0. Elle est généralement très près du corps.

  • Deuxième couche : isolation thermique

La seconde couche est indispensable à la pratique de la course à pied en hiver car elle permet d’isoler du froid. Elle retient la chaleur émise par votre corps pour le maintenir à sa température malgré le froid. Il existe des secondes couches plus ou moins respirantes selon l’intensité de l’effort. Que ce soit pour un jogging hivernal à faible allure, une compétition course à pied par temps froid ou un trail blanc, vous choisirez une seconde couche plus ou moins épaisse et donc plus ou moins chaude. Pour une pratique avec un tel effort intense, optez donc pour une seconde couche assez légère pour gagner en respiration et réduire le fort apport thermique. Il existe des secondes couches thermiques qui ne craignent pas l’humidité voire l’absorbent pour mieux l’évacuer. Une polaire en fibres synthétiques va, par exemple, garder sa capacité d’isolation thermique y compris lorsqu’elle est humide. Si vous voulez en savoir plus à ce sujet, on vous propose de jeter un coup d'oeil à l'article comment bien choisir sa veste polaire, ça pourrait vous intéresser !

On retrouve dans cette catégorie des vestes telles que : polaires, softshells et doudounes légères.

  • Troisième couche : coupe-vent, imperméabilité, déperlance

Sortir courir en hiver, c’est aussi se livrer aux intempéries telles que le vent, la pluie ou encore la neige. Ces dernières peuvent devenir anecdotiques, à condition de s’équiper d’une troisième couche, aux caractéristiques imperméables, respirantes et coupe-vent. Également appelée Hardshell, cette troisième couche a pour vocation de vous maintenir au sec et à l'abri du vent. En effet, le contact du vent sur l'humidité de votre première ou seconde couche accentue la sensation de froid. Et pour savoir comment bien choisir sa veste hardshell, c'est par ici que ça se passe !

Pour bien vous isoler, votre veste running hiver doit donc être dotée d’une membrane imperméable et respirante. Le fonctionnement est simple, les pores de la membrane sont trop fins pour que l’eau y pénètre mais assez gros pour que la transpiration s’en échappe, ce qui est parfait, donc, pour courir en hiver.

Prochaine étape : le choix des tissus. Synthétique, laine, duvet, coton, quels sont les avantages et les inconvénients ? 

 

Matière Avantages Inconvénients
Synthétique
Séchage rapide, bonne gestion de l'humidité, impression de plus grande légèreté par rapport aux autres tissus, recyclable, peu coûteux

N'empêche pas l'apparition des odeurs naturelles
Laine
Naturel, bonne isolation, bonne gestion de l'humidité, pas d'odeur désagréable

Ne sèche pas aussi vite que le synthétique, tissu qui semble moins léger que les autres
Duvet
Naturel, bonne isolation, bonne gestion de l'humidité, pas d'odeur désagréable

Plus cher, séchage lent
Coton
Peu coûteux, polyvalent

Faible isolation, faible gestion de l'humidité

 

Le choix de couleurs sombres pour courir l'hiver

La couleur de sa tenue de running hiver a également son importance et son utilité. Rappelez-vous que les vêtements de running hiver sont conçus à partir de fibres qui captent la chaleur et réchauffent le corps. Privilégiez donc des couleurs sombres ! Le soleil a beau être moins chaud durant la période hivernale, vos vêtements absorberont la chaleur de ce dernier et participeront à votre confort durant votre sortie course à pied hivernale. En revanche les couleurs foncées sont peu visibles, veillez donc à vous munir d’éléments de sécurité (bracelet ou gilet réfléchissant, lampe frontale…) notamment si vous terminez vos séances de course à pied à la tombée de la nuit ou les débutez avant le lever du soleil afin de vous rendre visible des automobilistes ou des autres usagers.

 

L'importance d'une brassière de running adaptée

Côté femmes, le choix des brassières de sport est aussi à faire avec attention. Une douleur à la poitrine peut rapidement mettre fin à votre sortie running. Plusieurs éléments sont à prendre en compte lors de votre sélection.

La bande sous-poitrine est l’élément le plus important de tous car elle participe essentiellement au maintien de la poitrine durant l’effort. Elle doit être à la fois confortable et tendue. Pour s’assurer que la bande sous-poitrine est bien ajustée, vous devez être capable de passer uniquement deux doigts dessous. Si tel n’est pas le cas, optez pour un tour de dos plus grand ou plus petit.

Autre élément à bien choisir : la taille du bonnet. Le bonnet ne doit pas plisser ni couper la poitrine, il doit englober, à la perfection, cette dernière. Nous vous conseillons également d’opter pour des bretelles larges et croisées dans le dos, souvent plus confortables et offrant un meilleur maintien.

Les armatures doivent également être les plus douces et confortables possibles. Elles doivent suivre le contour du sein sans le comprimer ni le couper. La brassière doit vous offrir un maintien et non une compression de la poitrine. 

Maintenant que vous êtes finement équipé pour le haut du corps, passons à présent aux vêtements spécifiques pour le bas du corps pour courir en hiver.

Pour savoir quand les porter et comment les choisir, vous pouvez retrouver nos humbles conseils sur l'article comment bien choisir son soutien-gorge ou sa brassière de sport.

 

Comment s’habiller pour courir en hiver : bas du corps

Vêtements de running hiver

Vous vous en doutez, lorsque l'on court, les jambes sont constamment en mouvement. Il n'est donc pas nécessaire de les couvrir autant que le haut du corps.

 

Les collants de running hiver

Les jambes sont la partie du corps qui génère le plus de chaleur durant une sortie running. Même en hiver, une protection isolante du froid n’est pas forcément utile. Une paire de collants de running, légère mais près du corps, va garder la chaleur émise par vos muscles. L’idéal est d'opter pour un bas qui tienne suffisamment chaud en début de séance puis maintienne votre corps à température en respirant suffisamment pour évacuer la sueur. Les matières synthétiques sont à ce titre recommandées pour leur confort et leur souplesse, garantissant en effet une liberté de mouvement importante. Si vous êtes amené à courir par temps très froid (températures inférieures à -10°C), vous pouvez coupler votre collant à un pantalon de running ou short coupe-vent, minimisant ainsi l’impact du vent sur votre corps. 

Sous-vêtements de running hiver

Il n'existe pas de règle précise concernant les sous-vêtements pour courir l’hiver. Ces derniers doivent, avant tout, être confortables à porter. Optez donc pour un sous-vêtement offrant un bon maintien tout en restant souple. Favorisez également des sous-vêtements de running à coutures plates pour éviter les irritations éventuelles avec la peau, qui sont bien désagréables durant l’effort ! La respirabilité est ici aussi très importante.

 

Les chaussettes de running hiver

Tout comme pour le haut du corps, bannissez les chaussettes en coton pour vos sorties running, même en période de froid car elles n'évacuent pas l’humidité. Une chaussette humide est une chaussette qui est source d’ampoules. Pour courir en hiver, le port de chaussettes respirantes est vivement conseillé. Il en existe en laine pour l’hiver, pour bénéficier d'un excellent rapport entre respirabilité et chaleur.

 

Les chaussures de running

Les chaussures de running sont l’outil principal de l'équipement du coureur. Il est primordial de les adapter à l’environnement de sa course. En effet, si vous courez en ville, sans neige, et que le seul changement saisonnier est le froid, votre paire habituelle avec éventuellement une paire de chaussettes de running plus chaudes fera parfaitement l'affaire.

Si vous courez régulièrement sur sentier, l’humidité voire la neige peuvent être de la partie. Pour cela, il est préférable d’opter pour des chaussures de trail à semelle bien crantée pour éviter les mauvais appuis ou les glissades. Enfin, si vous êtes un adepte des trails blancs, vous pourrez ajouter des chaînes à vos semelles crantées. Que ce soit sur terrains boueux ou dans la neige, nous vous recommandons donc d'opter pour des chaussures de trail imperméables telles que les Ultra Raptor GTX de La Sportiva ou encore les Peregrine 12 GTX de Saucony, des modèles fiables, robustes, et parfaits pour la pratique de la course à pied sur des sols techniques, accidentés et glissants. 

La majeure partie de votre corps est désormais prête à braver l’hiver pour profiter de vos sorties running. Néanmoins, ce n’est pas forcément la plus sensible. Les extrémités de votre corps, telles que les mains, la tête ou encore le cou, sont les premières touchées par le froid. N’oubliez pas de protéger vos extrémités, il n’est jamais agréable de courir en hiver en ayant le cou exposé ou les mains gelées.

Comment s'habiller pour courir en hiver : protéger ses extrémités (tête, mains, cou)

Tenue pour courir en hiver

Les mains et la tête sont les principales sources de perte de chaleur. Autant vous dire qu’en les protégeant, vous pouvez facilement diminuer cette perte de chaleur pour ainsi trouver de plus en plus de plaisir à vos séances de course à pied en hiver.

 

Les gants de running en hiver

Qui n’a jamais eu froid aux mains en sortant courir l’hiver ? Personne ! Certaines vestes (deuxième ou troisième couche) sont équipées de passe-pousses : la veste vous recouvre le haut des mains en passant entre l’index et le pouce. Cette solution peut suffire quand il fait frais, mais quand il fait véritablement froid, les gants de running sont vivement conseillés. En soie, en laine ou en polaire, les choix sont multiples. Certains sont plus chauds que d’autres, ou bien plus respirants. En somme, le choix de vos gants dépend le plus souvent de votre situation géographique. 

En région pluvieuse ou venteuse, il est préférable d’opter pour des gants coupe-vent et déperlants pour garder les mains au sec un maximum de temps. Dans les endroits plus froids, optez pour des gants en polaire ou en laine, qui seront plus chauds mais moins protecteurs face à l'humidité et au vent. Notez que la matière polaire est souvent plus confortable et respirante que la laine. Si au contraire, vous habitez des régions ensoleillées et aux températures plutôt clémentes l'hiver, nous vous conseillons d'opter pour des gants de running en soie

Aussi, la technologie tactile est un plus qui permet d'utiliser des écrans sans enlever ses gants, pratique donc si vous manipulez régulièrement votre smartphone pour la musique ou votre application de course à pied ! Choisissez donc vos gants running hiver en fonction de l’environnement dans lequel vous aller courir. 

 

Les bonnets pour la course à pied

La tête est l’endroit où la chaleur se perd le plus rapidement. La capuche peut être utile pour limiter cette perte de chaleur mais est parfois difficile à garder en présence de vent ou suivant votre vitesse, le terrain... Pour la mobilité du cou, elle n'est pas non plus très pratique. Le bonnet running hiver est donc idéal pour conserver la chaleur de la tête puisqu'il restera bien en place, même en cas de vent violent. Côté matière, le polyester est à privilégier car il saura tenir votre tête au chaud tout en étant respirant, à l’inverse de la laine ou du coton par exemple. Il sèchera donc assez rapidement. 

L'élasthanne apportera un côté élastique au bonnet, il épousera au mieux la forme de votre tête tout en garantissant un confort optimal. Il n’y a pas de règle de température pour le port du bonnet de running durant vos sorties, mais il est conseillé de le porter dès qu’il fait froid (en dessous de 5°) ou qu’il y a du vent, notamment pour protéger vos oreilles.

 

La cagoule running pour les conditions extrêmes

Pour vos sorties dans des conditions encore plus froides (-20°C), vous pouvez opter pour le port d’une cagoule de course. Ce couvre chef a l’avantage de couvrir toute la tête et parfois également tout le visage sauf les yeux, conservant de façon optimale la chaleur de votre corps et de vos extrémités. Un bouclier efficace pour courir en hiver contre le froid et le vent ! Le plus souvent en molleton ou en laine, les cagoules running sont à privilégier uniquement quand les températures sont très (très) basses. 

 

Le cache cou ou bandeau pour le running

Concernant le cou, les écharpes sont loin d’être la meilleure solution ! Rarement respirante, porter une écharpe pour courir n’est pas non plus très agréable ou pratique. Un cache cou de running sera bien plus efficace, respirant et élastique. En polyester pour une respiration et un séchage plus rapide que la laine, le cache cou est à privilégier dès que l’air est froid ou quand il y a du vent frais (cela vous évitera d'attraper froid à la gorge). De plus, il est très pratique si vous souhaitez le remonter devant votre nez en cas de grand froid.

Concernant le bandeau de running, il offre une bonne alternative au bonnet et ne couvre que les oreilles. Nous vous conseillons de porter un bandeau en cas de vent, lorsque les températures ne sont pas froides (10°C). Il est préférable, comme pour le bonnet, de le choisir en polyester (plus respirant que la laine et séchant plus rapidement) combiné à de l'élasthanne pour le confort et la tenue.

Dernier détail mais pas des moindre : nous vous conseillons de préparer au chaud vos vêtements de running avant de les enfiler pour sortir braver le froid. Concernant les premières couches, qui touchent le corps, mieux vaut les sortir d’un endroit chaud (pas loin du radiateur par exemple) que d’un sac de sport froid laissé dans la voiture... Cela ajoute un confort que vous apprécierez et évite de refroidir les muscles avant l’échauffement, qui est d’autant plus important en hiver.

 

Bien s'habiller pour courir dans le froid avec Odlo

Vêtements de running Odlo

Pour établir un exemple de tenue parfaite pour courir en hiver en tout confort, nous nous nous sommes rapprochés de notre partenaire Odlo® spécialiste des sports d'hiver.

Lorsque l'hiver arrive et, avec lui, son lot de températures glaciales, vous pouvez opter pour le Blackcomb Light en tant que première couche thermique. Sa composition technique apporte une grande liberté de confort, une chaleur inégalée et un contrôle naturel de la température corporelle. Doté de zones ventilées stratégiquement placées grâce à sa construction anatomique, restez frais pendant toute la durée de votre effort. Tout pour rendre ce maillot manches longues un incontournable de votre garde-robe de running en hiver !

En cas d'intempéries, la veste imperméable Jacket Dual Dry Waterproof Insulated sera votre meilleure alliée pour combattre les éléments. Cette veste imperméable de running a été conçue pour vous protéger sans jamais vous encombrer. Elle est également dotée d'une imperméabilité à toute épreuve (colonne d'eau de 20 000 mm), d'une respirabilité hors norme (50 000 MVTR). Avec sa capuche couvrant l’entièreté de la tête et sa coupe proche du corps, soyez sûr(e)s de rester au sec en toute circonstance lors de vos sessions running.

Avec sa coupe ajustée près du corps et son col haut, le maillot Blackcomb Eco sera un atout de taille lors de vos entraînements en extérieur. Il vous apportera une bonne isolation thermique tout en étant respirant. Cerise sur le gâteau : il évacue parfaitement l'humidité, confort garanti ! Et grâce à son design original, soyez sûres d’être au chaud et au sec tout en exprimant votre style.

La veste imperméable pour femme Zeroweight Dual Dry développée par la marque Odlo sera votre meilleure partenaire lorsque la pluie commence à tomber lors de vos sessions running. Confectionnée à l’aide de tissus légers et imperméables, elle vous assure de rester au chaud et au sec en toute circonstance, tout en vous offrant une importante liberté de mouvements. La technologie Dual Dry offre l'équilibre parfait entre imperméabilité et respirabilité. À vous les sorties pluvieuses !

Le bas du corps

Pour garder les jambes bien au chaud pendant vos séances d'hiver, Odlo a sélectionné pour les runneurs le collant Active Warm Eco. Fabriqué à l’aide d’une matière très extensible et technique, ce collant thermique pour homme offre une excellente liberté de mouvement tout en assurant chaleur et respirabilité durant l’effort. Un collant chaud et bien pensé pour vous accompagner lors de toutes vos sorties intenses par temps froid.

Comme son nom l’indique, le collant Zeroweight Warm Reflective est très léger. Mais ne vous y trompez pas ! Ce collant running saura vous protéger de la meilleure des manières contre le froid et le vent. Un atout de taille lors de vos sorties running. Prévu pour les temps froids, il allie liberté de mouvement et performance, en ajoutant une technologie déperlante. Pour battre vos records, ce collant permet d'affronter le froid à un rythme soutenu. À vos marques !

De même que sa compère, le collant Tights Zeroweight Print Reflective saura mêler efficacité et légèreté. De plus, les bandes réfléchissantes vous assurent d’être visible même lorsque la météo vous fait défaut. Sécurité avant tout !

Le short 2-in-1 Shorts Axalp Trail vous accompagnera lors de vos sessions trail et running. Muni d'un cuissard intégré, il offre un maintien de choix tout en garantissant une véritable liberté de mouvements. La combinaison des deux shorts offre une excellente gestion de l'humidité, vous assurant de rester au chaud et au sec tout au long de vos sorties. Le partenaire idéal lorsque les températures sont au beau fixe !

Les accessoires running hiver : bonnet, cache-cou, gants

 

Les gants Active Warm Eco seront un allié de choix lors de vos sessions running par temps froid. Ces petites merveilles vous assurent de rester au chaud tout en vous offrant une liberté de mouvement digne de ce nom. Fins et résistants, vous pouvez également les combiner avec un gant plus épais à enfiler par-dessus pour braver les froids les plus mordants l’hiver.

Pour braver les températures les plus froides, vous pouvez opter pour le bonnet Ceramiwarm conçu par Odlo, offrant un bon transfert d'humidité et une excellente rétention de chaleur. Grâce à sa coupe ajustée et élastique, ce bonnet de running épouse confortablement les contours de la tête sans points de pression pour que vous restiez pleinement concentré sur votre session de course à pied.

Grâce aux couches situées au niveau des talons et des pointes, les chaussettes de running Ceramicool sont parfaitement adaptées aux sessions running par tous les temps. En plus d’être particulièrement confortables, la technologie Ceramicool refroidit vos pieds de manière naturelle. Cerise sur le gâteau, ces chaussettes de running vous gardent éloignés des mauvaises odeurs liées à la transpiration !

Le tour de cou Tube Active Warm Eco, quant à lui, tient votre cou à l'abri du froid et des courants d'air durant vos sorties running. Avec sa bonne isolation thermique et son séchage rapide, ce tour de cou est idéal pour courir en hiver.

Courir en hiver : nos quelques conseils indispensables avant de chausser ses baskets

Conseils pour courir en hiver

La tenue de running est certes essentielle, mais n’oublions pas toutefois qu'une alimentation saine et une bonne hydratation sont également primordiales en phase préparatoire de vos sorties. Sans parler des accessoires pour être visible qui comptent énormément pour votre sécurité.  

 

Alimentation & Hydratation

Il est évident qu’il est conseillé d’avoir une alimentation saine et équilibrée, surtout pour courir en hiver. Il faut bien manger et s’hydrater, autant avant, pendant, qu’après l’effort.  Le froid va en effet augmenter les besoins de votre corps qui puisera plus rapidement dans vos réserves. Le corps a donc besoin de plus de ressources qu’en temps normal pour réguler sa température. En hiver, il est conseillé d’augmenter légèrement (de 20 %) la ration de glucides et de lipides pour contrer ces effets. Vous pouvez également manger pendant l’effort, peu avant ou peu après : fruits secs, barre de céréales… Enfin, il faut boire régulièrement et ne pas attendre d’avoir soif. La bouche, en temps froid, va s’assécher plus rapidement. Buvez donc régulièrement, peu en quantité mais souvent. Sachez que boire chaud (ou du moins ne pas boire frais) est meilleur pour votre corps si vous souhaitez courir en hiver.

 

Quelques accessoires indispensables

Encore plus en hiver qu’en été car la visibilité est réduite (jours plus courts, brouillard, pluie, neige, etc…), il est primordial d’être équipé pour voir mais surtout pour être vu. Parmi les accessoires indispensables si vous avec pour habitude de courir de nuit, la lampe frontale vous laisse les mains libres et vous éclaire toujours là ou vous allez, tout en suivant vos mouvements de tête et donc votre regard. Elle sert aussi à être vu par les autres coureurs, voire par les automobilistes si vous êtes amené à courir sur route de nuit. Si c'est le cas, optez pour une frontale avec témoin arrière, comme c'est le cas sur la Petzl Nao® par exemple ! 

Besoin de lumière ? Découvrez notre gamme de lampes frontales pour le trail-running !

Nous vous conseillons également de partir avec des gilets ou brassards réfléchissants lorsqu’il fait sombre pour votre sécurité, notamment si vous devez courir en forêt ou sur route. La Jacket Zeroweight Pro Warm Reflect conçue par Odlo propose justement un design réfléchissant pour être vu de nuit. 

Veste réfléchissante pour courir de nuit

Autre accessoire très pratique et très utile : les lunettes de soleil running qui procurent confort et protection. Déjà, comme leur nom l'indique, elles vous protègeront les yeux du soleil, qui est omniprésent même derrière les nuages. Aussi, elles permettent de vous mettre à l'abri de toutes les poussières ou autres qui pourraient vous atteindre sur les routes accidentées. Il est tout de même beaucoup plus agréable de courir dans le froid sans avoir le froid mordant qui vous arrache quelques larmes au passage ou courir au soleil sans avoir les yeux plissés par l’éblouissement ! 

Enfin, il existe des accessoires très utiles comme le sifflet, qui ne prennent pas de place mais qui peuvent vous faire gagner un temps précieux si vous vous perdez ou vous blessez par exemple. Il en est de même pour la couverture de survie qui peut vous protéger du froid en attendant les secours.

 

Pour en savoir plus sur les équipements de course pied, l'échauffement, le rythme à tenir ou encore le matériel de base à acquérir, nous vous proposons le petit guide Commencer la course à pied : tout savoir !

 

Vous savez désormais quelle tenue running porter pour courir en hiver dans de très bonnes conditions. Système trois couches, tissus techniques, collant de running, chaussettes de sport... vous êtes désormais incollable sur ce qu’il faut porter, quand le porter et dans quelle matière. Courir en hiver deviendra vite un réel plaisir !

Des questions dans le choix de votre équipement ? Vous pouvez contacter notre équipe d'experts au  01 84 67 14 24 ou par message via notre Centre d'Aide, notre équipe running sera ravie de vous aider.

Crédits photos : ©Odlo

Laissez un commentaire

Articles liés